Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Qui a fait Macron? Et pourquoi. ( Deuxième partie.

 Qui a fait Macron ( suite ).

 

2. Le formation économique : la mondialisation de l’économie de Jacques Attali.

Cette même année, Jouyet va suggérer le nom de Macron à Jacques Attali pour être

rapporteur de la Commission pour la libération de la croissance française dite «

commission Attali ». Mise en place par Sarkozy, cette commission est le saint des saints

de libéralisme européiste. Socialistes et libéraux s’y retrouvent (la plupart sont aujourd’hui

des soutiens de Macron).

Quel est l’objectif de Jacques Attali? Défenseur de la constitution et de l’établissement

d’un état de droit mondial, condition pour lui de la démocratie et des droits de l’Homme (tu

parles!), il pense, en postulat, que l’économie régulée par une institution de surveillance

financière mondiale peut être une solution à la crise. Cette institution financière serait une

première étape vers l’instauration d’une gouvernance démocratique mondiale dont l’Union

Européenne peut devenir un laboratoire. Tout est dit. Emmanuel Macron a bien compris la

leçon puisqu’il propose dans son programme en 2017 la création d’un ministre de

l’Économie européen, d’un parlement économique européen et d’un budget européen.

C’est grâce à cette commission que Macron va développer ses réseaux. Il va notamment y

rencontrer Serge Weinberg, homme d’affaire proche de Fabius. Weinberg est non

seulement banquier, mais il est aussi membre de la “Trilatérale” dont les objectifs ont

inspiré Attali.

Cette organisation privée a été créée en 1973 à l’initiative des principaux dirigeants du

groupe Bliderberg et du Council Foreign Relations, parmi lesquels David Rockefeller,

Henri Kissinger, Zbigniew Brzezinski. Son but est de promouvoir et construire une

coopération politique et économique entre l’Europe occidentale, l’Amérique du Nord et

l’Asie du Pacifique (trois zones clés du monde), pôles de la Triade.

 

À l’instar du groupe Bilderberg, il s’agit d’un groupe partisan de la doctrine mondialiste, auquel certains attribuent, au moins en partie, l’orchestration de la mondialisation économique.

En 2008, Jacques Attali et Serge Weinberg présentent Macron à François Henrot ami de

Wienberg. Henrot est le bras droit de David de Rothschild à la banque d’affaires

Rothschild.

Macron est recruté, il est maintenant à bonne école. François Henrot, son patron, est

membre du conseil d’administration de la French-American Foundation.

Destinée à favoriser les liens entre la France et les Etats Unis, la French American

Fondation est née en 1976, durant les heures d’antagonisme entre les deux nations. Elle a

été baptisée lors d’un dîner aux Etats Unis entre le président Gerald Ford et Valéry

Giscard d’Estaing. L’activité de cette fondation est centrée sur le programme Young

Leaders dont la mission est de trouver les personnes qui feront l’opinion et qui seront les

dirigeants de leurs sociétés respectives. Ils sont né en 1981, avec pour parrain l’influent

économiste libéral franco-américain de Princeton, Ezra Suleiman. Le programme financé

par des mécènes privés, s’étale sur deux ans, avec un séjour de quatre jours en France,

un autre temps équivalent aux Etats Unis, toujours dans des villes différentes, toujours

avec des intervenants de très haut niveau. Les Young Leaders français sont (liste non

exhaustive): Juppé, Pécresse, Kosciusko Morizet, Wauquiez, Bougrab, Hollande,

Moscovici, Montebourg, Marisol Touraine, Najat Vallaut – Belkacem, Aquilino Morelle,

Bruno Leroux, Olivier Ferrand, Laurent Joffrin (Nouvel Observateur), Denis Olivennes

(Europe 1, Paris Match et du JDD), Matthieu Pigasse, Louis Dreyfus et Erik Izraelewicz

(Le Monde).

Côté américain : Bill et Hillary Clinton….Macron sera promu, lui, en 2012.

 

L’ascension et l’apothéose.

 

Macron est mûr pour être propulsé dans les hautes sphères de la République. En 2012,

sous l’impulsion de Jouyet, il devient secrétaire général adjoint de la Présidence de la

République auprès de François Hollande, puis ministre de l’Économie.

Hermand, Jouyet, Attali, Weinberg, Henrot, ces cinq personnages, chantres des objectifs

de la NED et de la Trilatérale, membres de think tanks inféodés à la stratégie américaine

ont fait Macron. Il aura fallu un peu plus de dix ans pour le porter à la candidature de la

Présidence de la République.

Beau parcours, non?

Le 16 avril 2014, Jean-Pierre Jouyet deviendra Secrétaire Général de l’Élysée ce qui

achèvera la prise de pouvoir de la NED au coeur de la République.

C’est un véritable coup d’État! Soft, certes, mais un coup d’État!

MACRON a-t-il été ciblé par la CIA?

Assange nous a appris qu’en 2012, la CIA a demandé à la NSA de suivre de près la

campagne présidentielle française et ses différents protagonistes. WikiLeaks souligne que

Macron est cité dans une e-mail d’Hillary Clinton, alors Secrétaire d’État, datant de 2012

où le personnage est décrit avec beaucoup de précision, mentionnant, notamment, qu’il

était “un banquier en fusions et acquisitions” chez Rothschild à Paris, diplômé de l’ENA,

ayant travaillé à l’Inspection Générale des finances et (pouvant) aussi devenir haut

fonctionnaire au ministère de l’Économie”.

« Pouvant aussi devenir haut fonctionnaire au ministère de l’Économie» est ce que la

chose a été bien traduite ? Ne serait ce pas plutôt « pouvant, aussi, devenir ministre de

l’Économie » ?

Pourquoi cette précision ?

Chose troublante, en 2012, Macron avait été pressenti par Hollande pour en faire son

Ministre du Budget dans le premier gouvernement, mais il n’avait pas retenu ce choix

parce que Macron n’avait pas de mandat électif (étonnant quand on sait qu’il en fera son

Ministre de l’Économie deux ans plus tard)…

Comment Hillary Clinton pouvait être au courant de ce choix éventuel?

Au moment de la rédaction du mail, il est écrit que Macron est “banquier en fusions

acquisitions chez Rothschild à Paris” C’était donc avant les élections présidentielles et

législatives. Macron faisait partie du groupe dit de “La Rotonde” chargé d’alimenter le

programme de Hollande, rassemblant des techniciens et les économistes Elie Cohen,

Gilbert Cette et Jean Pisani Ferry ceux là même qui ont pondu le programme économique

de Macron en 2017. Hollande ne peut pas avoir parlé de ses choix de postes ministériels

en public. Car, il est classique d’attendre les résultats des législatives pour composer le

futur gouvernement. Et au moment de l’envoie de l’e-mail, elles ne pouvaient pas avoir

eue lieu.

Il fallait donc être sacrément au fait de ce qui se passait à haut niveau pour oser ce détail.

Qui informe avec autant de précision Hillary Clinton? La CIA via les interceptions de la

NSA ou quelqu’un d’autre?

Mais la question cardinale est de savoir pourquoi ce message porte sur Macron, alors que

c’est un quasi inconnu à cette époque? La CIA a-t-elle ciblé Macron ? Car enfin, cet e-mail

n’est pas adressé à n’importe qui, mais à Hillary Clinton alors Secrétaire d’État d’Obama.

Pourquoi une personnalité de ce niveau, s’intéresse-t-elle à un soutier du staff de

Hollande?

En 2015, les documents obtenus par WikiLeaks et publiés par Libération et Mediapart

révèlent que la NSA a, au moins de 2006 à mai 2012 (pourquoi mai 2012?) espionné

Chirac, Sarkozy et Hollande. Ces documents étaient destinés à la CIA. Mais, la NSA a

affirmé que ces interceptions de sécurité n’avaient jamais touché les chefs d’État, mais

leur entourage.

Macron a-t-il était placé sur écoute quand il était secrétaire général adjoint de l’Élysée? Et

si oui, les Etats Unis cherchaient ils à conforter leur choix du futur candidat à la

Présidence?

Y-a-t-il eu collusion entre les Etats Unis et certains milieux libéraux politico-économiques

français quant à la candidature possible de Macron?

A la vue de son parcours, la réponse est oui!

 

Une preuve?

 

L’implosion en cours du PS pour favoriser une alliance droite gauche afin de contrer les

« populismes », l’alliance avec Bayrou (après un salto arrière spectaculaire et suspect) et

un programme néo libéral, « progressiste » et européiste soutenu par les milieux politicofinanciers.

Toute cette stratégie reposent sur les piliers idéologiques de la NED et de la

Trilatérale.

On comprend mieux l’inquiétude des russes qui se retrouvent avec un scénario à

l’Ukrainienne dans l’un des deux plus importants pays d’Europe.

Un président français choisi directement par les américains? De Gaulle va se retourner

dans sa tombe.

C’est peut-être ce scénario que nous révélera Assange dans les prochaines semaines.

Nota Bene : Ceux qui sont intéressés par cette publication trouveront une nombreuse

documentation sur la toile. Mais attention aux sites complotistes ou confusionnistes !

Privilégiez les recherches universitaires! Voici les références des travaux qui ont permis d’écrire cet article :

" •" Bulgarie Contre la dérive populiste, des « think tanks de gauche » La Vie des

Idées numéro de mai/juin 2007 La Vie des Idées est rattachée à l’Institut du Monde

Contemporain (Collège de France) et dirigée par Pierre Rosanvallon.(financement Henry

Hermand)

" •" A propos de la NED, voir Ghilhot Nicolas, « Les professionnels de la

démocratie : logiques savantes et logiques militantes dans le nouvel internationalisme

américain », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 139, Septembre 2001, pp.

53-65.

" •" A propos de Jacques Attali son livre Demain, qui gouvernera le monde ?,

Fayard, 2011.

" •" A propos de Jean-Pierre Jouyet article dans Le nouvel Economiste – n°1385

– Du 26 avril au 2 mai 2007 –

" •" A propos de tous les protagonistes y compris Macron divers articles de

presse recoupés

" •" A propos de WikiLeaks , Libération et Médiapart/ 2017

" •" A propos de la Trilatérale http://www.monde-diplomatique.fr/2003/11/BOIRAL/

10677

 

 

 

 

Commenter cet article

Xam Cirederf 06/04/2017 23:17

Cher Scrutateur,
Heureusement que nous pouvons bénéficier de ces informations qui devront permettre à chacun de bien comprendre qui est le VRAI candidat du Parti Socialiste en fait.
Dommage que nos media ne nous en parle pas mais cela se comprend mieux quand on saisi d'ou vient E.M. ! et ou ira t il En Marche si le chemin de l'Elysée lui était ouvert sans conditions.
Il répète qu'il propose des "têtes" nouvelles????? voyez sur le site de France Info la liste de ses "ralliés". Alors réellement sans hésitation, filons vers FILLON sans tarder.