Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Quand le journal Le Monde fait la publicité du Scrutateur.

J'aime René de Chateaubriand, l'auteur des Mémoires d'outre-tombe. Depuis longtemps. Mais ce n'est qu'aujourd'hui que j'ai pu apprécier, par expérience, sa grande clairvoyance quand il écrivit ( je cite de mémoire ) « Il y a une grande joie à se voir laid dans un miroir bossué ». L'article du Scrutateur avant-hier sur « Fillon blanchi » lu par un très grand nombre de personnes, en Guadeloupe et ailleurs, a provoqué une rage confite en gauchisme haineux me valant à côté d'approbations fermes, une avalanche d'insultes du même calibre que celle-ci, l'une des plus récentes et des plus remarquables : « le scrutateur est un ramassis de conneries, un fatras de débilités sortis tout droit d'esprit déranger de bâtard de pedzouilles et salopes de pouffiasses a éradiquer d'une balle dans vos tronches d'étrons. allez vous faire enculer c'est votre seul fonction ». ( Je n'ai pas corrigé les fautes d'orthographe ).

C'est le style des bas-fonds.

Mais le Scrutateur, depuis longtemps déjà, ce petit blog guadeloupéen, a fait son entrée, encore modeste, mais certaine, dans la cour des grands.

 

 

 
 

Certaine. Car comment expliquer que Le Monde, dont la soumission aux milliardaires de la gauche ( qui le rend étranger à l'ambition noble qui fut la sienne au sortir de la seconde guerre mondiale, lors de sa fondation par le grand Hubert Beuve-Méry ) le contraint à se déshonorer en tentant d'éliminer de la campagne présidentielle François Fillon, par des dénonciations injustifiées et honteuses, antidémocratiques en tout cas.

Le Monde est donc en désaccord avec l'article du Scrutateur sur Fillon blanchi.

C'est son droit que je ne lui contesterai pas.

L'article d'ailleurs consiste essentiellement en deux citations de juristes émérites. Le Monde tente de décrédibiliser ces juristes, à mon avis sans y parvenir. Il s'agit de maintenir le trouble sur M. Fillon, et, ayant éliminé ce dernier de maintenir au pouvoir le hollandisme de l'échec en portant Macron à l'Elysée. Macron ou Mélenchon, ou Marine Le Pen.

Oui, même Marine Le Pen. Tout ce qui pourrait installer le désordre dans la République, et abolir la nation française, laisant la place au financiarisme mondialiste ( immense flaque où nagent à l'aise les grands requins de l'internationale du pognon ) est bon.

Nous verrons bien si le public se laissera éblouir par cette canaillerie.

Pour ma part j'en doute.

Mais Le Monde a le droit de pérorer et de diffamer.

Une chose me surprend tout de même. Pourquoi cette publicité pour notre blog?

Car elle le fait connaître à un très grand nombre de gens. Parmi ceux-ci les voyous du gauchisme international. Ils nous injurient. Mais les aboiements sont le langage naturel de cette meute de chacals.

Mais tous ces gens de droite, ou tout simplement d'esprits libres désireux de lire autre chose que la littérature faisandée de ces vers de fosses septiques, qui ne nous connaissaient pas, qui nous liront désormais, s'abonneront à notre organe de pensée honnête et libre.

Etrange distraction que celle de ces subversifs professionnels. Comme quoi la dialectique la mieux rodée peut être grippée par un caillou surgi à l'improviste.

D'où? Comme le caillou ne peut venir du Diable allié de la première heure de la secte, en ce temps pascal, il ne peut s'agir que d'une petite farce du … Saint-Esprit.

 

Le Scrutateur.

 

On notera cette phrase, en fin d'article : « François Fillon reste présumé innocent, n’ayant pas été jugé pour l’heure ». Si Fillon, victime des diffamations que l'on sait, n'était pas élu, il sera probablement déclaré innocent. Mais il sera trop tard. Le résultat recherché aura été atteint.

Comme on dirait dans Le livre de la jungle de Kipling «  Réfléchissez Ô loups, réfléchissez bien »! Avant. Avant le scrutin truqué.

______________________________________________________

 

Voici donc cet article du Monde :

 

La curieuse théorie qui veut faire croire que François Fillon a été « blanchi »
 

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/04/13/la-curieuse-theorie-qui-veut-faire-croire-que-francois-fillon-a-ete-blanchi_5110844_4355770.html

 

 

Un argumentaire circule largement en ligne qui affirme que François Fillon ne serait plus inquiété par les affaires. Une théorie fumeuse. Explications.

 


« Fillon blanchi ! Mais les médias n’en parlent pas. » Le blog LeScrutateur.com a publié le 11 avril un étrange article qui tente de faire croire, analyse juridique à l’appui, que le candidat Les Républicains (LR) n’est plus inquiété par les affaires. Une théorie partagée environ 20 000 fois sur Facebook et relayée par plusieurs chaînes d’e-mails et dans les commentaires de nombreux sites Internet d’information. Avec des arguments qui défient l’entendement, alors que l’intéressé et son épouse restent tous les deux mis en examen. Explications.

1. Un communiqué d’un avocat qui date de février

CE QUE DIT LA RUMEUR

La première partie de l’article reprend un « communiqué de M. Jean-Paul Garraud, avocat général près la cour d’appel de Poitiers ». Il s’agit effectivement d’un vrai texte, mais il faut d’emblée préciser que le magistrat en question est aussi un homme politique, qui fut député UMP de la Gironde de 2002 à 2012, et qui mène actuellement campagne pour les législatives en tant que candidat LR.

L’article du blog LeScrutateur.com reproduit mot pour mot un communiqué diffusé par Jean-Paul Garraud, le 24 février, sur son compte Facebook. Il y estime que le fait que « l’ouverture d’information est faite contre X  » est « un point très important » signifiant « qu’il n’y a ni charge, ni indice grave ou concordant contre [François Fillon] à l’issue d’une enquête rondement menée ».

POURQUOI C’EST FAUX

Il est exact d’affirmer, comme l’a fait Jean-Paul Garraud, que le parquet national financier a ouvert le 24 février une « information judiciaire contre personnes non dénommées » dans l’affaire Fillon. Mais ce fait permettait simplement au juge d’étendre les poursuites si d’autres mis en cause étaient découverts. Il ne s’agissait en aucun cas d’un aveu en creux que les éléments à charge contre le candidat seraient particulièrement ténus.

La preuve, François Fillon a été mis en examen moins d’un mois plus tard, le 14 mars, pour « détournement de fonds publics »« complicité et recel de détournement de fonds publics »,« complicité et recel d’abus de bien sociaux » et « manquements aux obligations de déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique ». Penelope Fillon et Marc Joulaud ont également été mis en examen par la suite.

Le candidat LR est évidemment toujours présumé innocent, n’ayant pas été jugé. Le fait qu’il ait été mis en examen témoigne néanmoins qu’il existe des « indices graves ou concordants » de sa participation aux infractions en question, n’en déplaise à Jean-Paul Garraud.

2. Les emplois fictifs présumés restent au cœur du dossier

CE QUE DIT LA RUMEUR

La deuxième partie de l’article du blog LeScrutateur.com est un condensé de plusieurs argumentaires qui ont également circulé en ligne ces dernières semaines. On y lit notamment cette affirmation, catégorique :

« L’accusation d’emploi fictif n’a pas été retenue par le parquet national financier, or, c’est celle-là qui “plombait” le plus l’accusation contre Fillon. »

POURQUOI C’EST TROMPEUR

En effet, on ne trouve pas de mention d’« emploi fictif » dans la liste des motifs de mise en examen de François Fillon. L’explication est simple : cette notion en elle-même n’existe pas dans le code pénal. En revanche, la question de savoir si le travail fourni par Penelope Fillon comme assistante parlementaire et à la Revue des deux mondes était réel reste bien au cœur du dossier, en témoigne le fait que le candidat à la présidentielle est poursuivi pour :

  • « Détournement de fonds publics » et « complicité et recel de détournements de fonds publics » : ces qualificatifs concernent l’emploi de Penelope Fillon comme assistante parlementaire. Si l’emploi de Mme Fillon s’avère réel, aucun fonds public (par sa rémunération) n’aura été détourné. En revanche, s’il est prouvé que la rémunération n’a pas correspondu à un travail réel à la hauteur de celle-ci et que M. Fillon a abusé de sa position pour favoriser sa femme, l’article 432-15 du code pénal dispose qu’il encourt dix ans d’emprisonnement et une amende pouvant allerjusqu’à 1 million d’euros – voire plus selon le montant total des sommes frauduleusement versées.

  • « Complicité et recel d’abus de bien sociaux » : ici, ce sont les activités de Penelope Fillon à la Revue des deux mondes qui sont visées. Le recel consiste, selon la loi, à bénéficier en connaissance de cause du produit d’un crime ou d’un délit.

En résumé, rien ne permet d’affirmer que François Fillon ne serait plus poursuivi à cause des emplois présumés fictifs de sa femme. L’intéressé en a d’ailleurs lui-même conscience, puisqu’il continue de se défendre publiquement de cette accusation, assurant notamment sur RTL, à la fin de mars, que « jamais les juges ne pourront démontrer » que ces emplois n’étaient pas réels.

3. Une note d’un « spécialiste »… qui affirmait que François Fillon ne pouvait être mis en examen

CE QUE DIT LA RUMEUR

Dernier élément de l’article du blog LeScrutateur.com : « La note de l’ancien rapporteur général du budget, Philippe Auberger, montre l’inanité des autres accusations, qui ne reposent sur aucun texte applicable. » Bref, « tout cela est une bonne nouvelle », conclut l’auteur.

POURQUOI CELA NE TIENT PAS

Ici, il est fait référence à une analyse de Philippe Auberger, ancien député UMP de l’Yonne, reprise notamment par le blog Les-Crises.fr le 11 mars, et une semaine plus tôt sur le site de soutien au candidat LR Fillon-Versailles.fr. Cette analyse, antérieure à la mise en examen de François Fillon, le 14 mars, affirmait, en effet, prouver que l’affaire Fillon ne reposait sur aucun fondement juridique. Notamment que les fonds utilisés à l’Assemblée nationale par François Fillon pour rémunérer sa femme « ne seraient pas des fonds publics ».

En voici la conclusion :

« Sur la base des faits connus, la justice ne dispose d’aucun moyen juridique pour mettre en examen M. et Mme Fillon. Si elle avait ces moyens, elle aurait fait une citation directe en correctionnelle au lieu de faire traîner l’affaire à loisir, de mobiliser trois juges d’instruction et de manipuler l’opinion publique à coups de communiqués de presse. »

Les arguments juridiques invoqués dans la démonstration de Philippe Auberger ont été contestés par de nombreux juristes. Surtout, la mise en examen du candidat LR, le 14 mars, a battu en brèche l’argument selon lequel le dossier n’aurait aucun fondement.

Lire aussi :   Tout comprendre aux affaires Fillon

François Fillon reste présumé innocent, n’ayant pas été jugé pour l’heure. Mais il est complètement erroné d’écrire que les accusations à son encontre ne reposeraient « sur aucun texte applicable ».


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/04/13/la-curieuse-theorie-qui-veut-faire-croire-que-francois-fillon-a-ete-blanchi_5110844_4355770.html#UwudepmeAoYUQ87p.99

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cjj 15/04/2017 04:40

Bonjour Mr Boulogne,

Votre notoriété ne m'étonne pas, ni les sentiments que vous développez
par ailleurs sur toutes les offres sexuelles qui vous sont proposées,
mettant ainsi à mal le mariage pour tous,  pour les recommandations
d'aller vous ???
Assis sur votre trône, vous êtes inoxydable et le Monde qui vous
critique, reconnaît au moins votre aura populaire !

Que le Monde se méfie, la perfusion qui évite à ses feuilles de choux de
choir pourrait s'avérer éphémère !
Vos articles reflètent en général le ressenti du peuple, quand ceux du
Monde expriment trop souvent un courant idéologique et le ressenti du
seul journaliste qui l'écrit...

Ce journaliste voudrait nous faire croire que le fait de coucher des
caractères sur le papier a plus de valeur et de garantie que l'écriture
virtuelle hors média établis, nous savons faire le tri, sans pour autant
s'abonner aux chiens écrasés de tous les canards redondants et où seule
la mise en page diffère, tout comme la signature, il n'est pas le seul  
à réfléchir et l'AFP a bon dos !

Dans l'affaire Fillon, quels que soient les chefs d'accusation, la
cascade d’événements calibrés et distillés au moment voulu ne trompe
personne. Sauf erreur de ma part et primes occultes, tous les
Fonctionnaires de toutes les fonctions publique sont rémunérés avec de
l'argent public, les Parlementaires et le Gvt aussi.

Modifier les règles est une évidence chaque jour plus grande, la mise en
lumière des  "Affaires" le démontre ; par contre, nul ne peut présumer
une règle non écrite ! Que chaque Fonctionnaire ou autres catégories de
salarié qui a ramené un bic cristal à la maison fasse son examen de
conscience... Un bic, c'est dérisoire, mais cinq millions de bic
changent la facture des fournitures de bureau.

Un Fonctionnaire qui paye de la main à la main un artisan pour ne pas
régler la TVA, le fait aussi avec l'argent de sa rémunération qui est  
issue des deniers publics.

La France, et elle n'est pas la seule, veut laver plus blanc pour les
autres, mais ne se regarde jamais dans le blanc de l’œil !

Bonne journée, et bonnes fêtes de Pâques cordialement Cjj,
ps:
Désolé, mais je n'arrive pas à franchir la barrière de l'anti robot pour
le mettre en commentaires.

Edouard Boulogne 15/04/2017 04:45

M. Cjj, un lecteur ami régulier dans ses commentaires parlent des "offres sexuelles qui.." etc. Il se réfère à cet autre lecteur, cité dans l'article qui écrit avec toute la délicatesse d'un gauchiste d'égouts cette phrase raffinée : « le scrutateur est un ramassis de conneries, un fatras de débilités sortis tout droit d'esprit déranger de bâtard de pedzouilles et salopes de pouffiasses a éradiquer d'une balle dans vos tronches d'étrons. allez vous faire enculer c'est votre seul fonction ».
LS.

christo-renn 14/04/2017 19:15

Comment la Guadeloupe, qui aime donner et partager, puisse produire 1 site soutenant Fillon, raciste, colonialiste,enrichi par l'exploitation extérieure, qui prend l'argent public pour lui même, sa femme, sa fille, son fils, qui vit gratuitement sur le dos des contreparties publiques, qui n'arrive pas à payer ses impôts,ni mettre 1 € de côté?
Si c'est légal, sans abus,ni excès,que les escrocs fassent directement les lois. En matière de magistrats,ils ne sont pas forcément honnêtes.Si politiques,peu propres. 1 gros peut plaider coupable, en Guadeloupe, la justice lui donne raison.L'honnêteté étant 1 denrée rare,le scrutateur devrait être plus modéré.Voire Georges Fenesch, ancien procureur LR en Guadeloupe.M.Fillon est 1 individu, sans dignité aucune.En suède et USA, par exp, un tel cirque n'existerait pas.

Xam Cirederf 14/04/2017 20:45

Mais ce lecteur qui confond calomnie et vérité, pour se permettre de juger M. FILLON, devrait aussi s'assurer que ceux sans doute qu'i a soutenu et fait élire en 2012 que ce soit à la Présidence ou au Parlement, c'est à eux qu'il devrait s'adresser et leur faire les leçons qu'il voudrait faire à ceux qui sont démocrates et et ne cherchent pas à salir, mais seulement à rétablir une vérité que l'on falsifie en d'autres lieux et sous des cieux parisiens. Il est certain que les relais "affectueux" et "dévoués" qui sont envoyés sous nos cieux ultramarin, ont les mêmes penchants. Voyez la Guyane..... Mais nous en reparlerons. Pour l'instant OUI FILLON me convient pour redresser la FRANCE et ses habitants d'ou qu'ils soient.

Edouard Boulogne 14/04/2017 20:16

A d'autres lecteurs qui le désireraient de nuancer, au moins, votre propos. Je ne peux suffire à tout. LS.

Xam Cirederf 14/04/2017 17:30

Nous pouvons aussi chanter en cette période bien célébrée par les catholiques de France entière, "Il pleut bergère rentre tes blancs moutons", alors que Brigitte et Emmanuel chanterons pour "lui" "Tu es mon berger ......"
On enverra toutes les paroles au MONDE...

Xam Cirederf 14/04/2017 15:31

Mais mon Cher Scrutateur, tu sais bien que ces gens du "MONDE", qui sont loin d'être de gens du monde, sont à la botte de leur généreux mécène qu'est celui la même qui a financé Ségolène, son Ex et père légitime des 4 fromages du même nom et actuel financier de son "ami" Emmanuel, , le préférant à Brigitte.....
Alors OUI nous avons une réelle admiration pour le travail intelligent et objectif que tu fais, n'en déplaise à certains, et pour conclure, OUI je -NOUS- voterons FILLON, avant tout et cela pour barrer la route au retour d'un quinquennat bis à l'image de celui qui s'achève dans les méandres de toutes incompréhensions.

nIX 14/04/2017 12:20

Merci de faire de la pub pour Le Monde qui rappelle juste quelques points de droit qui vous avaient échappé;