Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Quand l'oncle Eusèbe complimente le jeune Macron, sur son analyse du drame Syrien.

Pour le Huffington Post (mais pas seulement) Huffington qui fut longuement dirigé par … Anne Sinclair, Macron aurait tenté d'expliquer sa position incompréhensible sur la Syrie. C'est là dirait Saint-Jean qu'il faut de la finesse, car, toujours comme dirait Saint-Jean, il faut d'abord s'interroger sur le sens du mot "incompréhensible".

 

(Voir la vidéo)


 

Article: http://m.huffingtonpost.fr/2017/04/06/dans-lemission-politique-macron-tente-dexpliquer-sa-position_a_22029105/?utm_hp_ref=fr-syrie


 

Ce qu'en pense l'oncle Eusèbe, dont je prends toujours l'avis : 


 

"Je regrette, mais je trouve que ce jeune homme a complètement raison, et sa position claire et pleine de bon sens se résume en trois points : en premier, l'ennemi, c'est Daech et pas Bachar ; deuxièmement, rien ne prouve la réalité d'un bombardement chimique - ce con de Hollande s'indigne qu'on "balance des bouteilles de gaz", c'est dire la rigueur avec laquelle les autorités traitent ce dossier - et au cas où il aurait eu lieu il pourrait y avoir de très fortes présomption que Bachar n'en soit pas l'auteur mais son opposition qui sait admirablement comment faire se mouvoir les marionnettes occidentales ; enfin, et c'est le troisième point, personne ne sait comment remplacer Bachar."
 
Et l'oncle Eusèbe d'ajouter : "Quant à Trump, il est en train de donner raison à ceux qui mettent en doute sa santé mentale. Et, évidemment, Ayrault l'approuve, ce qui est la preuve irréfutable que Trump fait fausse route."
 
Approuver ce que dit Macron demande naturellement un effort surhumain, mais quand, par mégarde - comme une montre arrêtée donnant l'heure juste - il lui arrive de dire la vérité, il faut bien en prendre acte. On ne va pas, parce que c'est Macron, faire comme Mitterrand, Georges Marchais ou Hollande, sombrer - contre l'évidence - dans le déni. De toutes les façons, c'est comme quand une montre arrêtée donne l'heure juste, cela ne dure jamais très longtemps. Alors, un effort surhumain, s'il est de très courte durée... Et puis la tronche des journalistes ! l'incompréhension de Pujadas et la colère de Léa Salamé, c'est un moment de pure extase. Si rare, et si fugitif...

 

 

Commenter cet article