Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Quand Jacques Attali bavasse sur LCI en faveur de Macron.
Quand Jacques Attali bavasse sur LCI en faveur de Macron.
Quand Jacques Attali bavasse sur LCI en faveur de Macron.

Cet homme ne doit pas sa fortune, il faut le reconnaître, à la politique. Même si le produit des ventes de ses livres, les rémunérations de ses conférences, doivent beaucoup au fait qu'il a été conseiller de François Mitterrand, et soutenu comme agent publicitaire d'une oligarchie mondialiste, dont il n'aime pas qu'on lui parle. Observez-le observez sa mimique exaspérée quand la journaliste ose prononcer le mot qu'il voudrait ( il n'est pas le seul ) tabou.

Il n'a jamais été président de la République, ni ministre, ni député, ni maire, ni conseiller général ou municipal.

Cela ne l'empêche pas de parler de tout ce qu'il faudrait faire pour sortir de la crise. Dans l'interview, observez sa mimique agacée quand le tabou est violé.

Dans le même entretien il énonce les deux principes, qu'il a posés ( dit-il ) et qui résoudrait le problème du chômage. Que n'aspire-t-il a devenir ministre pour passer de la théorie à l'acte? Quel manque de charité !

Il préfère être l'agitateur d'idées qu'il a toujours été ( dit-il encore ), de toutes sortes d'idées d'ailleurs dans tous les domaines. Un esprit donc universel, mais qui bavarde, et qui bavasse, du haut de sa superbe lasse ( et lassante ) et dédaigneuse.

On sait que l'euthanasie fut l'un des éléments importants de la politique de l'Allemagne hitlérienne.

C'est pourtant l'une des perspectives du monde futur rêvé par Jacques Attali supporter ardent d'Emmanuel Macron ( voir le deuxième article de ce dossier ).

Qu'il prenne garde à ce que certains ne l'interpètent à la lettre au vue de ce qu'il est devenu un septuagénaire avancé, doublé d'un théoricien de la bavasse.

 

Le Scrutateur

_______________________________________

 

( I ) Présidentielle: «Qu’il se taise»...  Attali se fait moucher par le camp Macron après avoir qualifié Whirlpool d'«anecdote»

POLEMIQUE Jacques Attali, soutien d’Emmanuel Macron, a qualifié le sort des salariés de l’usine Whirlpool d’Amiens d'« anecdote »…

 

http://www.20minutes.fr/elections/presidentielle/2057475-20170426-presidentielle-taise-attali-fait-moucher-camp-macron-apres-avoir-qualifie-whirlpool-anecdote

 

 

( II ) "L'EUTHANASIE SERA UN INSTRUMENT ESSENTIEL DE NOS SOCIÉTÉS FUTURES" JACQUES ATTALI (1981)

synthèse de presse bioéthique 

 

( http://www.genethique.org/fr/leuthanasie-sera-un-instrument-essentiel-de-nos-societes-futures-jacques-attali-1981-62737.html#.WQJnXtThCHs )

 

 

28 janvier 2015  Fin de vie

-A +A

 

 

 

22191

 

 

Pourquoi les gouvernements s'intéressent-ils à la question de l'euthanasie ? C'est la question que pose Véronique Hervouët, psychanalyste et essayiste dans une tribune pour Boulevard Voltaire.

 

Admettant la sincérité de ceux qui sont favorables à l'euthanasie par "humanisme", elle attire l'attention sur les intérêts politiques en citant Jacques Attali[1] : "Dès qu’il dépasse 60/65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. Je crois que dans la logique même de la société industrielle, l’objectif ne va plus être d’allonger l’espérance de vie, mais de faire en sorte qu’à l’intérieur même d’une vie déterminée, l’homme vive le mieux possible mais de telle sorte que les dépenses de santé soient les plus réduites possible en termes de coût pour la collectivité. Il est bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement plutôt qu’elle se détériore progressivement. L’euthanasie sera un instrument essentiel de nos sociétés futures."

 

Constatant que la Marche pour la Vie 2015, qui reprenait des slogans contre l'euthanasie, a mobilisé dans les rues "dans l'indifférence des médias", Véronique Hervouët s'étonne de voir ses contemporains prêts à "accorder à des institutions un droit de vie ou de mort sur leurs proches et eux-mêmes".

 

[1] in: L'Avenir de la vie, Ed. Seghers, 1981.


 

Sources: 

Boulevard Voltaire (Véronique Hervouët) 26/01/2015

 

L'Humanité qu'ils nous préparent.
L'Humanité qu'ils nous préparent.

L'Humanité qu'ils nous préparent.

Commenter cet article

Bellettre 29/04/2017 10:44

Homme de l'ombre du pouvoir politique du 21è siècle, comme Talleyrand pour Bonaparte 19è s