Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

La voix des lecteurs : Un énarque sera toujours un énarque, quoi qu'il arrive

( Voici une rubrique du Scrutateur, qui doit vous intéresser. Elle ne fait pas double emploi avec les commentaires d'articles. Ceux-ci, en augmentation lente, mais constante, est faite de vos réactions aux articles.

« La voix des lecteurs »vous donne la parole, la possibilité d'enrichir notre blog de vos idées, réflexions, poèmes, réactions propres à l'actualité en général.

Bien entendu je ne publierai que ce qui ne s'en prend pas, éventuellement, aux personnes, au-dessous de la ceinture comme on dit

Les articles signés seront plus particulièrement bien venus. Mais il y a, je le sais d'excellentes raisons, qui ne relèvent pas de la couardise, mais plutôt de ce qu'on appelle le devoir de réserve, à l'anonymat, ou au pseudonyme. Ces articles seront pris en compte. Mais il faudra, que je puisse identifier les expéditeurs de façon précise. Ma discrétion à leur égard étant assurée.

Maintenant, chers lecteurs, à vous de jouer.

 

Edouard Boulogne) .

 

PS : Les propos de lecteurs, n'expriment pas toujours le point de vue du Scrutateur. Ils s'expriment librement. Le Scrutateur n'intervient que pour écarter les attaques qui viseraient des hommes et des femmes, de façon insultante, «  au-dessous de la ceinture » comme on dit.

 

 

Un énarque sera toujours un énarque, quoi qu'il arrive

 

En 1981, Jacques Chirac n'avait d'autre projet que de battre Giscard au premier tour des présidentielles. Au second tour, il n'eut plus qu'une seule obsession qui devint son nouvel objectif : faire battre Giscard. Il témoignait ainsi de la puissance de ses convictions, de sa fidélité à ses engagements et de son amour de la France. Le trépied de son intéressante personnalité, en quelque sorte. La suite devait nous confirmer tout l'intérêt du personnage qui les a finalement accumulés les bons points de parfait crypto-socialo tant décrypté.

Monsieur Dupont-Aignan est un homme normalement intelligent, qui sait ce qu'il fait. En homme intelligent, il sait parfaitement qu'il n'a pas la moindre chance de se qualifier pour le second tour. En homme normalement intelligent, il sait que sa candidature est de type déclarative et qu'il a pu remplir ses objectifs qui sont de délivrer un message. C'est fait. En homme normalement intelligent, il sait que sa candidature est un avantage certain pour M.M. Macron, Mélenchon et Hamon. Et qu'elle nuit à Fillon et à Marine Le Pen. En homme normalement intelligent, il devrait donc savoir que le maintien de sa candidature ne peut que ravir les électeurs de gauche, puisqu'elle favorise leurs aspirations. En personnes normalement intelligentes, il y a une chose dont nous pouvons déjà être certains, c'est que Dupont-Aignan ne se retirera pas de la course. En personnes normalement intelligentes, il y a une chose que nous pouvons en déduire, c'est que M. Dupont-Aignan a assigné à sa candidature un second objectif, qui est de faire le jeu de la gauche.

Allez savoir pourquoi les gens appellent Ducon-Teigneux cet intéressant personnage ?

Dupont-Aignan ? Une chance pour la France, cela ne fait aucun doute. Au sens où on l'entend aujourd'hui, évidemment, c'est-à-dire une catastrophe. Mais puisqu'il est content de lui, en bon énarque, cela lui suffit.

http://ripostelaique.com/?email_id=870&user_id=3057&urlpassed=aHR0cDovL3JpcG9zdGVsYWlxdWUuY29tL2R1cG9udC1haWduYW4tdm90cmUtbWFpbnRpZW4tZXN0LWlsLXNvdWhhaXRhYmxlLXBvdXItbGEtZnJhbmNlLmh0bWw%3D&controller=stats&action=analyse&wysija-page=1&wysijap=subscriptions

 

Commenter cet article