Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

3ème photo : Requin du Groenland, fréquente les côtes françaises en hiver et au printemps. Remonte la Seine, jusqu'à Paris, parfois.
3ème photo : Requin du Groenland, fréquente les côtes françaises en hiver et au printemps. Remonte la Seine, jusqu'à Paris, parfois.
3ème photo : Requin du Groenland, fréquente les côtes françaises en hiver et au printemps. Remonte la Seine, jusqu'à Paris, parfois.

3ème photo : Requin du Groenland, fréquente les côtes françaises en hiver et au printemps. Remonte la Seine, jusqu'à Paris, parfois.

Le parquet "national" financier n'enquêtera pas sur les faits énoncés par les journalistes qui ont enquêté sur les petits extras que le président Groland et ses comparses s'autorisent dans l'exercice de leurs fonctions respectives, comme il n'enquêtera pas sur la "privatisation" de la Lanterne par Thomas Hollande dans un contexte d'autant plus scandaleux qu'il s'agit de détournement de fonds publics (rappelons que les résidences officielles sont financées par les caisses publiques et réservées à un usage officiel) et que ces pratiques ont été décrites dans un livre - "La garçonnière de la République", d'Émilie Lanez (Grasset) - paru le 1er février 2917, soit une semaine après l'éclosion du "Pénélopegate" avec au moins autant de détails que lorsqu'il s'est agi des étalages des supposées turpitudes des consorts Fillon.

L'indifférence du parquet "national" financier aux révélations facilement vérifiables des exactions commises en toute illégalité par un proche du président de la République - et dans un contexte en principe hautement sensible - n'étonnera que les imbéciles.

En effet, à part les crapules - qui cherchent à gagner du temps - et les crétins congénitaux, quel Français peut-il prétendre avoir confiance en la justice de son pays ? Les présumés juges, peut-être ? Car ce sont les seuls à savoir à quel point la justice est un jouet entre leurs mains, et à en profiter au-delà de toute décence.

Si tous ceux qui avaient prédit cette décision du parquet "national" financier - la fin de non-recevoir de toute demande d'enquête sur les pratiques décrites dans "Bienvenue place Beauvau" - devaient ouvrir un cabinet de voyance, cette pauvre Madame Irma n'aurait plus qu'à mettre la clé sur la porte.

Comme dirait l'oncle Eusèbe, "la place des beaux veaux est certainement au parquet "national" financier, ce qui expliquerait beaucoup de choses". Notamment leurs affinités avec certaines vaches sacrées.


http://www.francetvinfo.fr/politique/francois-fillon/affaires-fillon/affaire-du-cabinet-noir-le-parquet-national-financier-n-enquetera-pas-sur-les-soupcons-denonces-par-fillon_2133307.html#xtor=EPR-51-%5Bpresidentielle-regardez-en-direct-l-emission-politique-avec-emmanuel-macron-sur-france2_2122309%5D-20170406-%5Brelated%5D


 

Commenter cet article

Léon de Belleville 07/04/2017 07:37

On sait, depuis que le monde est monde - en tous cas depuis que l'homme est capable d'exprimer sa pensée ou de relater son expérience - que la justice n'est le plus souvent qu'une plaisanterie. Rabelais, qui prenait très au sérieux le principe de plaisanterie n'en disait pas moins (et il n'écartait ni la science politique, ni la science juridique de son propos) : "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme." Inutile de dire que c'est à la conscience morale qu'il voulait se référer. Sans elle, la conscience cognitive devient science-con, c'est-à-dire science capable - et susceptible - de s'arrimer à tous les dévoiements du péché originel )qui est toujours en contradiction avec l'intelligence des choses). Le conconnat presque écoulé nous en donne un formidable aperçu.

Xam Cirederf 07/04/2017 00:06

Mais au fait, n'est-ce pas ce même PNF qui avait en "mains" le dossier brulant de SEMSAMAR?
Comme nous entendons reparler des "hautes actions sociales en immobilier et autres" que mène cette SEM , sans doute un non lieu a t il été prononcé ou suggéré pour blanchir celles et ceux qui étaient en cause. Attendons la suite.....