Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Se méfier des médias, particulièrement la TV. La preuve par Trump.

« Gouverner c'est faire croire », disait Machiavel. Faire croire, éventuellement sans preuves, ou avec des preuves truquées, en ne montrant pas, éventuellement la bonne photo, ou encore en triturant les phrases prononcées par celui qu'on veut abattre, en feignant de prendre une boutade pour une phrase exprimant, ironiquement, le contraire de ce que l'on pense vraiment, de la manière dont on agit REELLEMENT.

Récemment Donald Trump a été victime de ce procédé malhonnête d'embrouille malveillante. On l'a montré refusant grossièrement de serrer la main, dans le bureau de la Maison Blanche, à Angela Merkel.

Les gens lucides et informés ont flairé l'embrouille. Le président des USA était-il assez fou, ou bête, pour risquer une offense diplomatique aux conséquences dangereuses pour les USA ?

Heureusement, il y a, une presse libre, non conformiste ( ou politiquement incorrecte, c'est la même chose ) qui a cherché, recherché les « preuves ». Vous savez comment cette presse est qualifiée par les esprits tordus qui possèdent la grande presse désinformante. Pour eux, tout organe de presse qui ose les contredire, est qualifiée de presse d'ultra droite, ou pire d'extrême droite. Le Scrutateur appartient à cette catégorie d'informateurs, ou de réinformateurs ( de ceux qui redressent la désinformation actuellement dominante ).

Et aussi Le Salon beige, dont nous publions le très utile article qui remet les choses en place.

 

Le Scrutateur.

 

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/03/nouveau-fake-news-m%C3%A9diatique-trump-a-refus%C3%A9-de-serrer-la-main-dangela-merkel-.html

Commenter cet article

Dissident 20/03/2017 16:52

Les mains stream médias sont des laquais soumis à un système odieux mais moribond, dans lequel les sociétés multinationales et les banques transnationales nous dansent de concert sur le ventre, ceci afin de nous faire cracher nos derniers sous à leurs foutus bassinets. Tout est orienté dans ce sens et tout ce qu'ils racontent, tout, et peut-être même aussi la météo, est orienté, biaisé ou même carrément falsifié dans ce seul but. On verra par conséquent très bientôt les main stream désormais paniqués déployer toute leur malveillance, tout leur fiel et les mensonges les plus inouïs à l'occasion de cette affaire de sortie de l'euro, car c'est là que leurs maitres ont le plus à perdre.