Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

La droite « classique » a-telle déjà perdu l'élection présidentielle ?

Comment dans une France désabusée de sa gauche, de son Grosland, de ses petits marquis gauchistes, et devenue droitière ( nous dit-on ) comment donc expliquer que trois mois après une primaire de la « droite » qui s'était donnée nettement, et sans bavures apparentes, à François Fillon, expliquer la situation en ce jour de mars, où notre leader se trouve esseulé, soutenu seulement par la vieille Garde, au milieu des crachats des " honnêtes gens "?

Rassurez-vous, lecteur, je ne reprendrai pas le détail de ce que vous savez, et sur quoi Le Scrutateur, s'est abondamment expliqué depuis un mois.

Sur la perversité évidente, pour tout homme lucide et honnête, du procès fait à Fillon, je renvoie à la belle et profonde interview de l'avocat Philippe Fontana, que j'ai déjà publiée, qui vous avait peut-être échappé et que voici :

http://www.lescrutateur.com/2017/03/sur-lci-ce-01-mars-2017-philippe-fontana-avocat-demontre-le-coup-d-etat-institutionnel-et-la-tentative-d-assassinat-politique-de-fra?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=politics

 

Il faut cependant se rendre à l'évidence : François Fillon est flambé. Il ne pourra résister à l'offensive très profondément lucide ( sur la fragilité, et la versatilité de l'opinion publique ), et perspicace, des chacals de la finance acharnés à l'effacement de la France comme nation actrice de l'histoire, lesdits chacals ayant trouvé en Hollande, ( totalement démonétisé mais toujours aux manettes de la déconstruction ) le sicaire dont ils ont besoin pour parfaire leur « crime » en faisant élire leur nouveau jouet : Emmanuel Macron.

Fillon est lâché par les leaders LR, et les centristes de l'UDI ( ces efflanqués de l'âme, toujours aux côtés du vainqueur, comme en juin 1940 ).

Ces courtisans, ( courtisans : « Quand le roi pète, ils respirent à fond » ) contemplent le roi pour se conformer à son humeur, et prévenir ses désirs. Et le roi apparent c'est le peuple, dont la fragilité intellectuelle est aussi évidente que permanente à travers l'histoire.

Le peuple était Filloniste, il y a encore un mois. Aujourd'hui son champion est sur le point de se retrouver seul sur le champ de bataille, abandonné au profit d'un Macron, c'est-à-dire de la politique de Hollande juste un peu fardée, maquillée pour rassurer sur eux-même les affamés de bordel.

 

Ce que l'on appelle, on se demande pourquoi, « la droite » semble se préparer à ce fameux plan B, en réalité le plan A, comme ALAIN Juppé.

 

On peut toutefois s'interroger sur l'efficacité d'une telle tactique.

Car il y a moins de trois mois se tenait la primaire de la droite, dont les électeurs avaient choisi Fillon contre Juppé. Très largement 66% contre 34%.

Ils n'avaient pas choisi la tronche de Fillon contre celle de Juppé, mais un programme contre un programme, très différents l'un de l'autre.

Question légitiment posée : Si Juppé devenait le « champion » de la droite, sur quoi ferait-il campagne? Sur le programme de Fillon ( mais alors quelle crédibilité ?  ) ou bien sur son propre programme refusé par l'électorat de droite il n'y pas trois mois »?

On comprendra que quoiqu'il arrive, je ne puisse pas voter pour un plan Juppé. Et je crois que je ne serai pas seul.

En ce qui me concerne, quoi qu'il arrive, en cette hypothèse, au premier tour de l'élection je ne pourrais que voter blanc.

Et au deuxième tour, au cas d'un duel Macron, Marine Le Pen, je ne pourrais ( et même si Fillon, vaincu et écrasé appelait à voter pour un Macron. En politique, rien n'est impossible ) que pour la candidate du FN.

 

Il me semble que si la candidature Fillon semble très compromise, rien n'est absolument joué.

L'exaspération du peuple français s'inspirant de l'expérience Trump, aux USA, pourrait nous réserver une bonne surprise.

Avec en plus le fait que Marine Le Pen a tout de même plus de classe que Donald Trump.

 

Le Scrutateur.

 

 

Commenter cet article

castets 04/03/2017 07:08

Bonjour Mr Boulogne,
Madame Soleil serait la bienvenue, hélas, les prédictions sont de plus en plus difficile à tenir.
Le traitement médiatique à chaud des affaires impose aux intervenants de se positionner en paroles sans vraiment de réflexion et d'analyse nécessaire pour assurer cette haute fonction ... Dommage ! J'ai encore un espoir pour dimanche mais je doute .
Dès Janvier, FF aurait dû pourtant se rappeler : « Mon Dieu, gardez-moi de mes amis, quand à mes ennemis, je m'en charge ! » Voltaire. Hélas, les prébendes espérées par sa Cour semblent se dissoudre à l'horizon pour tous les fuyards, la petite cuisine politique n'est pas belle à voir, la morale et la sincérité ne font vraiment pas partie des critères de base, seule la rentabilité est envisagée. Triste histoire pour la France, la seule perdante comme le disait Coluche, !
Quand aux girouettes citoyennes, un vent nocif les oriente de façon aléatoire, l'Ecole de la République aurait-elle vaincu le bon sens paysan, je redoute que cette vérité soit actée à l'occasion de ces Présidentielles.
Bon courage à tous, un faible espoir demeure, mais le fond est malheureusement aussi très proche, bon courage à nos lumières vacillantes.
Bon WE, cordialement Cjj

Ch.Etzol 03/03/2017 16:24

Il est demandé à M. Fillon de respecter une parole qu'il a corrigée peu de temps après l'avoir prononcée, vu l'acharnement contre lui.
Mais la droite respecte-t-elle ses engagements? A quoi bon nous avoir fait voter à une primaire
pour en contester le résultat, au premier écueil ? Finalement on en revient à la république des partis, dont les appareils valsent au gré des vents. Les électeurs,eux ne comptent pas...
A ma connaissance, la présomption en Droit français,suppose la personne innocente et ce sont les accusateurs qui doivent fournir des preuves de la culpabilité; ce qui n'est pas le cas.
Mais c'est la méthode de manipulation par le soupçon, qui est employée contre M. Fillon.
Ceux qui ont abandonné le navire devraient réfléchir qu'ils donnent encore à gagner aux socialistes car, avec l'éclatement de la droite, c'est la difficulté de redresser le pays et de faire front, face à une gauche méprisante et combinarde,qui se profilerait de nouveau à l'hoizon.
Hors de question qu'on nous resserve la sauce mondialiste,multiculturaliste et islamophile.
Assez de repentance! Assez des crachats sur la France! Ni Juppé,ni Macron !

macronique 03/03/2017 14:45

Macron est le candidat de Hollande qui a échoué sur tout.
Il propose les mêmes vieilles recettes de 30 ans d'un système aujourd'hui à l'agonie. son programme c'est encore l'austérité:
le retrait de l'impôt sur la fortune(il en sera exempté lui aussi)un cadeau pour ses amis milliardaires mondialistes.et pour compenser le manque à gagner de l'état il augmente la charge de la contribution sociale généralisée que paye le peuple.
quant aux 10 millions de pauvres du RSA et du RSO rien à dire rien à faire.ils n'existent pas.
une fois de plus les cadeaux à ses amis milliardaires seront financés par l'augmentation des impôts. en plus il veut un gouvernement de la zone euro qui va lever un impôt supplémentaire européen. quand à la question de l'immigration incontrôlable et incontrôlée il n'en parle pas; pas plus que les question sécuritaires et l'ultra grande pauvreté des moins de 800 euros au chômage ou au travail à 400 euros/mois. quand aux retraités du RSO à 500euros/mois cet aristo de la haute n'en a rien à foutre!
super Macro n de son petit président! encore un à épinglé au mur du peuple.

Dissident 03/03/2017 13:14

Nous sommes manipulés par les profiteurs d'un régime décadent en train de s'effondrer.

XAM CIREDERF 03/03/2017 13:00

Mais Cher SCRUTATEUR, ceux qui se qualifient de droite pour suivre FILLON ne sont pas ceux qui se rangent de droite pour parfaire leur rente personnelle. Alors soyons lucides et laissons de côté ces chercheurs de rentes et filons vers FILLON pour mettre fin définitivement à ce règne funeste des socialistes. J'y crois et je ferai tout pour cela, car pas question de donner la France à ce "double face" qui devrait aussi parfaire son langage "au peuple" car quelle différence fait-il entre "réformer" et "transformer" selon le contrat qu'il veut proposer aux français? Un ou une professeur de français pourra le lui expliquer , soit au saut du lit, soit au dessert......

Louis de Poméranie 03/03/2017 12:56

Le comportement abject de la famille politique de Fillon et ce chapelet de trahisons bêlantes indiquent la voie à suivre : contre vents (complotants) et marées (de l'opinion publique), il faut que Fillon se maintienne et que l'opinion publique se reprenne. Trop c'est trop ! Le temps que Fillon passe à se defendre sera même décompté de son temps de parole. On veut lui couper la langue, maintenant. Il est peut-être temps de s'apercevoir que le match est truqué, non ?