Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Qui commandite l'assassinat politique de François Fillon, au nom du « Pas de fumée sans feu », par Le Scrutateur.
Qui commandite l'assassinat politique de François Fillon, au nom du « Pas de fumée sans feu », par Le Scrutateur.

Le site Médiapart publie de nouvelles pièces à charge ( faut-il le préciser ) contre M. Fillon.

Pas d'accusations, notons-le ( il faudrait les préciser ) mais des ..soupçons.

Soupçonner c'est partir d'un fait non établi pour laisser supposer la présence ou l'apparence d'une chose. Par exemple, profiter d'un moment où un homme politique, en l'occurrence François Fillon, est attaqué, publier de nouveaux « faits ». Je met des guillemets pour rappeler que la réalité est autre chose que l'apparence, qu'il existe des maquilleurs qui sont de premières forces, que la preuve du mensonge s'opère souvent après que les dés aient été jetés.

Parce qu'il est plus facile d'accuser que répondre à celles-ci, surtout quand elles sont faites par des vicieux.

Je rappelle qu'on tenta jadis d'éliminer Georges Pompidou en discréditant sa femme, l'accusant d'être une partouzeuse, ce qui est certes plus facheux que ce pour quoi on s'acharne sur cette pauvre Pénélope.

Un film très édifiant a été fait sur ce sujet. Il était titré : « Il n'y a pas de fumée sans feu ». J'en dédie quelques images, aux niais qui croient que le monde est partagé entre les bons et les mauvais, les bons étant ceux pour qui l'on vote, et les méchants …. les autres. Ma vision personnelle est moins simpliste, moins binaire. Je plains ceux qui ayant dépassé l'âge de 15 ans gardent du monde la vision binaire, même si je comprends qu'une campagne électorale contraint à forcer un peu les traits. Voici donc la séquence promise de « Il n'y a pas fumée sans feu », version à peine cachée de la tentative d'élimination de Greorges Pompidou, qui d'ailleurs venait d'une aile de son parti les gaullistes de gauche : 

Une malencontreuse erreur de ma part, ( il était une heure du matin, et le Scrutateur est actuellement victime d'une grippe très très méchante ), a fait paraître un lien sans aucun rapport avec notre sujet qui est de montrer ce qu'est un « travail d'investigation » genre Canard enchainé, ou ME-DIA-PART,, à partir d'une scène du film 'Il n'y a jamais de fumée sans feu ». Voici le bon lien. Partagez, chers lecteurs, Partagez, PARTAGEZ : https://www.youtube.com/watch?v=ZoVB3adL0gs ).

« Une semaine après avoir accusé le candidat à l'élection présidentielle d'avoir bénéficié d'un système de détournement d'argent public lors qu'il était au Sénat, le site d'investigation va plus loin ».


 

Le site d'investigation c'est Mediapart, site informatique du Sieur Edwy Plenel. Pour savoir qui est cet individu, à quel genre de travail il se livre, et qui le fait vivre, ou sous-vivre : ( lire : http://www.lescrutateur.com/2017/02/portrait-edwy-plenel-tt-trotskyste-et-termite.html?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=politics ).


 

On nous le présente comme un journaliste d'investigations.

Investigation ça fait bien, ça impressionne les gogos. Mais voici ce qu'en dit quelqu'un d'expérience qui a beaucoup navigué pour des raisons professionnelles dans ces eaux troubles : « Il faut le répéter aux plus jeunes lecteurs qui ont trop vu de films américains, le journalisme d’investigation n’existe pas. Ce que j’ai rencontré en quarante ans de carrière, ce sont des relations dans la police, dans l’armée, la magistrature, ou chez les politiques, et parfois quelques vérifications vite faites. Les six affaires qui tombent à point nommé sur la tête de ce pauvre Fillon relèvent bien évidemment, même si cela n’en fait pas un saint et qu’il a profité des largesses que la république distribue à ses élus, d’une opération politique menée par des « professionnels ».

Les charognards passent par le Canard pour diffuser les affaires
Qui la dirige ? Nul ne le sait. Les canaux par lesquels elles sont venues à la connaissance du public, le Canard enchaîné et Médiapart »

Mais voici

Voici le texte de BFM TV où je ne fais que surligner en rouge deux passages significatifs :

« Une semaine pile après avoir accusé l'ancien Premier ministre d'avoir touché de l'argent public détourné lorsqu'il était sénateur, le journal d'investigation appuie ses allégations en publiant des images d'un chèque, ainsi que le talon d'un chéquier, signés respectivement "François Fillon" et "Fillon". Sur le premier spécimen, il est possible de distinguer clairement la somme de 3.221 euros et 73 centimes. Sur le second, 3205,41 euros. Problème, croit savoir Mediapart: ces fonds, publics, devaient à l'origine servir pour rémunérer des assistants parlementaires. Et pas les sénateurs directement ».

 

Plus loin, BFM TV qui n'affirme rien, bien sûr, se reposant sur l'honnête trostkyste Edwy Plenel, reprend les « soupçons » de cet individu, soupçons dispensant de prouver, mais permettant de nuire au maximum au moment où, l'accusé Fillon, doit choisir de faire campagne ou de prouver que les soupçons sont vains ce qui serait d'ailleurs inutile tant le vacarme médiatique acquis aux hommes de la gauche trouble tout autre message que celui qu'on veut faire passer : Fillon est coupable et d'ailleurs toute la droite ( cela dit pour les niais qui de ce bord là croient faire leure beurre sur la déconfiture de leur chef ).

Mais il y a quelque chose qui me gène, qui me choque, c'est, non point qu'on puisse s'inquièter sur des accusations troubles, mais qu'on puisse à ce point se laisser intoxiquer par ces journaux là; Ces accusations sont faites pour déstabiliser. Travail de termites qui fut depuis toujours, celui du Canard, ou pis dans la hiérarchie de l'ordure celui de Médiapart.

A 15 ans, d'accord, mais après? Quelle faille dans la personnalité? Qu'elle dépendance paternelle?

Qu'après cinq années d'échecs hollandistes, de pourritures en tous genres mises en chantier par ceux dont Cambadélis vivante image du personnage balzacien Jacques Colin dit Vautrin, dit Trompe la mort, est le chef, laisse pantois un homme en bonne santé.

Pour faire élire un ancien ministre de Hollande, un François Bayrou qui déjà frétille?

Je n'y puis croire.

 

Le Scrutateur.

Commenter cet article

Claude HOUËL 05/02/2017 16:22

Un feu à explorer pour média à part et le vilain canard : Il y a déjà la fumée.
Qui parle de l'épouse de benoit hamon ,Gabrielle ?
Elle est cadre responsable des "affaires publiques" au secrétariat général de… LVMH !
Elle est intervenue au Sénat pour protéger les intérêts de son sans-dents de patron,leader mondial du LUXE.
On comprend mieux l'extrême discrétion de Gabrielle et benoit , à côté Pénélope passerait presque pour une bavarde.
C'est vrai que défendre LVMH et le petit peuple opprimé dans la foulée ça fait un peu désordre;
Sources :
http://www.lexpress.fr/styles/vip/qui-est-gabrielle-guallar-la-discrete-compagne-de-benoit-hamon_1874245.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/LVMH_-_Moët_Hennessy_Louis_Vuitton

Léon Dy 05/02/2017 07:25

Les anges sont légions, en ces temps... d'inversion. C'est un peu comme avec le "mariage pour tous", la "transparence" pour tous a un petit air des flonflons de Sodome et Gomorrhe. Il en est souvent ainsi lorsque les mots ne sont pas tout à fait à leur place et que les intentions ne sont pas tout à fait de mettre de l'ordre dans les pensées. Visiblement, "on" fait tout pour que la foule s'écrie : "Crucifiez-le ! Crucifiez-le !". Il faut croire que les réseaux de Barabas sont malins, puissants et surtout organisés. Quant à Médiapart, il s'en dégage certes une forte odeur de latrines, mais, comme on dit, la malfaisance n'a pas d'odeur. Elle n'en aura certainement pas avant le jugement dernier, où une forte odeur de brûlé...