Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Maître Jean-MarcVaraut est décédé depuis plusieurs années, et n'est donc pas concerné dans ce montage malhonnête , qu'est la pseudo "affaire Fillon". Je l'ai choisi pour illustrer cet article plaidoyer, parce qu'il était un homme rigoureux et parfait honnête homme.

Maître Jean-MarcVaraut est décédé depuis plusieurs années, et n'est donc pas concerné dans ce montage malhonnête , qu'est la pseudo "affaire Fillon". Je l'ai choisi pour illustrer cet article plaidoyer, parce qu'il était un homme rigoureux et parfait honnête homme.

Quand un connaisseur se met en quatre pour expliciter la vérité outragée, et secourir un homme outragé par une meute innommable. ( Faites circuler l'information. Partagez, partagez, partagez ).

 

LS.

_______________________________________________________________________

 


« Parce que j'ai été attaché parlementaire, beaucoup de ceux qui me connaissent m'ont demandé comment faire le tri entre tous les éléments qu'ils ont lus dans la presse ces derniers jours à propos du fonctionnement de l'équipe qui entoure chaque député.

Je tiens à préciser tout de suite que si je soutiens François Fillon depuis la défaite et le départ de Nicolas Sarkozy en mai 2012, les éléments que je donne ci-dessous sont ma propre analyse et mon propre ressenti. Je laisse chacun y puiser ce qu'il voudra.

Avant tout, le cabinet parlementaire constitue juridiquement une TPE. Le député embauche et rémunère librement ses collaborateurs, sur la base de contrats de travail de droit privé, qui prennent automatiquement fin en cas d'interruption du mandat parlementaire.

Pour rémunérer ses collaborateurs, chaque député dispose d'une enveloppe mensuelle de 9 561 € (lorsqu'il laisse l'Assemblée nationale gérer ces contrats et payer les charges patronales), 14 341 € s'il décide de tout gérer lui-même. Sur les 9 561 €, il doit donc encore acquitter les charges salariales (précision technique pour les puristes).

Dans les faits, l'immense majorité des députés laisse l'Assemblée s'occuper de tout.

Chaque député organise à sa guise le travail de son équipe, avec des collaborateurs dont le travail peut être très divers : agenda, logistique, courriers, dossiers législatifs, dossiers locaux, réunions, questions au Gouvernement, amendements, relations presse, relations avec les élus, relations avec la population, communication, rendez-vous, représentation, conseil, etc. Ce travail répond en fait aux trois fonctions remplies par un parlementaire : 1/ il représente le peuple ; 2/ il vote les lois ; 3/ il contrôle l'action du Gouvernement et des administrations.

Bref, le travail est gigantesque, et la politique est bien souvent le lieu où les militants viennent donner un coup de main bénévole (mise sous pli, distribution de documents à la population, logistique des réunions publiques, réseaux sociaux, etc.). Il y a plutôt trop de travail que pas assez !

François Fillon est aujourd'hui attaqué non pas pour avoir rémunéré son épouse et deux de ses enfants, mais parce que certains soupçonnent qu'il s'agirait d'emplois fictifs, sans travail réalisé en contrepartie.

Comme je viens de le souligner, ce n'est pas le travail qui manque autour d'un député. J'ai croisé des dizaines et des dizaines de parlementaires, davantage encore de collaborateurs, et la plupart d'entre eux sont des passionnés, qui ne comptent pas leurs heures. De même, il est inimaginable qu'un élu fasse une carrière politique durant 35 ans (François Fillon a été élu pour la première fois en 1981) sans que sa / son conjoint(e) ne lui apporte au quotidien un soutien et une aide de tous les instants, surtout si elle / il n'a pas une autre activité professionnelle à côté.

Quid du niveau de rémunération pour le conjoint non salarié du chef d'entreprise ? Comme dans n'importe quelle TPE, il est fréquent que le conjoint participe de fait à l'activité sans percevoir de salaire. Quand la structure trouve l'espace d'une rémunération, il peut y avoir ensuite une forme de rattrapage salarial, en contrepartie de toutes les années de bénévolat.

S'agissant de Pénélope Fillon, elle n'a pas été rémunérée entre 1981 et 1997. Puis elle a bénéficié d'un salaire comme attachée parlementaire jusqu'en 2013 (avec manifestement un rattrapage salarial). Elle a perçu 639 000 euros net sur cette période (les médias parlent en brut pour gonfler la somme). Ramené à 35 années de travail aux côtés de son mari, nous arrivons à l'équivalent d'un salaire net mensuel de 1521 €. Tous ceux qui se scandalisent du montant de 830 000 € brut devraient méditer sur la période concernée... Si j'avais travaillé durant 35 ans aux côtés de François Fillon, sur la base du salaire de 2600 € net que je touchais en 2007, j'aurais coûté bien plus de 830 000 € brut (faites le calcul : 1,4 million d'euros brut - et par souci de simplicité, je n'ai pas tenu compte du 13e mois...).

Mais quel travail a donc bien pu réaliser Pénélope Fillon ? Sans doute un travail de petite main pour un grand nombre de courriers reçus au domicile (François Fillon n'avait pas de permanence parlementaire en circonscription). Un soutien logistique également. Un travail de conseil, relecture (c'est ce qui semble ressortir de la bouche de l'avocat de François Fillon). Un travail de représentation, aussi, accompagnant son mari, ou se substituant à lui quand il n'était pas disponible.

Pénélope Fillon n'aurait-elle pas pu remplir toutes ces tâches sans être rémunérée ? Si, sans doute. Mais en France, la loi autorise les parlementaires à salarier leurs proches. De très, très nombreux élus le font, ponctuellement ou de façon pérenne. C'est fréquemment le cas pour les enfants étudiants des députés ou sénateurs, dont les parents mettent ainsi le pied à l'étrier professionnel.

Mais alors, pourquoi cette brusque poussée de fièvre concernant François Fillon ? Qui ne voit pas l'opération de destabilisation à quelques semaines de la présidentielle ? "Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose", proclame Francis Bacon dans son Essai sur l'athéisme.

Interrogeons-nous maintenant sur le niveau de rémunération des enfants de parlementaires : n'est-il pas excessif ? On peut parfaitement le penser dans certains cas. Mais 1/ ce montant reste à la discrétion du parlementaire et 2/ on sort du débat sur le caractère fictif de l'emploi. Les enfants de Fillon avaient fait des études de droit, l'un d'eux a d'ailleurs obtenu son diplôme d'avocat l'année suivante. Ils avaient donc des compétences utiles pour aider leur père dans ses missions parlementaires. Il ne s'agit pas d'emplois fictifs. Or, c'est là-dessus que Fillon est attaqué.

Certains s'étonnent aussi que Pénélope Fillon n'avait pas de badge pour accéder à l'Assemblée, ni d'adresse e-mail personnalisée. J'ai travaillé durant 5 ans à l'Assemblée (entre 2002 et 2007), j'avais évidemment un badge pour accéder à mon lieu de travail, mais ce n'était pas le cas de tous mes collègues de circonscription. Je n'ai par ailleurs jamais eu d'adresse e-mail professionnelle à mon nom : j'ai toujours utilisé l'adresse des parlementaires pour lesquels j'ai travaillé.

Autres questions légitimes que se posent beaucoup de gens : pourquoi Pénélope Filllon a-t-elle été rémunérée par le suppléant de François Fillon ? A quel travail est-ce que cela correspond ? Pourquoi un salaire si élevé ? Lorsqu'un parlementaire devient ministre, il conserve un lien avec le territoire d'où il est originaire. Les collaborateurs du suppléant devenu député font souvent le lien et la navette entre la circonscription et le ministère. Et Pénélope Fillon a pu être d'autant plus sollicitée dans ce cadre que l'agenda de son mari le rendait beaucoup moins disponible. Le suppléant de François Fillon était par ailleurs peut-être davantage présent en circonscription qu'à Paris, n'ayant pas forcément les mêmes ambitions et appétences pour le travail législatif que son précédecesseur.

Enfin, un élément important : jusqu'en 2012, les députés pouvaient conserver le reliquat du crédit collaborateurs qui leur était attribué. Cet argent ne serait donc pas resté dans les caisses de l'Assemblée. Ceux qui demandent à Pénélope Fillon de "rendre l'argent" ignorent manifestement qu'il s'agirait de le rendre... à François Fillon lui-même.

Mais alors, pourquoi Pénélope Filllon a-t-elle dit qu'elle ne travaillait pas et ne s'était jamais mêlée de politique ? Peut-être simplement parce qu'elle ne considérait pas son action comme un travail, mais comme un engagement aux côtés de son mari. Il n'empêche que si elle n'avait pas été là, toutes les tâches qu'elle a accomplies auraient dû l'être par quelqu'un d'autre. En outre, un attaché parlementaire ne fait pas de politique : il travaille dans le domaine politique, mais c'est le parlementaire qui fait de la politique. Pas ses collaborateurs.

Posons-nous maintenant la question de l'orchestration de cette affaire politico-médiatique :
- le mercredi 25 janvier, le Canard Enchaîné publie un article
- le jeudi 26 janvier, le Parquet national financier ouvre une enquête judiciaire
- le vendredi 27 janvier, ce même parquet auditionne plusieurs témoins

Une vitesse absolument stupéfiante !

Pour rappel, le parquet national financier a été créé par Christiane Taubira en 2014, qui y a placé ses amis : le procureur du PNF, Eliane Houlette, était commissaire du gouvernement auprès du Conseil des ventes volontaires. Elle doit son incroyable et fulgurante promotion au Garde des Sceaux de l'époque, laquelle a également constitué une équipe de procureurs adjoints et vice-procureurs parmi ses très proches (Michel Pelegry, Ulrika Delaunay-Weiss, Patrice Amar, Monica d'Onofrio...).

Rappelons aussi qu'en France, le parquet (a fortiori le parquet national financier) n'est pas indépendant du pouvoir exécutif : les procureurs dépendent directement du ministre de la Justice, ce qui est d'ailleurs pointé du doigt par la Cour Européenne des Droits de l'Homme.

La vitesse avec laquelle le parquet s'est jeté sur François Fillon ne manquera pas d'interpeller tous ceux qui déplorent les lenteurs habituelles de la Justice. La perquisition de l'Assemblée nationale qui a eu lieu hier après-midi relève là encore de l'exceptionnel.

Parallèlement, quand des journalistes publient dans le livre "Nos très chers émirs" des accusations nominatives de corruption envers un ministre du Gouvernement, le même parquet reste curieusement muet. Pourquoi une telle différence de traitement ?

Face à cette situation, je suis persuadé de l'impossibilité pour Pénélope Fillon de ne pas avoir participé au travail parlementaire de son mari. Son travail n'a pas été fictif, et il dure depuis 35 ans.

Je suis aussi persuadé que cette opération de destabilisation a été sciemment préparée et orchestrée. Je n'ai pas voulu croire à une machination envers DSK en 2011, ses propres turpitudes étant suffisantes pour provoquer la chute d'un candidat annoncé par tous comme le prochain président français. La similitude de l'acharnement qu'il a subi alors, avec l'acharnement subi aujourd'hui par François Fillon, fait naître le doute. Les mêmes officines semblent à l'oeuvre. D'ailleurs, ce sont les mêmes qui en furent et en seraient les grands bénéficiaires : François Hollande et ses proches, du PS à Macron.

Et toute cette agitation éloigne les citoyens de ce qui devrait nous préoccuper à titre principal : la situation de la France, qui compte un nombre record de chômeurs, dont la Dette n'a jamais été aussi élevée, et qui n'offre aux jeunes générations que le choix entre le déclassement ou l'émigration.

Voilà pourquoi je continue plus que jamais à soutenir François Fillon. Parce que le projet qu'il porte me semble nécessaire pour redresser notre pays. Parce qu'il faut desserrer l'étau de l'étatisme. Parce qu'il faut permettre à chacun de travailler davantage s'il le souhaite pour gagner davantage. Parce qu'il faut améliorer le financement et la couverture maladie de notre assurance sociale. Parce que la France doit redevenir un interlocuteur crédible sur la scène internationale.

 

Commenter cet article

DESMARIS 27/02/2017 18:00

Félicitations pour vos explications très claires. Le fait que les députés pouvaient jusqu'en 2012 conserver la partie non utilisée de l'enveloppe destinée à rémunérer les collaborateurs est ignoré de la plupart des électeurs. Il faudrait en faire une très large publicité par l'équipe de campagne de François Fillon. La similitude avec les attaques qui ont détruit DSK est évidente, et j'ai, pour ma part, toujours cru à une machination construite sur le point faible, et presque pathologique, de DSK. Celui-ci devait être éliminé, car aurait fait un président capable de défendre les intérêts nationaux contre les tenants de la mondialisation et de la guerre au Moyen-Orient. Hollande, falot et malléable, convenait. L'immature Macron conviendra aussi parfaitement. Cordialement.

lepetitcorps 15/02/2017 17:38

Aujourd'hui, déjeuner rencontre, de F.Fillon et de Sarko. Mais, F.Fillon cherche le bâton pour se faire battre????? Tout le monde sait que s'est le clan Sarko qui a plombé F.Fillon çà ne fait aucun doute. le clan Sarko n'a pas digéré la primaire et ils sont tous là autour de F.Fillon à tourner tels des vautours. "Le Bal des faux-culs"

ratel 14/02/2017 13:49

les vautours attaquent sans merci!!!! on n'est sali que par la boue!!!!! nous voulons un président
sans reproche, nous avions un certain général qui aimait notre pays, et monsieur FILLON et la figure même pour représenter ce pays!!!!!

Gabriel 13/02/2017 05:38

Votre article est amusant puisque vous posez d'emblée la légitime question de fond : a-t-elle vraiment travaillé ou bien tout cela était-il fictif ?
Et vous y répondez lapidairement en quelques lignes tout en faisant des caisses sur tous les autres sujets qui ne sont qu'accessoires au problème principal.
Désolé, vous n'êtes pas crédible.

Serge 12/02/2017 11:26

Jeff, posez-vous quand même la bonne question : si Penelope ne travaillait pas effectivement, qui d'autre remplissait cette fonctin d'assistance qu'on estime indispensable au député ? Personne ! Donc il n'y a pas 36 solutions : ou bien Pénélope travaillait effectivement, ou bien François Fillon assurait toutes les tâches lui-même et dans ce cas ce "superman" méritait bien cette rémunération fût -ce par l'intermédiaire de son épouse !

Jeff 12/02/2017 00:04

Honnêtement, j'ai fait l'effort de tout lire car j'aime penser que je suis ouvert d'esprit, je n'écarte donc pas d'emblée la possibilité que Monsieur Fillon dise la vérité, et qu'au final, il soit innocent. Après tout, l'on ne sait jamais. Mais en lisant cet article, ça a fait tout l'effet inverse, si jusque là j'avais un mini, infime doute qu'il soit possible que Monsieur Fillon ait dit la vérité, cet article montre très clairement l'inverse.

Déjà, c'est écrit par un de ses soutiens. Il est difficile de rendre crédible les propos d'un homme qui a tout intérêt à ce que les gens le croient. C'est un peu comme si vous alliez chez un vendeur de chaussures et que vous lui demandiez " vos chaussures sont-elles de bonnes qualités ? ", nous connaissons déjà tous la réponse. Là c'est un peu pareil.

Mais surtout, la tenue des propos: " Oui Penelope aurait pu faire ça gratuitement, mais, Hey ! La loi autorise à piocher, alors pourquoi ne pas faire profiter la famille ! " Vous savez, tous les Français aident leurs familles et leurs amis, à l'exception qu'ils ne sont pas rémunérés. Il faut voir l'aspect moral, plus que légal. Monsieur Fillon ne semble pas comprendre ça, ce qui veut dire qu'il ne comprend pas la situation que vit la majorité du pays.

Ensuite, l'explication des propos tenues par sa femme: Est-ce que vous vous rendez-compte ce que vous nous demandez de croire: On a une femme qui dit en avoir marre de sa vie de femme au foyer qui ne travaille pas, qu'elle en a marre que ses enfants la voient comme une femme au foyer. Derrière, elle rajoute, on ne peut plus explicitement et clairement " je n'ai jamais travaillé pour mon mari, je ne me suis jamais occupé de ses affaires, ni de sa communication ". Et vous voulez qu'on croit que " elle a dit ça parce que de son point de vue ce n'était pas un travail, elle faisait ça pour aider " ... ? Avez-vous conscience à quel point c'est gros ce que vous demandez. Et le pire c'est que c'est un mauvais argument, votre défense pour le fait qu'elle soit payée c'est le fait qu'elle n'ait pas le sentiment d'avoir travaillé ? C'est encore pire que tout, car ça souligne le fait que c'était un emploi fictif, à savoir qu'elle a été payée pour " rien ". Si elle a été payée pour quelque chose qu'elle aurait pu faire sans être payée, je ne sais pas ce qu'il vous faut de plus pour que ce soit un emploi fictif.

Par contre, j'ai vu quelqu'un qui disait qu'il y avait des millions et des millions de Français qui soutiennent François Fillon. Ca peut difficilement être plus faux: Les primaires de la droite, tout le monde n'a pas voté pour Fillon, il y a eu beaucoup de gens qui sont venus sans le soutenir simplement pour empêcher Sarkozy de passer, et maintenant, il y a même des gens de droite qui ne veulent plus de Fillon.

Et dernière chose: Ce qui montre que Monsieur Fillon ne ferait pas un bon président, c'est que si il s'intéressait vraiment plus à l'avenir de la France, qu'à sa carrière, il laisserait sa place à un autre candidat de droite qui aurait plus de chances. Car là, il n'a plus aucune chance de passer, il prend le risque de laisser passer le front national, plutôt que de mettre sa carrière en péril. Un homme qui ne s'occupe que de ses objectifs personnels, ne pourra jamais être un bon président.

Edouard Boulogne 13/02/2017 11:35

Mohamed? Jeff? Deux en un? Ou kif-kif bourrico?

Mohamed 13/02/2017 08:50

Tout à fait Jeff ! Ce candidat s'est présenté comme le champion de la morale et de la probité. Or de morale il n'a guère. Si ses soutiens regardaient l'"activité" de monsieur Fillon à l'Assemblée, proche du néant, ils comprendraient qu'il ne travaillait pas (ou vraiment peu) en tant que député. Il n'a donc pas eu besoin d'assistant(e). À noter qu'au Sénat son activité était réellement nulle !
Donc il a été rémunéré en tant que représentant des Français pour un travail qu'il ne faisait pas, il a rémunéré sa femme pour un emploi fictif, ET il faudrait le considérer comme une pauvre victime ? Et sa rémunération pour faire du lobbying pour Axa alors qu'il est député, c'est moral ?
Vous êtes sûrement un bon p'tit gars, Édouard Boulogne, facilement embobinable et fidèle jusque dans l'absurde, mais touchant donc.

Edouard Boulogne 12/02/2017 00:57

Vous êtes sûrement un bon p'tit gars. Car vous avez vraiment besoin d'apprendre à lire. Mais vous êtes sympa qante mênm.

giraudeau 11/02/2017 19:44

Excellent commentaire très précis , loyal, vivifiant . Merci Monsieur ! Je soutiens Monsieur Fillon
comme vous . Comme des millions de personnes, je crois en sa victoire, il en est le seul à pouvoir
redresser la FRANCE, et rehausser le niveau mental et intellectuel ente autres ... merci encore à vous, je partage bien-sûr votre article .

Jeanne d'Arc 12/02/2017 17:27

Étonnamment, dès que Hollande est arrivé au pouvoir, Sarkozy s'est retrouvé avec 1, 2,3,4,5,6,7,8 (et plus) affaires judiciaires aux trousses, affaires fuitant tellement vite dans la presse d'ailleurs que Le Monde était plus rapidement au courant de l'évolution des procédures judiciaires que l’intéressé lui-même. Puis, Sarko éliminé aux primaires grâce au battage réactivé sur les procédures le menaçant, grand désarroi de l'Elysée qui comptait sur Juppé (il suffit de suivre la propagande médiatique et les pseudo sondages du moment pour s'en convaincre) lorsque Fillon est tranquillement passé. Et là, coïncidence étonnante, de nouveau, en 1 semaine Fillon se retrouve (selon le décompte du Monde et de France Info) avec 1,2,3,4,5,6,7 et 8 affaires le menaçant et dons l'évolution fuite toujours complaisamment dans la presse...
De qui se moque-t-on ? Fillon était LE candidat favori pour la présidentielle. Parler de coup d'état ne semble pas superflu dans une telle configuration.

lepetitcorps 12/02/2017 11:15

Merci pour votre commentaire. Il n'y a pas de parti. Je suis socialiste et tout cela m'écoeure. Ce lynchage médiatique, alors que beaucoup d'autres sont dans le même cas, y compris dans le monde médiatique, où on favorise la famille et les amis. Alors qu'il la ferme.

lepetitcorps 11/02/2017 16:04

quand est-ce que tout cela va cesser; Y en a marre de ces médias pourris. On voit bien que tout cela est orchestré. DSK, alors qu'il était sûr d'être Président et maintenant F.Fillon. Mais la population en a marre de toute cette merde. Elle n'est pas dupe.J'espère seulement que le prochain Président muselera les médias

Mohamed 11/02/2017 10:58

Le complot continue ! Maintenant, le conflit d'intérêts. François a perçu son salaire de député ET une rémunération de 8000€/mois pendant 2 ans (200 000€ donc) de la part d'Axa, pour faire du lobbying auprès de la commission européenne au profit des assureurs.
http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/la-societe-de-conseil-de-francois-fillon-a-touche-200-000-euros-d-axa-08-02-2017-6665085.php
Sinon, j'aime beaucoup votre manière de ramener à 1521 € mensuels la rémunération de Penelope, en incluant donc toutes les années où elle était femme au foyer dans le calcul. Si si, c'est très malin ! Ça laisse entendre que son implication, en plus de s'occuper des enfants, des chiens, des chevaux, et du ménage du manoir, a été primordiale puisqu'elle seule pouvait remplir les tâches incombant le plus souvent bénévolement aux partisans locaux du candidat...
L'argent public, ça coûte pas cher, et ça peut rapporter gros. Surtout aux déjà nantis.

Jo 11/02/2017 10:14

Mauvaise foi serait pas mal comme titre pour cet article....Il n y a qu'à couter la défense de Fifi dans cette affaire pour s en convaincre....Il dit une chose puis son contraire chaque semaine...Ou est passé le Fifi serein qui se réjouissait que la justice fasse son travail rapidement?!?!?....Il s est visiblement perdu transforme en je fais ce que je veux en tant que parlementaire je suis au dessus des lois....Sacré Fifi....Marine peut te dire merci...La déchéance de nationalité ne serait pas imméritée si tu faisais gagner marine....

jmp 11/02/2017 08:46

donc tout va bien ! :)

marie 11/02/2017 01:56

très contente de votre analyse, explications très claires pour se faire une opinion - pourquoi nous ne l'entendons pas à la télévision ! que faire pour changer ça !

Pénélopette 11/02/2017 00:42

ah mais j'encourage vivement Monsieur FILLON a maintenir sa candidature, même si Témoignage Chrétien écrit "Vouloir tout prendre pour soi-même, sa femme et ses enfants, être insatiable dans la volonté de remplir sa besace, prétendre être un parangon de vertu quand la rapacité prévaut dans ses décisions, ne sont-ce point des péchés capitaux ? Alors, quand on se sait pêcheur, la moindre des choses consiste à se reconnaître comme tel et accepter avec humilité sa condition ; et quand bien même il y aurait contrition, peut-il y avoir pardon sans pénitence ?"
http://temoignagechretien.fr/articles/edito-les-mauvais-coups-de-fillon

Bellanger 10/02/2017 20:58

Analyse très lucide qui confirme ce que je pensais. Je ne peux qu'y adhérer.

egun 10/02/2017 18:53

pour F. Fillon, à Nous tous, d'envoyer la lettre de Monsieur Vincent Goyet, à toutes vos connaissances, si 4 millons d'électeurs se sont déplacés, nous pourrions convaincre 5 fois plus. alors battons nous, soyons confiant, et je vois F; Fillon au deuxième Tour...

Lucie 10/02/2017 17:33

Imposteur+

Edouard Boulogne 10/02/2017 18:43

C'est un peu court, Mémé!

gi pre 10/02/2017 14:27

je suis tout a fait d accord avec se qui est dit en d ehors de fillon les autre son tous des nuls des imcapables de relever la france

Ch. Etzol 05/02/2017 01:04

Il est compréhensible d'être enragé par tant de calomnie, mais il ne faut surtout pas se décourager ni se sentir isolé, car c'est ce qu'espèrent les tribunaux révolutionnaires et leurs caisses de résonance médiatique. Il fallait voir le sinistre Apathie ( celui qui voulait écraser Versailles!) jouer la vierge outragée tout en jetant une larme sur ce M Fillon qu'il aimait bien...autrefois
Rappelons-nous tout le battage dans l'autre sens en faveur de M. Juppé au moment des primaires...et le résultat. Le parfait candidat,pour la gauche!
Rappelons-nous encore les campagnes d'intimidation des responsables, d'arrestations arbitraires, de dénigrement et de tracasseries,de mensonge sur le nombre de participants aux défilés, chaque fois que la manif pour tous prenait position sur le travestissement de la famille, l'avortement ou la GPA. Mais ils ont tenu.
Méfiance! Méfiance à l'égard des "on dit que, il parait que" : si les médias ont interrogé 9 personnes sur 10 qui continuent de soutenir M Fillon, c'est la dixième qui est contre qu'ils vous montreront. C'est la propagande !
Précisément pour qu'on ait l'impression d'être seul et que l'on cède à la pression médiatique.
Récemment, Valeurs actuelles interrogeaient ses lecteurs sur le net et 68% maintenaient leur soutien à M.Fillon. Maintenons le nôtre
.

belle France 05/02/2017 05:34

Comme l'on dit..."que Dieu vous entende " et que M.FILLON gagne les élections, pour LA FRANCE bien cordialement

belle france 04/02/2017 19:57

Trés bien développé, trés explicite, malheureusement ce ne sont pas les médias qui vont relever vos propos , ni vous ouvrir leur plateaux TV pour expliquer ces faits aux Français devenus totalement tétanisés par MACRON. Moi j'enrage parce que j'ai l'impression d'être seule devant ce déferlement à charge, matin, midi et soir, à charge. Cerise sur le gâteau il paraitrait que maintenant
l'entourage de F.FILLON le lâche !!! je reste néanmoins persuadée qu'il doit se maintenir, je le soutiendrai jusqu'au bout

anonymempf 10/02/2017 23:51

Entièrement d'accord avec ce que vous dites . je crois que Mr Fillon doit continuer ,je crois que lui seul est conscient des dangers qui menacent notre pays et de l'en (nous )protéger mais aussi de le relever ;Merci à lui de continuer malgré ce déferlement de haine .

Edouard Boulogne 04/02/2017 20:08

Attention, nous sommes très lu. Le seul article sur Qui veut tuer Franàçois Fillon? Remonter la filère a été lu pas ses milliers de lecteurs, plus de 5000 d'entre eux l'ont dit explicitement en marge de l'article.

Léon de Belleville 04/02/2017 13:32

L'extraordinaire opération de propagande a été déclenchée par de sombres officines disposant des clés de l'administration et de l'appui de réseaux aussi puissants que méchants et prêts à tout pour parvenir à leurs fins qui sont "orgueilleuses, vénales et matérialistes dans toute l'acception du terme. L'ampleur de ce complot monté de toutes pièces montre en premier la détermination de ces cabinets noirs et la puissance des leviers dont ils disposent, et en second qu'en s'appuyant sur les faiblesses inhérentes à l'opinion publique, à condition d'employer les grands moyens, on peut transformer la vie sociale en concours de connerie, ce qui a toujours une répercussion sur l'avenir d'un pays, aussi grand soit-il. C'est grave. Tels des porcs se gavant de tout ce qui se trouve à proximité de leur groin, et sans la moindre discrimination, c'est ainsi, quand on sait s'y prendre, que la propagandastaffel provoque des catastrophes qui dépassent l'entendement et surtout le sentiment de culpabilité de chacun tant la faute se dissout dans la responsabilité collective. Félicitations à la bande à Goebbels qui a si bien travaillé. En revanche, l'opinion publique mérite une fessée pour mordre si facilement aux appâts qu'on lui sert. Et la fessée, elle la prendra quand la bande à Goebbels aura installé un indésirable à l' Élysée au détriment de la France et du peuple qui est l'incarnation de cette opinion publique dont la stupidité, parfois est du pain béni pour tout ce que la ménagerie humaine comporte de manipulateurs et de salauds.