Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

François Bayrou, le récidiviste.

En 2012, entre les deux tours de l'élection présidentielle, j'étais au chevet d'une très vieille amie ( 95 ans ) qui s'éteignait doucement entourée de parents et d'amis. Elle avait toujours été avisée, au courant des affaires, aussi bien en Guadeloupe qu'en métropole, jetant un regard très lucide sur la comédie humaine. Lucide et ironique, se gardant des propos à l'emporte pièce, et de ce fond d'insultes qui caractérise les esprits sommaires, surtout ceux qui ne pratiquent guère l'introspection.

Elle m'avait connu tout enfant, était une amie de ma mère. Tant d'années s'étaient écoulées depuis « l'antan d'enfance ».

J'avais été absorbé par mes études, puis par mon enseignement, et des activités militantes prenantes et libres, mais dévoreuses de temps, exercées sans salaires, gratuitement.

Mais toujours, j'avais gardé quelques contacts avec elle, touché par le charme de sa conversation, son espièglerie ( jusqu'à la fin ), et ce parfum du passé antillais qu'elle vaporisait, mais qui tend aujourd'hui à se dissiper dans les miasmes d'une modernité difficilement qualifiable pour les gens qui veulent rester décents.

Sur l'élection en cours nous avions eu l'occasion, quelques semaines auparavant de converser.

Lucide, elle voyait bien les défauts de Nicolas Sarkozy. Mais point sotte, elle s'apprêtait à voter pour lui. Ce qu'elle fit, par procuration.

Nous étions donc entre les deux tours. Chacun, et elle la première, savait que le tic tac de l'horloge s'arrêterait très bientôt. Soudain elle déposa sur mon bras une main décharnée : «  Et Bayrou, que dit-il »? - murmura-t-elle. «  Il se désiste en faveur de Hollande ». - «Il me déçoit ! »

Telles furent, à mon adresse, ses dernières paroles intelligibles.

J'y ai pensé ce matin, cinq années après, en lisant les propos que tient François Bayrou ( voir ci-dessous ), qui, non seulement donne à entendre qu'il sera candidat, mais se livre à de regrettables attaques contre François Fillon. Attaques qui soulèveront le coeur de ceux qui ont encore un odorat dans l'océan de médiocrité de la politique française actuelle.

Voici le propos du président du Modem, tel que rapporté sur Boulevard Voltaire :

 

« Le président du MoDem François Bayrou a accusé aujourd’hui, sur France 2, François Fillon d’être « sous l’influence des puissances d’argent ».« Jamais dans l’histoire de la République, un candidat aux plus hautes fonctions, à la présidence de la République, n’a été ainsi sous l’influence des puissances d’argent », a déclaré M. Bayrou, affirmant que « la responsabilité politique est une responsabilité qui normalement doit être mise à l’abri des intérêts ».

François Bayrou fut important pour l'apport décisif en bulletins de vote qui permit à Hollande et aux socialistes de prendre la France en otage depuis cinq ans et de la ruiner sur tous les plans.

Il s'apprête à renouveler son petit coup bas.

Les Français lucides savent à quoi s'en tenir sur ce politicien qui a un point commun avec Michel Rocard.

On se souvient du propos de ce dernier «  un jour je serai président de ce pays ».

On sait ce qu'il en a été.

Pour l'avenir du pays, il faut souhaiter à Bayrou, un destin identique.

 

Le Scrutateur.

Commenter cet article

Marcel de Guérande 08/02/2017 15:32

Depuis longtemps François Bayrou est parvenu au stade où il ne peut plus décevoir personne : égal à lui-même, il est parfaitement et totalement prévisible, tant il est à la fois nuisible et ignoble. Or les analyses de l'homme sont souvent assez fines, preuve qu'il agit en toute connaissance de cause. Dans le cas présent, son calcul est simple : non seulement il espère que les ennuis de Fillon se multiplieront, mais encore espère-t-il incarner un plan B - B comme Bayrou, évidemment. La définition de ce qu'est un pauvre type, quoi ! Curieusement, cet home intelligent, cultive, expérimenté est le seul à ne pas se voir tel qu'il est : ignoble, immonde, répugnant. Il y a au moins un sujet sur lequel les Français sont capables de se mettre d'accord, car cet individu répugnant ne saurait tromper personne. Petit conseil à ses voisins : n'oubliez pas de fermer votre maison et votre voiture, car on ne sait jamais. L'occasion fait le larron, et le larron cherche l'occasion. Ainsi Bayrou ne me déçoit pas, il me réconforte. Il me rassure sur ma capacité à lire dans le cœur des hommes et l'enchaînement des événements. Malgré ses coquetteries de demi-mondaine, il ne faisait aucun doute qu'il se présenterait : cet homme a la trahison dans le sang. Comme quoi ce drôle est incapable de créer la moindre surprise. Il fera toujours ce qu'il y a de plus méprisable. Au fond, que vous ne lui donniez ou pas votre voix lui est égal : le regard des autres il s'en moque bien. L'amour-propre, ce n'est pas son rayon. Pas plus que le sens de l'honneur. En revanche, faire ses petits besoins devant tout le monde, ce serait assez son genre de perversité.

belle France 08/02/2017 15:21

Misére...que Dieu nous préserve de cet homme incapable, traître, fumiste ! j'arrête là. Pensez vous que les médias, presse, TV qui chargent tous les jours, 24h/24 mesurent notre TRES grande colère ? cordialement

Xam CIREDERF 08/02/2017 15:13

Mais oui BAYROU est fidèle à lui-même. Que ce soit le démantèlement de l'U.A.G., les infidélités à ses amis de la Droite en votant Hollande, que ce soit soutien à JUPPE en contre partie de promesses qui heureusement ne pourront se réaliser, bref, oui "il est décevant" .