Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

1 ° FRançois Bayrou. 2 ) Le frère Hervé Ponsot.
1 ° FRançois Bayrou. 2 ) Le frère Hervé Ponsot.

1 ° FRançois Bayrou. 2 ) Le frère Hervé Ponsot.

J'ai choisi de publier ces deux hommes, différents, bien qu'unis par une même foi. Ils divergent, parfois, en apparence, mais convergent aussi, parfois, en profondeur.

 

Le plus connu d'entre eux est François Bayrou, homme politique, centriste ( créateur du Modem ), plusieurs fois candidats à la présidence de la République. M. Bayrou se réclame du christianisme. Il s'exprime sur la chaine KTO.

Sur plusieurs points je me sépare de lui. Sa critique de F. Fillon me paraît injuste. Pendant des lustres M. Bayrou était LE candidat chrétien aux élections. Le voici qui reproche à Fillon de dire qu'il était catholique, lui en enlevant en quelque sorte le monopole, et la justification qu'il donne à son désaccord, selon lequel Fillon aurait eu l'intention de mener une politique cléricale, ne tient pas la route. L'ancien premier ministre avait été très clair sur ce point. Mais peut-être le cours actuel de la campagne électorale rendra-t-il le monopole perdu de l'étiquette chrétienne à François de Navarre.

Bayrou est pour le renoncement au mode de scrutin uninominal à deux tours et son remplacement par un scrutin à la proportionnelle intégrale pour « permettre la représentation de toutes les tendances politiques de la population française ». Cela permettrait, selon lui, le débat et les échanges d'idées. Sans se désunir M Bayrou se réclame du général de Gaulle, dont a l'impression que l'esprit l'habite. Or de Gaulle et Michel Debré, créérent le système électoral actuel pour pallier à l'instabilité des troisième et quatrième République, et pour rendre possible un gouvernement stable et durable de la France en proie, jusqu'alors, à l'instabilité chronique et aux disputes sans fins entre partis que M. Edgar Faure appelait débats d'idées. Edgar Faure changeait souvent d'idées d'ailleurs, et comme c'était un homme d'esprit, il prétendait que ce n'était pas lui qui variait, mais le vent qui changeait d'orientation

Sur d'autres questions encore l'esprit de M. Bayrou ne rencontre pas mon assentiment.

Mais je dois reconnaître que son discours est d'un autre niveau que celui de tant et tant d'autres politiciens de sa génération actuellement aux affaires, et sa critique du rôle excessif du mauvais argent dans la politique de la nation ( notamment pendant les cinq années de hollandisme, qu'il avait contribué à installer à l'Elysée en 2012 ) est très exacte et reçoit mon approbation très large..

Au moins a-t-il de la culture et l'expression aisée, bien davantage que dans les parodies humoristiques de M. Cantelou. Simplement François Bayrou est-il gêné par le conflit intérieur intérieur entre des convictions intimes qu'il arbore et deont je ne veux pas douter, et des ambitions politiques anciennes et persistantes dans un monde qui ne les tolère pas.

On sait, il est vrai, que François Bayrou admire le roi Henri IV, auteur du mot célèbre : « Paris vaut bien une messe ».

 

Le deuxième intervenant est le père dominicain ( de l'ordre fondé par ST Dominique ) Hervé Ponsot, dont une providentielle insomnie nous vaut une bonne analyse de l'actualité de ces derniers jours, où je me retrouve assez. Merci à l'amie parisienne qui me l'a communiquée.

 

Le Scrutateur.

__________________________________________________________

 

 

( I ) François Bayrou sur la chaine KTO.

 

https://www.youtube.com/watch?v=uspUapXeGWo

 

( II ) Une lettre du Fr. Hervé Ponsot o.p.( op = ordre des Frères Prêcheurs : les Dominicains ).

Prieur, Couvent des Dominicains, 8 rue Fabre, 34000 Montpellier


 

Arrêtez donc de regarder ou écouter BFM...

 Chers amis, je profite d'une insomnie, classique, pour vider mon petit cerveau...

Il n'est pas dans mes habitudes de quitter le domaine spirituel, mais je me demande s'il est si loin de l'affaire dont je vais parler... Bizarre, oui, de constater aujourd'hui à quel point les médias et réseaux sociaux s'emballent sur une affaire qui, pour le moment, n'en est pas une, mais est révélatrice d'une société fragilisée, en perte totale de repères et de confiance : je veux parler de la prétendue, jusqu'à maintenant, "affaire Fillon". Je suis surpris, enfin pas vraiment tellement j'ai l'habitude d'Internet, de constater avec quelle facilité des insinuations deviennent des faits. Surtout à partir des réseaux sociaux que plusieurs d'entre vous ne fréquentent pas.

Je ne sais absolument pas si François Fillon est coupable de quoi que ce soit, il l'est peut-être, je ne l'exclus aucunement, mais me situe à un autre niveau... 

Pour l'heure, je suis effaré de constater qu'il n'y a rien d'avéré, mais que tout le monde a l'air de considérer que ça l'est : je rappelle, entre autres et pour ceux qui l'auraient oublié, la prétendue "affaire Eric Woerth", dont "l'accusé" a été, pour autant que je sache, entièrement blanchi ! Au bout de quelques années et après avoir été "mis en quarantaine". Pour François Fillon, au moment où j'écris : 

1. Rien d'illégal, quelles que soient les sommes en jeu (qui sont loin d'égaler ce que certains footballeurs gagnent eux en un mois).

2. Une attaque virulente qui, faute de pouvoir s'en prendre directement à un homme, vise sa femme au prétexte d'un emploi fictif, ce qui, je le répète, est peut-être vrai, peut-être faux, en tout cas difficile à prouver dans un sens ou dans un autre. Et pour le moment, appuyée sur quelques modestes témoignages douteux.

Voilà à peu près tout, non tout je crois : un point de départ qui est aussi, pour l'heure, un point d'arrivée.

Puisque polémique il y a sur des fondements aussi ténus, et donc certainement orchestrée, on peut en apporter d'autres dans un autre sens qui manifestent des intérêts cachés, enfin plus ou moins cachés. Je le fais à partir d'un extrait d'une page Facebook, sans avoir pu retrouver l'auteur tellement les infos passent vite sur Facebook, et sans avoir pu vérifier là non plus tous les éléments avancés, et d'un dessin humoristique : juste pour souligner qu'on peut se poser certaines questions bien occultées et qu'il faut être prudent et patient dans les appréciations portées. Dans quelque sens que ce soit.

 

"Les journalistes ne sont pas là pour informer, ils sont les serviteurs de groupes financiers qui manipulent l'opinion publique dans le but de réaliser leur stratégie de développement !
Posez-vous les bonnes questions ; À qui appartient BFM qui «casse du Fillon» à longueur d'antenne ?
À Patrick Drahi, un homme d'affaires franco-maroco-israélien, propriétaire du groupe SFR mais surtout d'Altice médias (une dizaine de chaines d'info, 20 magazines, 7 sites Internet, 7 Applis Mobile, 11 Applis Tablette) les plus connus BFM, RMC, L’Express, Libération, Côté Maison, L’Expansion, Mieux Vivre, Votre Argent, Studio Ciné, Libération, i24 News… Une audience qui lui permet de faire passer ses messages en permanence à… 50% de la population Française (chiffres ACPM).
Pourquoi alors ces médias cassent-ils François Fillon pour faire monter Emmanuel Macron ?
Il suffit de frapper dans Google «Drahi Macron» et de lire des centaines de commentaires comme :
Bernard Mourad, ancien Banquier et patron d’Altice Media Group (groupe de Drahi} a abandonné ses fonctions pour rejoindre l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron comme conseiller spécial et pour structurer le mouvement «en marche».
En 2014, le rachat de SFR par Drahi en concurrence avec Bouygues, Montebourg s'y oppose en disant ; «Numéricâble a une holding au Luxembourg, son entreprise est cotée à la Bourse d’Amsterdam, sa participation personnelle est à Guernesey dans un paradis fiscal de Sa Majesté la reine d’Angleterre, et lui-même est résident suisse ! Nous avons des questions fiscales à lui poser !» Nous connaissons la suite qui se termine par un feu vert discrètement donné. Macron, lui, soutient le rachat de SFR par Numéricâble qui appartient à Drahi.
L’énarque Emmanuel Macron, ex banquier de la Banque Rothschild et ministre des finances de F. Hollande, ose se présenter comme un candidat hors du Système. La machine à bourrer les crânes tournant à plein régime. Mais les éléments s’amoncellent qui prouvent que Macron est bien le candidat de l’oligarchie capitaliste".

Très amicalement,

 

Hervé Ponsot.

Deux chrétiens, François Bayrou et le père Hervé Ponsot, s'expriment sur « l'affaire Fillon » et notre dure actualité.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

XAM CIREDERF 06/02/2017 14:06

Et pas seulement les catholiques. Mais si M. DRAHI n'est pas "actionnaire en nom" des radios et télés qui nous abreuvent de con..con... (comme dirait Canteloup imitant François BAYROU) versations inutiles et dénuées de bon sens chez nous en Guadeloupe, il a semble t il de bons imitateurs pour ce qui est d'agir en perroquets serviles. Alors apprenons effectivement à déméler le vrai du faux et surtout à ne pas sombrer dans les accords systématiques de ce que nous entendons matin midi et soir sur ces chaines tant locales que nationales.
Le Fr. Hervé PONSOT a vu juste.

Livia 06/02/2017 11:29

Bayroux catholique ??? depuis quand! Il vote Hollande pour faire chuter Sarkosy , que fait-il de "aimez-vous les uns les autres" ? Oublié! Le voilà attiré par Macron! Que lui a promis ce dernier ??? Une place de choix sans doute, les catholiques se passeraient volontiers de Bayroux!