Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Toute la tendresse du monde de "bon papa" devant bébé Théo.

Toute la tendresse du monde de "bon papa" devant bébé Théo.

Avant hier soir, il est 23 heures, je jette un dernier coup d'oeil sur mes messages en provenance de facebook. Je note un commentaire, émanant d'un individu, Guadeloupéen, pas présumé parmi les plus bêtes du réseau socia : « je pense à ce jeune homme noir, victime de la brutalité policière » (sic ). Je décide de surseoir à ma réaction. Il est tard, je suis fatigué par la grippe très dure dont l'épidémie frappe tant de gens en ce moment.

Je note cependant l'expression de « jeune homme noir ». Et si, par hasard le jeune homme avait été « blanc », ou asiatique?

Il y a en effet, sur les réseaux sociaux, sur les médias classiques, et chez certains membres de la classe politique, un « deux poids deux mesures » fort inquiétant, non seulement pour les blancs, ou pour les jaunes ( je m'excuse pour l'emploi de ce mot de « race » qui n'existe plus, nous dit-on dans la langue française ! ), mais aussi pour les noirs, pour tous les hommes honnêtes, de toutes « races ». ( voir la quatrième partie de ce dossier ).

A force de saisir tout fait divers où deux hommes de « races » différentes se sont affrontés, comme une manifestation « raciste » ou …. le blanc a toujours tort, on ( le pouvoir socialiste depuis 40 ans, et le règne de François Mitterand ! ) on fabrique un pays de haine, de méfiance, et suspicion généralisée, on prépare une guerre civile, la pire de toutes les guerres.

On notera que dans cette « affaire Théo », on ne se demande pas pourquoi les quatre policiers sont intervenus sur le terrain ( voir dossier, première partie. Chasse aux trafiquants de drogue ); on ne s'étonne pas que la clameur publique ( créée par les médias ) entraine ( à moins que ce ne soit l'inverse ) une intervention massive de politiques, y compris un ministre et même le « président de la République » dont on appréciera à sa juste valeur l'attitude bonhomme, et bassement paternaliste au chevet du bon jeune homme Theo. Et ceci alors même que l'enquête n'est pas achevée. ( voir l'ensemble du dossier.

Oui, il est temps de placer au pouvoir, non des gauchistes du type Mélenchon, ou Hamon, ni le clone relouqué de Hollande qu'est Macron, mais un homme de bon sens, modéré, mais ferme sur des principes politiques et moraux qu'il revendique.

 

Le Scrutateur.

__________________________________________________________________

 

 

( I ) INTERPELLATION DE THÉO : RETOUR SUR L'AFFAIRE EN QUATRE ACTES

 

http://www.lci.fr/societe/viol-lors-de-l-interpellation-de-theo-a-aulnay-sous-bois-retour-sur-l-affaire-en-quatre-actes-2024960.html

 

 

 

( II ) « Affaire » Théo : IGPN : La thèse de l'accident.

 

Theo : http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/affaire-theo-les-premieres-conclusions-de-l-igpn-privilegient-la-these-de-l-accident-912405.html

 

 

( III ) Affaire Théo: la police des polices écarte la thèse du viol

 

Un notera, que l'avocat lui-même de Théo, ne retient pas « l'hypothèse » du viol.

 

http://www.republicain-lorrain.fr/faits-divers/2017/02/09/affaire-theo-la-police-des-polices-ecarte-la-these-du-viol

 

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la police des polices, a rendu ses premières conclusions à la juge d'instruction en charge de l'affaire d'Aulnay-sous-Bois.

 

Quatre policiers mis en examen dont un pour "viol"

Jeudi dernier, un jeune homme de 22 ans, Théo, est victime d'une très violente interpellation par quatre policiers, dans cette ville de Seine-Saint-Denis. Quatre policiers sont mis en examen: un pour "viol" et les trois autres pour "violences volontaires en réunion".

L'IGPN a visionné les images de surveillance

Pour l'IGPN, la thèse retenue est celle de l'accident et non du viol, indiquent nos confrères de LCI. Les enquêteurs ont notamment visionné les images de vidéosurveillance, sur lesquelles on voit Théo refuser de se laisser menotter.

C'est à ce moment-là que trois des policiers tentent de le maîtriser. L'un des agents aurait alors utilisé sa matraque télescopique pour mettre le jeune homme à genou.

«Un accident grave et réel mais pas un viol»

L'IGPN indique également qu'aucun policier n'a baissé le pantalon du jeune homme pour lui introduire la matraque dans l'anus. Il s'agirait d'«un accident grave et réel mais ce n'est pas un viol».

«Un non-événement pour Me Dupond-Moretti

Évoquer ce rapport de l’IGPN aujourd’hui est «un non-événement, ce n’est pas un élément nouveau» a déclaré Me Éric Dupond-Moretti, l’avocat de Théo. Le caractère non intentionnel «c’était la thèse du procureur, qui n’a pas été retenue par le juge d’instruction», a-t-il insisté.

La juge d'instruction dirige l'enquête et elle décidera des suites à donner à l'affaire. Selon LCI, la magistrate n'a pas encore pu visionner la vidéosurveillance en raison d'un problème technique.

De nouvelles interpellations en Seine-Saint-Denis

Vingt-huit personnes ont été interpellées pour violences urbaines mercredi soir en Seine-Saint-Denis, dont une à Aulnay-sous-Bois, dans un département en proie aux incidents après le viol présumé du jeune Théo lors d’une arrestation brutale.

La préfecture de Seine-Saint-Denis a confirmé que la nuit avait été «calme» à Aulnay, sans «événements majeurs mais quelques incendies». Une dizaine de personnes ont été arrêtées au Blanc-Mesnil. Plusieurs incendies sont survenus à Sevran. La police a constaté des jets de projectiles à Tremblay-en-France, Stains et Neuilly-sur-Marne.

 

( IV ) Un exemple typique du Deux poids, deux mesures, où seul le silence sur les « grands médias » répond à l'abjection raciste.

 

Ce fonctionnaire de l'Assemblée Nationale, entre la vie et la mort, dont ne vous parlent ni Omar Sy, ni Vincent Cassel, et autres poseurs « moraux » de l'internet.

 

Un agent de l'Assemblée nationale entre la vie et la mort après s'être interposé dans une agression

( https://francais.rt.com/international/33716-barman-assemblee-nationale-entre-vie-mort-agression )

 

La violente agression du chef de rang de la buvette du Palais Bourbon a suscité l'émotion chez les parlementaires. Ces derniers lui ont rendu un hommage unanime alors qu'il se trouve toujours dans le coma à l'hôpital.

Pendant le week-end du 5 février, le chef de rang de la buvette de l'Assemblée nationale se trouvait dans le métro lorsqu'il a été témoin de l'agression de deux vieilles dames par quatre jeunes. Il a tenté de les secourir et les assaillants l'ont alors violemment passé à tabac, le laissant pour mort avant de s'enfuir.

 

Contusions, hématomes fractures... Jean-Michel Gaudin, 53 ans, est dans le coma depuis et le pronostic vital est engagé.

L'Assemblée nationale lui a rendu hommage ce 8 février. Son président, Claude Bartolone, a évoqué «la brutalité effrayante» de l'agression. «Apprécié de tous», il est «connu pour sa gentillesse, sa disponibilité et son engagement», a ajouté Claude Bartolone, avant que les députés de l'hémicycle n'entament une longue série d'applaudissements. 

 

Commenter cet article

Dissident 10/02/2017 16:49

Le problème n'est pas de savoir qui a raison des flics ou de Théo et si les flics ont vraiment empalé Théo avec une matraque. Comme on dit en n'y croyant plus, mais plus du tout depuis Burgaud : La justice passera et on verra bien un jour où se planque la vérité. Non, le problème c'est que Hollande donne implicitement raison à saint Théo contre les sales flics. C'est là une singerie de plus de ce moins que rien qui nous sert de président. Le guignol de l'Elysée essaye de nous faire gober que la "bête immonde" est de retour, que ces flics là sont "proches du FN" et que donc il faut élire ce branleur de Macron qui, lui, sauvera la France de la "bête immonde" fasciste qui - bon sang mais c'est bien sur ! - menace la démocratie. C'est pitoyable.

Livia 09/02/2017 17:45

Je pense qu'en pleine rue, il était difficile même et surtout pour un policier en uniforme de "violer" quiconque!
Mais qu'a donc fait ce charmant jeune homme ? Rien sans doute quand on voit Hollande à son chevet, c'est tout juste s'il ne lui tenait pas la main, et qu'on lit les articles des journaleux toujours prêts à pourfendre les honnêtes gens sur ordre des dirigeants! Et le ferment de guerre civile se développe, insidieusement mais sûrement...

christo 09/02/2017 17:30

Bonjour, ni Mélenchon, ou Hamon, ni Macron, mais un homme de bon sens, modéré, mais ferme sur des principes politiques et moraux qu'il revendique.Que reste-il? Marine le Pen ou Fillon? Juppé? pour leurs principes?

castets 09/02/2017 16:40

Bonjour Mr boulogne,
Sans préjuger de l'enquête en cours et sans porter de jugement sur cette regrettable intervention !
Sans plagier d'autres Pays, il est grand temps d'équiper nos Forces de l'ordre de caméras automatiques pour couper court à cette violence qui se manifeste de plus en plus contre les Polices chargées de faire respecter ordre et sécurité sur la voie Publique.
Casser du flic et dégrader les biens d'autrui semble devenir un sport national à la première occasion, il est grand temps de sécuriser les déclarations des deux parties, la Force devant rester à la loi.
La violence a quitté le monde du virtuel.
Bonne fin de journée, cordialement Cjj

Xam CIREDERF 09/02/2017 16:31

J'ai aussi cette grippe et suis alergique à ces remarques des "noiristes" qui ne font que prouver leur fond raciste.Alors je cesse de commenter leurs niaiseries et celles aussi des "gens" du gouvernement qui en réalité cherchent à se faire mousser.

Edouard Boulogne 09/02/2017 20:42

????????????????????????????? Incontestablement, le niveau monte.

christo 09/02/2017 20:28

1 matraque qui déchire 1 slip pour sodomiser jusqu'à 10 cm de profondeur , vous vous y connaissez vous? Allez faire ça à 1 juif?

Edouard Boulogne 09/02/2017 16:52

Oui, à se faire mousser. Mais auprès de qui? C'est ici que se révèle la gravité de la crise de l'autorité en France, à tous les niveaux.On obéeit désormais aux tireurs de ficelles qui manipulent nos "journalistes".