Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Le retrait de François Hollande fait-il l'affaire de Marine Le Pen ? ( Toutes les cartes sont rebattues ).
Le retrait de François Hollande fait-il l'affaire de Marine Le Pen ? ( Toutes les cartes sont rebattues ).
Le retrait de François Hollande fait-il l'affaire de Marine Le Pen ? ( Toutes les cartes sont rebattues ).
Le retrait de François Hollande fait-il l'affaire de Marine Le Pen ? ( Toutes les cartes sont rebattues ).

Pour Jean-Pierre Denis, dans La Vie, le retrait de François Hollande est une mauvaise nouvelle pour Marine Le Pen :

"[...] En quelques semaines, toutes les cartes politiques ont été rebattues. Sarkozy, Juppé, Hollande… tous ceux qui incarnaient, à tort ou à raison, le temps des occasions perdues ont été écartés par l’opinion publique, à travers primaires et sondages. Tous ceux qui sont à ce jour candidats déclarés ou naturels peuvent apparaître comme des hommes ou des femmes neufs – même s’ils ne le sont pas, comme François Fillon ou Manuel Valls. Si l’on s’inquiète de la montée du Front national, cette série de départs contraints, ce grand remaniement du personnel présidentiel opéré en l’espace de peu de semaines, est une excellente nouvelle. Marine Le Pen se voit ainsi privée d’un précieux argument : elle ne peut plus prétendre incarner le changement.
Et ce n’est pas tout ! Si l’on prend la liste des candidats, déjà déclarés ou sur le point de le faire, on voit qu’ils campent sur des positions politiquement bien charpentées, mais surtout distinctes. Fortement distinctes. Mélenchon, Jadot, Valls, Macron, Montebourg, Fillon peuvent difficilement être confondus. Ils ont des idées claires, bien tranchées… C’est encore un autre argument qui fera défaut à celle qui prétend que tous se confondent, sauf elle.
Enfin, cette incroyable succession d’événements politiques montre que, dans une présidentielle, rien n’est écrit d’avance. Qui peut encore jurer que Marine Le Pen sera au second tour, après une telle série de surprises ? Qui peut encore affirmer que la trumpisation est inéluctable, que l’élection possible d’un candidat d’extrême droite en Autriche ou le référendum constitutionnel qui pourrait pousser Renzi à la démission en Italie sont les signes avant-coureurs d’une catastrophe qui devrait inéluctablement atteindre la France ?"

En effet, rien n'est jamais écrit d'avance... Surtout quand certains ont les dents qui rayent le parquet :( voir la deuxième photo de cet article? ).


 

 

Commenter cet article

pierre palegrand 03/12/2016 18:07

"MLP pourrait avoir toute ses chances en 2017?" à condition que l'umpr/s corrompu ne se coalise pas contre elle. Après 40 ans d'escroquerie de nos élus le peuple n'a toujours pas une culture réactive du vote utile. Résultat: le peuple en paye régulièrement les conséquences.

Dissident 03/12/2016 12:36

Rien ne sera plus jamais comme avant et l'oligarchie repue et corrompue devrait - même en France - être jetée à bas de son piédestal par les réseaux sociaux. Donc, aujourd'hui, bien malin qui pourrait prédire l'avenir politique de ces prédateurs arrogants. Aux USA, Hillary, entre deux beurrées, s'est plainte d'Infowars et puis de Breibart qui la traitait trop mal. Et en France, c'est Juppé qui accusait Riposte Laïque d'être méchant avec lui. Non, il y a quelque chose dans l'air qui ressemble à une révolte des peuples oppressés contre les élites liberticides qui les persécutent et les ruinent. Par conséquent, il ne serait pas impossible que le prochain président de la république soit celui qui promettra au peuple de briser ses chaines, et les chaines du peuple c'est l'UE et l'euro principalement, il s'en suit que MLP pourrait avoir toutes ses chances en 2017.