Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

80% des Français rejettent le bilan de François Hollande et de la gauche.

Voici qui va décevoir le dernier carré des fans de François Hollande qui s'active sur facebook pour essuyer les larmes ( supposées, et fort improbables ) de leur héros au sourire benêt, cet homme si « bon », ( je cite ), et « qui n'a pas fait pire que les autres » ( entre guillemets toujours ).

Certains tentant de mobiliser le ban et l'arrière ban des derniers « fidèles », lancent des défis à la cantonade : « qu'est-ce qu'il y a de vrai dans le mal qu'on dit de notre président? Chiche ! ».

La réponse est simple. Il suffit de se référer à une déclaration en 2012, de leur Groland adoré. La voici ( j'espère ne pas m'être trompé de lien : https://www.youtube.com/watch?v=kIAhkilfdBs . Il faut écouter jusqu'au bout ).

Quoiqu'il en soit cette grande offensive de la Hollandie laisse encore insensible la très grande majorité des Français.

Ce sondage du Figaro est sans appel à cet égard.

 

Le Scrutateur.

 

80% des Français rejettent le bilan de François Hollande et de la gauche.

 

( http://www.lefigaro.fr/politique/2016/12/04/01002-20161204ARTFIG00156-sondage-8-francais-sur-10-rejettent-le-bilan-presidentiel.php ).

 

INFOGRAPHIE - Selon un sondage OpinionWay pour Le Figaro, les propres électeurs du chef de l'État émettent majoritairement (51%) un jugement défavorable sur le quinquennat.

Le jugement est sans appel. Selon un sondage OpinionWay pour Le Figaro, 78% des Français jugent le bilan de François Hollande négativement. La sévérité à son égard traverse l'ensemble du corps électoral. Les électeurs de Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la présidentielle de 2012 sont ainsi 81% à juger de façon négative son bilan et 94% pour ceux de Nicolas Sarkozy. Plus grave: ses propres électeurs émettent eux aussi majoritairement (51%) un jugement défavorable. «Ce résultat explique l'impasse de François Hollande face à une candidature en vue de 2017, analyse Bruno Jeanbart, directeur général d'OpinionWay. Ce sera aussi un élément important pour les candidats à la primaire. Manuel Valls, Arnaud Montebourg ou Benoît Hamon ont été premier ministre ou ministres de François Hollande. Ils devront régler la question du bilan du quinquennat devant l'opinion.»

La loi Taubira bien jugée

81 % des sondés interrogés par OpinionWay estiment que Hollande n'a pas été fidèle à ses promesses de campagne

De la même manière, 81% des sondés interrogés par OpinionWay estiment que Hollande n'a pas été fidèle à ses promesses de campagne. Là aussi, ses électeurs du premier tour sont majoritaires (57%) à ne pas juger leur candidat fidèle. Et pour expliquer ce jugement, les Français imputent ce non-respect des promesses au fait qu'elles étaient «non réalisables» pour 40% d'entre eux, que le candidat Hollande «n'avait pas l'intention de les tenir» (38%) et 21% seulement parce que «la situation économique l'en a empêché». «Ce résultat peut être vu comme une alerte aux différents candidats de la gauche, prévient Bruno Jeanbart. Les Français, comme l'a montré la primaire de la droite, sont très attentifs à la faisabilité des programmes.»

Dans le détail, seule la lutte contre le terrorisme recueille l'approbation de 50% des Français. L'environnement (48%), la sécurité (41%), l'immigration (21%), la lutte contre le chômage (16%) ou le pouvoir d'achat (13%) sont en revanche loin de faire l'unanimité. Plus ennuyeux pour Hollande qui en a tiré les conséquences, certains domaines où la gauche est censée être la plus crédible comme la protection sociale, la justice ou l'éducation sont jugés très négativement. Finalement, la mesure qui réunit une large majorité large de Français (58%) est la loi Taubira sur le mariage pour tous. À l'opposé, c'est la loi travail qui est la plus critiquée avec seulement 23% de réponses positives.

 

Commenter cet article

Dissident 05/12/2016 14:25

La très grande majorité des sondages annonçant la victoire d'Hillary étaient intentionnellement falsifiés, celui-là l'est peut être aussi. Mais s'il ne l'est pas, alors là c'est catastrophique pour les français qui seraient dans ce cas là bien pire que des veaux.

Léon Dupan 05/12/2016 02:31

Autre scoop : dans leur camp retranché, les dignitaires socialos rejettent quelque chose comme 80 % des Français qu'ils haïssent, qu'ils méprisent et dont ils veulent la ruine.

XAM CIREDERF 05/12/2016 02:10

Mais ces 80% de français ont été choisis uniquement parmi les socialistes et leurs alliés et sympathisants. Si le panel avait été élargi aux français qui souffrent et en ont marre depuis 5 ans du socialisme, c'est à plus de 100% alors que ce bilan aurait été rejeté.
Alors c'est une réalité On en veut plus et qu'il se taise.