Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Types libidineux anti sarkozystes.
Types libidineux anti sarkozystes.
Types libidineux anti sarkozystes.

Types libidineux anti sarkozystes.

Je lisais hier soir, sur facebook, le propos « d'un », déjà nostalgique de Nicolas Sarkozy.

« Oh, disait-il, j'ai passé ces dernières années à m'acharner sur Sarkozy que je considérais, quasi quotidiennement comme un punching-ball, et l'un des outils utiles ( et nécessaires ) de ma mise en condition, et de mon bonheur. Le voici qui s'en va, et déjà, dix minutes après son discours d'adieu, je me sens un peu seul. Comme il va me manquer! Comme la vie politique va être moins intéressante! ».

 

Lecteur très cher ( et ami ), laissez moi vous dire que moi qui jamais ne comptai parmi les inconditionnels du cher Nicolas, je suis resté un moment songeur devant votre humble confidence. « Ah! Me dis-je, au moins voici un homme de gauche avec lequel, je pourrais parcourir un rivage de nos côtes, une ou deux heures durant, sans mépris, sans colère, en conversant, en discutant, en … disputant, comme jadis Socrate et quelques-uns sur les bords de l'Euripe. Car, par delà les chocs d'atomes, l'entrecroisement et l'entrechoc des causes secondes, vous avez une âme, vous avez du coeur, une capacité d'introspection, d'aveu, d'aveu de votre ( de notre ) humanité, de ses faiblesses, de ses partis pris, et d'un aveu public, ce qui n'est pas rien au monde de l'amour propre ( au sens pascalien, bien entendu ). Qui est sans péché? Même moi ! Et il me semble, qu'un jour, au cours du long Voyage, nous pourrions cheminer un brin plus ou moins long".

 

Hélas! Pour l'instant, pour une rencontre heureuse sur l'auroroute facebouquiène, que de chocs inévités, inévitables, avec des brutes, des boucs odorants, plus qu'odoriférants, au langage ordurier, sans talent, sans génie, sans âme. Ne croyez pas qu'ils soient comme Achille pourfendant l'adversaire qu'il doit tuer, sans haine, sinon sans affect, parce que la destinée le veut ainsi, la Moira, le Fatum, la guerre entre les Grecs et Troie, lui disant enfin au tout dernier moment, s'écrasant une larme discrète, au coin de l'oeil, quand il lui plante en la gorge le fer meurtrier : « Meurs, ami ».

 

Rien de cela chez nos boucs, ceux dont l'haleine empeste, dont suinte de leurs lèvres obscènes la bave vaguement jaunâtre, éminemment fétide de ces libidineux du massacre, de ces fanatiques non du respect de l'adversaire, mais de l'humiliation du vaincu, qui leur est orgasme à nul autre pareil.

 

Oui c'est Sarkozy, pas donc exactement mon type, comme j'ai dit, qui est leur phantasme, leur raison de vivre, plus exactement de sous vivre.

Plusieurs d'entre ces misérables le voient, demain, prisonnier, en cabane, en cellule d'isolement, ou mieux en cellule à deux ( partageant, par exemple, avec Abelslam Salah ) accusé au tribunal de Paris, menotté, sous les caméras de nos télés, et sous le regard biaisé du commentateur en chef : le petit inquisiteur Jean-Michel Apathie.

 

Bref! Sarkozy entravé, humilié, garroté, et surtout baillonné ( on ne sait jamais avec ce diable d'homme !!! ).

 

Pauvres gens ( surtout des hommes notez bien, quelques femmes se bornant à assentir. Que voulez-vous, la chair est faible, hélas! ), tristes minables, exemplaires ô combien répandus des Barrabas de si triste mémoire.

 

Voyez-vous cher inconnu ( « ami facebook », c'est le temps qui le veut ainsi ), vous m'avez un temps rasséréné.

Je n'oublie pas que vous pourriez vouloir me substituer à Sarko dans l'office du punching-ball.

Mais vous, n'oubliez pas que ce rôle ne m'agrée pas, même pas du tout.  N'oubliez pas que j'ai du répondant, de l'uppercut, et aussi, ce qui est dit dans la Bible ( à propos d'autre chose ) : « Seigneur, votre droite est terrible »!

 

Il n'empêche, vous avez fait luire par votre confidence, dans la nuit obscure, dont parle le poête, une sympathique petite lueur.

 

Soyez-en remercié.

 

Merci pour ce moment !

 

Le Scrutateur.

Commenter cet article

pierre 22/11/2016 14:51

oui ,a vouloir simplifier, pour faire correct, on crèe l'amalgame. MLP est Marine Le Pen pas Marie-luce Penchard que j'aime bien.voila qui est dit

pierre 22/11/2016 14:38

Livia, moi j'en était au café pain au chocolat quand j'ai cru étouffer de rire à la lecture de votre commentaire! "merçi pour ce moment!"

pierre 22/11/2016 14:34

oui il peut !!!!... dégraisser le fonctionnariat des privilèges de 500000 parasites.
mais fera t-il ce qu'il dit? mais de la même école que son cuisinier à la "double ration de frites" au vendeur de pain au chocolat a 10 centimes, on peut en douter.A moins d'un Fillon basching on verra bien.

pierre 22/11/2016 14:11

Voila ce qui arrive quand on veut plagier le FN pour s'accaparer ses voix! je parle même pas du champion des pains au chocolat à 10 avec ses 0,3%!(sé ta yo a pa tan nou)
Quand il était président NKM avait un ministère de l'écologie avec moins de ses 2,5% de voix! alors que le FN avec 20% de voix (à l'époque) était en phase de devenir le 1er parti de France avec zéro élus... sous la présidence sarkosy.On connaît la démocratie version Sarkothon.
Il a oublié que MLP,Elle, n'oublie pas les oubliés(de la 2éme puissance économique) les petits retraités, les ouvriers, les "sans dent", et les rsaïstes avec carte d'identité,ceux que les mandatures UMPR et PS ont toujours méprisé du haut de leurs privilèges.
Par contre son allié(anti MLR) et président actuel a récemment déclaré que la France est "un pays riche" qui pouvait acceuillir la misère "des migrants" de la planète pour leur donner logements, travail, et avantages sociaux.
il en faudra plus que cela pour que le vote FN bascule au LR .
des vacances sur le yacht de son ami Bolloré lui fera le plus grand bien. Bon vent Sarko! votre allié anti MLP a 4% mérite aussi des vacances! On y pense!

Edouard Boulogne 22/11/2016 14:24

Que vient faire Marie-Luce Penchard ( MLP ) dans tout ça. Elle est pas candidate ( du moins pas encore ), il me semble.

Livia 21/11/2016 17:06

Malheureusement les "apôtres" du vieux Juppé, n'encaissent pas la victoire écrasante de François Fillon, et ce matin sur radio classique, le non moins vieux Raffarin bavait tant et plus sur le pauvre François, allant jusqu'à dire : "En plus il est catholique, et çà c'est dangereux!" j'ai cru que j'allais m'étouffer avec mon toast. Ils veulent dézinguer Fillon, sachant que leur "étalon" est pratiquement foutu. Quel triste monde!