Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

La voix des lecteurs : Quelle est la différence entre le félon Debré et le fêlé Bayrou ?
La voix des lecteurs : Quelle est la différence entre le félon Debré et le fêlé Bayrou ?
La voix des lecteurs : Quelle est la différence entre le félon Debré et le fêlé Bayrou ?

( Voici une rubrique du Scrutateur, qui doit vous intéresser. Elle ne fait pas double emploi avec les commentaires d'articles.

Ceux-ci, en augmentation lente, mais constante, est faite de vos réactions aux articles.

« La voix des lecteurs »vous donne la parole, la possibilité d'enrichir notre blog de vos idées, réflexions, poèmes, réactions propres à l'actualité en général.

Bien entendu je ne publierai que ce qui ne s'en prend pas, éventuellement, aux personnes, au-dessous de la ceinture comme on dit

Les articles signés seront plus particulièrement bien venus. Mais il y a, je le sais d'excellentes raisons, qui ne relèvent pas de la couardise, mais plutôt de ce qu'on appelle le devoir de réserve, à l'anonymat, ou au pseudonyme. Ces articles seront pris en compte. Mais il faudra, que je puisse identifier les expéditeurs de façon précise. Ma discrétion à leur égard étant assurée.

Maintenant, chers lecteurs, à vous de jouer.

 

Edouard Boulogne) .

 

PS : Les propos de lecteurs, n'expriment pas toujours le point de vue du Scrutateur. Ils s'expriment librement. Le Scrutateur n'intervient que pour écarter les attaques qui viseraient des hommes et des femmes, de façon insultante, «  au-dessous de la ceinture » comme on dit.

 

 

 

Debré et Bayrou sont tous les deux aussi nuisibles, certes. Mais Bayrou a le mérite de la franchise : il annonce son jeu. Tandis que Debré, qui trahit tout autant la France - et la "droite" - que Bayrou, fait ses petites saletés en cachette, pour, longtemps après, libérer sa pauvre conscience lorsque Sarkozy est attaqué de tous les côtés, un peu comme dans "Le Lion devenu vieux" de La Fontaine quand l'âne vient à son tour donner son si fameux coup de pied, après que le cheval, s'étant approché lui eût déjà donné un coup de pied, le loup un coup de dent et le bœuf un coup de corne, ce qui vaut à l'âne cette dédicace de la part du lion :

"Ah ! c'est trop, lui dit-il. Je voulais bien mourir ;
Mais c'est mourir deux fois que souffrir tes atteintes".

Cette fable (III, 14) mérite d'être lue en entier. Elle résume si bien les choses. Et elle caractérise si parfaitement l'intéressant intéressé.


http://www.lepoint.fr/politique/jean-louis-debre-a-vote-hollande-en-2012-et-soutient-juppe-pour-2017--15-11-2016-2083206_20.php?M_BT=4230942328&m_i=iJB5VnhJazV2HUypCR2Vwdz42RoDv7PZNGfdxk8%2BLmMGDO536CFglSTu0koQ8Tu10cL5u_37lLAV3nAEvq5aLxaGxyBiic#xtor=EPR-6-%5BNewsletter-Mi-journee%5D-20161115

 

 

Je ne peux m'empêcher de produire ici la fable de Jean de La Fontaine à laquelle a si opportunément pensé notre lecteur ( LS ) :

 

Le Lion devenu vieux


 

Le Lion, terreur des forêts,
Chargé d'ans et pleurant son antique prouesse,
Fut enfin attaqué par ses propres sujets,
Devenus forts par sa faiblesse.
Le Cheval s'approchant lui donne un coup de pied ;
Le Loup un coup de dent, le Boeuf un coup de corne.
Le malheureux Lion, languissant, triste, et morne,
Peut a peine rugir, par l'âge estropié.
Il attend son destin, sans faire aucunes plaintes ;
Quand voyant l'Ane même à son antre accourir :
"Ah ! c'est trop, lui dit-il ; je voulais bien mourir ;
Mais c'est mourir deux fois que souffrir tes atteintes. "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Dissident 16/11/2016 01:33

Je crois qu'il est plus que temps de se débarrasser de cette bande d'enflures UMPS, tous gens corrompus au moins intellectuellement et qui sont bien incapables de même comprendre le phénomène Trump qui est une stupéfiante révolution populaire.