Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Du vin nouveau? Dans de vieilles outres?
Du vin nouveau? Dans de vieilles outres?
Du vin nouveau? Dans de vieilles outres?

Du vin nouveau? Dans de vieilles outres?

UN RENOUVEAU POLITIQUE DE LA GUADELOUPE SERAIT EN MARCHE?

 

 Qui l’aurait supposé et cru plus encore ?

 

Le paysage politique de la Guadeloupe « se renouvelle » depuis cette fin d’année 2016 .

 

Le Parti Communiste « se  renouvelle » avec ses dirigeants issus des années 70, ses partenaires naturels que sont Lutte Ouvrière ou Combat Ouvrier et encore la CGTG, bref tous. Ses nouveaux idéologues trempés des idées DU PASSÉ, PARÉES DES ATOURS DES ELUS OU RECRUES CONTEMPORAINS, idées qui ont fait les beaux jours de la Place du Colonel Fabien et de l’époque des Ibéné ou autres russo-antillais, que certains des actuels porte parole n’ont même pas connus.

Le programme a mettre en œuvre n’a pas changé non plus depuis l’époque de ces caciques, qui pour mieux se faire voir, avaient créé déjà un nouveau PC. C’est tout mettre en œuvre pour l’indépendance de la Guadeloupe, avec des mots, des attributs nouveaux, ou du moins plus contournés.

Voilà pour le PCG  nouveau .

 

Le Parti Progressiste et Démocratique de la Guadeloupe  (PPDG), lui aussi a annoncé son renouvellement.

Fini l’allégeance au PCF et faisons NOTRE cuisine nous même.

Après 13 ou 15 ans de Présidence, le poste a changé de mains.

Il est revenu aux mains de ceux qui l’avaient créé, après le Père, le Fils.

A quand la Fille ou « le St Esprit ? »   Attendons, d’ici encore 15 ans nous le saurons, la réserve est là. C’est cela le renouvellement démocratique, inscrit dans les statuts, nés des anciens du PC/PCF ou PCG.

Le programme ? Mais il s’agit de renouveler la voix de celui qui le développera : c’est l’autonomie nouvelle version avec les moyens vers l’indépendance. Ouf ! on aurait pu douter de la constance de nos édiles !!!!! Un seul à rallié un autre bord, c’est l’ancien pilier qui avait pour lui tous les « génies », lui valant même un Patronyme…

Pas de soucis 

LE RENOUVEAU POLITIQUE DE LA GUADELOUPE EST EN MARCHE

 

 

Qui l’aurait supposé et encore plus cru ?

 

Le paysage politique de la Guadeloupe se renouvelle depuis cette fin d’année 2016 .

 

Le Parti Communiste se  renouvelle avec ses dirigeants issus des années 70, ses partenaires naturels que sont Lutte Ouvrière ou Combat Ouvrier et encore la CGTG, bref tous Ses nouveaux idéologues trempés des idées DU PASSÉ, PARÉES DES ATOURS DES ELUS OU RECRUES CONTEMPORAINS, idées qui ont fait les beaux jours de la Place du Colonel Fabien et de l’époque des Ibéné ou autres russo-antillais, que certains des actuels porte parole n’ont même pas connus.

Le programme a mettre en œuvre n’a pas changé non plus depuis l’époque de ces caciques, qui pour mieux se faire voir, avaient créé déjà un nouveau PC. C’est tout mettre en œuvre pour l’indépendance de la Guadeloupe.

Voilà pour le PCG  nouveau .

 

Le Parti Progressiste et Démocratique de la Guadeloupe  (PPDG), lui aussi a annoncé son renouvellement.

Fini l’allégeance au PCF et faisons NOTRE cuisine nous même.

Après 13 ou 15 ans de Présidence, le poste a changé de mains.

Il est revenu aux mains de ceux qui l’avaient créé, après le Père, le Fils.

A quand la Fille ou « le St Esprit ? »   Attendons, d’ici encore 15 ans nous le saurons, la réserve est là. C’est cela le renouvellement démocratique, inscrit dans les statuts, nés des anciens du PC/PCF ou PCG.

Le programme ? Mais il s’agit de renouveler la voix de celui qui le développera : c’est l’autonomie nouvelle version avec les moyens vers l’indépendance. Ouf on aurait pu douter de la constance de nos édiles !!!!! Un seul à rallier un autre bord, c’est l’ancien pilier qui avait pour lui tous les « génies », lui valant même un Patronyme…

Pas de soucis ce renouveau dans la voix, créera pour certains le renouveau dans la voie et mettra tous les guadeloupéens rassemblés derrière cet important parti PPDG qui dirige la Ville Chef-lieu d’arrondissement, à l’unisson pour chanter l’INTERNATIONALE hymne pour cette nouvelle Guadeloupe, comme du temps de Georges MARCHAIS, le symbole et « étoile du berger »  pour ces Hommes de l’avenir.

Voilà une nouvelle génération qui évoluera dans les propos vains et inutiles, quand ils ne seront pas seulement excessifs.

TALLEYRAND nous rappellerait que tout ce qui est excessif est insignifiant !  CQFD

 

Le  GUSR.  Inutile de rappeler la longue marche qui a permis aujourd’hui au tout nouveau Président réélu, avec un autre sigle. FRUI-G, GRAP-G et GURS (avec ou sans socialisme), de confirmer les axes de ses créateurs, à savoir conduire la Guadeloupe vers plus d’autonomie et surtout en fusionnant entre les mains d’un seul Parti les collectivités réunies en COLLECTIVITE UNIQUE.

N’allez pas vous imaginez que cette appellation vous l’avez déjà entendue et que pour vous c’est un bouillon réchauffé. NON. COLLECTIVITE UNIQUE , revue et corrigée grâce aux expériences négatives de Saint-Martin, de Saint-Barthélemy, de Guyane, de Martinique, voire de Mayotte, cela sera la panacée du nouveau mandat des parlementaires issus des scrutins de Juin 2017.

Peu importe que des lois organiques et autres décrets ou ordonnances aient été pris sous l’ère PS actuelle, votés ou avalisés par les actuels parlementaires chefs de partis et/ou Présidents de Collectivités, les nouveaux promus au rang de responsables de la politique de la Guadeloupe, feront changer les choses.

Leurs contorsions intellectuelles, morales ou idéologiques, les plus inattendues d’ailleurs,  feront l’affaire, pourvu que la sucette promise soit là, ce qui fera dire qu’ils ont « un bœuf sur la langue »

 

Comme on le voit, la Gauche s’est unifiée, (ou momifiée) dans ses souhaits archaïques, en ripolinant les façades que sont les Présidents ou porte parole, et est bien décidée en avant toute, le mur étant pour eux une illusion qui s’éloigne au fur et à mesure qu’ils conquièrent les gogos qui les aideront aller s’écraser sans aucune crainte. Courage aux passagers embarqués et pauvre Guadeloupe.

 

Mais n’allez pas croire que la droite est en reste…..

 

Le renouveau a été annoncé avec les nouveaux-anciens : députés, sénateurs, maires, et aussi anciens conseillers et Présidents régionaux ou généraux.

Pour faire nouveau, alors il est de bon ton de répéter ce que les autres Partis dont on a cité plus haut les valeurs nouvelles, disent.

Quelle richesse dans les idées nouvelles…..

 

Alors de grâce, que vite la page cauchemardesque de 2016 s’efface et qu’il soit fait place à des projets sérieux, intelligents et intelligibles, compatible avec notre situation institutionnelle qui n’est ni sclérosée, ni la pire, mais qui a besoin d’actualisation raisonnée et non d’une révolution menée par des porteurs de tartufferies auxquelles personne de sensée ne pourrait adhérer.

Nous voyons bien que ces « nouveaux créateurs d’idées, oublient les sujets qui sont sous nos yeux et dont les effets négatifs durent. Il s’agit de l’Eau, des déchets, des Transports, de la Santé et de la montée de l’insécurité. Ce n’est pas un régime institutionnel qui permettra de gérer ces questions, avec logique, pragmatisme et efficacité.

 

La mode est au ralliement « caraïbe ». Idée nouvelle qui fleurie dans toutes les bouches. Mais additionnez du positif à plus de négatif et appréciez le résultat……

 

Qui le leur fera comprendre ?

Surement pas ces missi dominici qui hantent nos plages et palais de congrès, qui répètent à loisir :  « il faut que vous soyez intégrés dans votre environnement géographique naturel » .

Leur a-t-on demandé de faire un tableau exhaustif des plus et moins de chacune des ces iles environnantes avec lesquelles certains veulent nous « amarrer » ?

 

Alors les citoyens réalistes et soucieux de vérités devraient se réveiller, se concerter et ensemble mettre en œuvre des contre propositions réalistes aux fumeuses fausses bonnes  et nouvelles idées de ceux qui veulent conserver les postes actuels et sans doute se mettre d’accord pour faire des échanges entre copains et co…….

Mais faudra- t-il aussi introduire les méthodes nouvelles des dirigeants actuels de l’ex URSS ?

AH  IL FAUT BIEN TOUT PREVOIR !!!!!!

 

En attendant la Guadeloupe sombre dans l’inertie économique, dans la chienlit sociale, dans la cacophonie administrative, dans la saleté environnementale.

Tout cela n’est pas fait pour attirer touristes, investisseurs et envie d’investir.

 

ALORS   A QUAND LE VRAI CHANGEMENT ?

 

Le « changement c’est maintenant », de 2012 à 2016/2017  on a donné. On a vu, il es venu, il a vaincu et  on en a tous  soupé.  Alors PLUS JAMAIS CA  et on n’en veut plus de celui-là.

  

 Pas de soucis! Ce renouveau dans la voix, créera pour certains le renouveau dans la voie et mettra tous les guadeloupéens rassemblés derrière cet important parti PPDG qui dirige la Ville Chef-lieu d’arrondissement, à l’unisson pour chanter l’INTERNATIONALE hymne pour cette nouvelle Guadeloupe, comme du temps de Georges MARCHAIS, le symbole, et « étoile du berger »,  pour ces Hommes de l’avenir.

Voilà une nouvelle génération qui évoluera dans les propos vains inutiles et clinquants, quand ils ne seront pas seulement excessifs.

TALLEYRAND nous rappellerait que tout ce qui est excessif est insignifiant !  CQFD

 

Le  GUSR. 

Inutile de rappeler la longue marche qui a permis aujourd’hui au tout nouveau Président réélu, avec un autre sigle. FRUI-G, GRAP-G et GURS (avec ou sans socialisme), de confirmer les axes de ses créateurs, à savoir conduire la Guadeloupe vers plus d’autonomie et surtout en fusionnant entre les mains d’un seul Parti les collectivités réunies en COLLECTIVITE UNIQUE.

N’allez pas vous imaginez que cette appellation vous l’avez déjà entendue et que pour vous c’est un bouillon réchauffé. NON. COLLECTIVITE UNIQUE , revue et corrigée grâce aux expériences négatives de Saint-Martin, de Saint-Barthélemy, de Guyane, de Martinique, voire de Mayotte, cela sera la panacée du nouveau mandat des parlementaires issus des scrutins de Juin 2017.

Peu importe que des lois organiques et autres décrets ou ordonnances aient été pris sous l’ère PS actuelle, votés ou avalisés par les actuels parlementaires chefs de partis et/ou Présidents de Collectivités, les nouveaux promus au rang de responsables de la politique de la Guadeloupe, feront changer les choses.

Leurs contorsions intellectuelles, morales ou idéologiques, les plus inattendues d’ailleurs,  feront l’affaire, pourvu que la sucette promise soit là, ce qui fera dire qu’ils ont « un bœuf sur la langue »

 

Comme on le voit, la Gauche s’est unifiée, (ou momifiée) dans ses souhaits archaïques, en ripolinant les façades que sont les Présidents ou porte parole, et est bien décidée : en avant toute. Le mur étant pour eux une illusion qui s’éloigne au fur et à mesure qu’ils conquièrent les gogos qui les aideront à aller s’écraser sans aucune crainte. Courage aux passagers embarqués et pauvre Guadeloupe.

 

Mais n’allez pas croire que la droite est en reste…..

 

Le renouveau a été annoncé avec les nouveaux-anciens : députés, sénateurs, maires, et aussi anciens conseillers et Présidents régionaux ou généraux.

Pour faire nouveau, alors il est de bon ton de répéter ce que les autres Partis dont on a cité plus haut les valeurs nouvelles, disent.

Quelle richesse dans les idées nouvelles…..

 

Alors de grâce, que vite, la page cauchemardesque de 2016 s’efface et qu’il soit fait place à des projets sérieux, intelligents et intelligibles, compatibles avec notre situation institutionnelle qui n’est ni sclérosée, ni la pire, mais qui a besoin d’actualisation raisonnée et non d’une révolution menée par des porteurs de tartuferies auxquelles personne de sensé ne pourrait adhérer.

Nous voyons bien que ces « nouveaux créateurs d’idées, oublient les sujets qui sont sous nos yeux et dont les effets négatifs durent. Il s’agit de l’Eau, des déchets, des Transports, de la Santé et de la montée de l’insécurité. Ce n’est pas un régime institutionnel qui permettra de gérer ces questions, avec logique, pragmatisme et efficacité.

 

La mode est au ralliement « caraïbe ». Idée nouvelle qui fleurit dans toutes les bouches. Mais additionnez du positif à plus de négatif et appréciez le résultat……

 

Qui le leur fera comprendre ?

Surement pas ces missi dominici qui hantent nos plages et palais de congrès, qui répètent à loisir :  « il faut que vous soyez intégrés dans votre environnement géographique naturel » .

Leur a-t-on demandé de faire un tableau exhaustif des plus et moins de chacune des ces îles environnantes avec lesquelles certains veulent nous « amarrer » ?

 

Alors les citoyens réalistes et soucieux de vérités devraient se réveiller, se concerter et ensemble mettre en œuvre des contre propositions réalistes aux fumeuses fausses bonnes  et nouvelles idées de ceux qui veulent conserver les postes actuels et sans doute se mettre d’accord pour faire des échanges entre copains et co…….!

Mais faudra- t-il aussi introduire les méthodes nouvelles des dirigeants actuels de l’ex URSS ?

AH  IL FAUT BIEN TOUT PREVOIR !!!!!!

 

En attendant la Guadeloupe sombre dans l’inertie économique, dans la chienlit sociale, dans la cacophonie administrative, dans la saleté environnementale.

Tout cela n’est pas fait pour attirer touristes, investisseurs et envie d’investir.

 

ALORS   A QUAND LE VRAI CHANGEMENT ?

 

Le « changement c’est maintenant », de 2012 à 2016/2017  on a donné. On a vu, il est venu, il a vaincu et  on en a tous  soupé.  Alors PLUS JAMAIS CA  et on n’en veut plus de celui-là.

 

Max Cirederf

 

Commenter cet article