Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Buzz 1 ère : Sur Donald Trump ( merc 09 octobre ).

Sur Guadeloupe 1 ère ce 09 octobre, l'émission ( contradictoire ? ) du Buzz portait sur l'élection de Donald Trump à la présidence des USA.

Un jeune universitaire, « s'oppose », en principe, à un directeur d'institut de sondage Guadeloupéen. Les deux hommes sont jeunes, se connaissent bien, et tout indique qu'ils sont plutôt des copains » qu'autre chose.

Ce qui explique peut-être les minauderies peut-être insolites qu'ils échangent, et si l'on peut en être étonné, voire agacé, cela est plus sympathique qu'autre chose. Après tout nous sommes en Guadeloupe, et je préfère cette Guadeloupe là à la grimaçante dont certains nous donnent trop souvent l'image désagréable.

Que dire de cet échange?

A dire vrai, pas grand chose, sauf ceci : la même émission, si elle avait été organisée il y a une semaine aurait-elle eu la même teneur?

 

Il y a huit jours en effet Trump nous était présenté comme un homme éminemment dangereux, vulgaire, raciste, une menace pour la paix du monde, etc. D'ailleurs tous les sondages le donnaient perdant, face à cette personnalité éminente ( et hautement compétente ) de l'establishment : tante Hillary.

 

Mais hier, Trump a gagné, nettement, et sans bavure.

Que nous disent aujourd'hui nos deux spécialistes de la science politique, malgré les efforts de l'animatrice ( qui après tout ne fait que jouer, assez gracieusement, son rôle de boute-feu ).

Que tout ça n'est pas bien grave, que bien des latinos, contrairement à ce qu'annonçaient les sondages, ont voté pour Trump ( convictions religieuses aidant ), que Trump a été l'homme du petit peuple méprisé par l'establishment, que Trump et Poutine s'estimant ( pour l'instant ) on voit s'éloigner les risques d'une guerre nucléaire ( sic ), que ….. etc.

 

Mais, diable! à quoi tenait donc le vacarme alarmiste de ces derniers mois en amérique en Europe, en « Gwada » ?

 

Faut-il admettre que tout cela n'était qu'imposture politiquement correcte?

Je note cependant un couac dans ce flot de propos rassurants. Un des deux jeunes, se laisse aller à expliquer que si le soutien excessif d'Obama à Clinton n'a pas été suivi d'effets, c'est que l'élection de Barrack en 2008 ( contre Hillary ) n'avait jamais été pardonnée par l'Amérique blanche, qui prendrait aujourd'hui sa revanche.

Un couac, dis-je. Ou bien un retour aux fondamentaux, la dialectique de la lutte des couleurs thème obligé en France depuis Mitterrand?.

Puis-je me permettre de rappeler que M. Obama fut élu en 2008, et 2012, grâce à l'appui massif de l'électorat blanc? Massif et enthousiaste.

Faut-il se formaliser de ce couac?

Non. Moi, j'en souris plutôt.

Notre homme, je ne sais plus lequel, est jeune, il a sûrement oublié qu'il était ce soir un spécialiste parlant à la télé. Et l'habitude étant une seconde nature, il s'est oublié un moment.

Dans l'ensemble, l'émission n'avait pas de quoi faire monter sur de grands chevaux.

Même les vieux grognons.

La vie est belle.

 

Le Scrutateur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Richard 10/11/2016 20:33

"Avec les lois de ce pays, j'emploie des milliers de personnes et je crèe de la richesse" Donald Trump.
il suffirait de deux Donald pour retrouver le plein emploi en Guadeloupe!

pierre 10/11/2016 19:55

Tous unis contre Trump tant qu'il n'est pas président, mais une fois Trump élu, tous lui assurent de vouloir travailler avec lui à commencer par B.Obama
Enfin un investisseur de la société civile président! il fera un excellent président quoi qu'on dise. Ancré dans les réalités de l'entreprenariat et du travail il sera un constructeur de la prospérité pas un technocrate des bureaux, coupé des réalités, enfermé dans son "aura" à inventer un "universalisme" impossible à réaliser tel un Obama ou un Clinton.
Trump n'oubliera pas les "oubliés " du système Obama-Clinton.
Trump est l'espoir des peuples! c'est pourquoi le peuple US dans sa diversité ethnique l'a élu président.

paul tiques 10/11/2016 19:03

Pendant le dépouillement des votes aux USA les journalistes de BFMTV n'ont pas arrêté d'injurier D.Trump tant qu'ils n'étaient pas sûr de la victoire d' H.Clinton.
Mais quand les états US sont tombés les uns après les autres dans le clan Trump les mêmes journalistes sont devenus graves et inquiets et sont devenus plus mesurés dans leurs propos contre Trump pour ne pas être classé dans le clan des perdants des Clinton!

Dissident 10/11/2016 10:33

Les vestes se retournent avec grâce et entrain et c'est jouissif. On dirait cependant que seul Juppé n'y arrive pas encore, peut être que ce ringard plissé a peur, ce faisant, de dévoiler au grand jour sa squelettique médiocrité socialiste.

XAM CIREDERF 10/11/2016 10:12

Oui, il vaut mieux sourire de ces commentaires de "spécialistes" qui ont des lunettes déformantes dès que l'image blanc/noir est devant eux comme le révélateur de la politique. Espérons que l'expérience et l'avancée en age leur permettra de découvrir la réalité politique et sociale des choses autrement dans le futur. Mais ce jeune juriste et très habile pour décortiquer les faits juridiques se doit de se détacher de sa seule appartenance au "monde" guadeloupéen. Le droit et la réflexion "cartésienne" sont des domaines qui ne souffrent pas la subjectivité ou la peur du "qu'en dira-t-on ".

Antoine de Panou 10/11/2016 06:07

Tant que certains de nos compatriotes guadeloupéen et martiniquais, abimés pas l'ethnocentrisme cher à M.M. Césaire et à quelques autres méchants zintélectyels de la même engeance fétide, ne repeindront pas leur intelligence et leur âme, leur obsédante couleur continuera à les amener à hi-haner - autrement dit à braire - des âneries au centre desquelles un délire pathologique de persécution raciale qui pollue tous leurs jugemen est et surtout toutes leurs expertises en les ridiculisant aux yeux des tiers là où ils prétendent se valoriser'