Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

1 ) Najat. 2 ) Najat-Pimprenelle. 3 ) Nicolas fait de la résistance ( après la gym ). 4 ) Gros Nounours.
1 ) Najat. 2 ) Najat-Pimprenelle. 3 ) Nicolas fait de la résistance ( après la gym ). 4 ) Gros Nounours.
1 ) Najat. 2 ) Najat-Pimprenelle. 3 ) Nicolas fait de la résistance ( après la gym ). 4 ) Gros Nounours.
1 ) Najat. 2 ) Najat-Pimprenelle. 3 ) Nicolas fait de la résistance ( après la gym ). 4 ) Gros Nounours.

1 ) Najat. 2 ) Najat-Pimprenelle. 3 ) Nicolas fait de la résistance ( après la gym ). 4 ) Gros Nounours.

Il paraît que le « président » Hollande surnomme le ministre de l'éducation nationale Pimprenelle.

Sans doute se prend-t-il pour gros Nounours, sans parvenir à duper grand monde et Najat elle-même er encore moins … Nicolas. Quoique aurait dit Raymond Devos.

Une Najat qui comme beaucoup d'enfants n'hésite pas à jongler avec les petits et gros mensonges.

Le lien qui suit, qui évoque, de façon précise la question du « Genre », soulevée par le pape il y a quelques jours, est précieux pour ceux qui s'intéressent au problème par delà les clameurs du forum. On notera l'extrême modération de la personne interviewée, sur une question beaucoup plus complexe, comme le montrait l'article de Michel Onfray publié ici même avant hier.

Lisez, écoutez.

 

Le Scrutateur.

 

Théorie du genre : Najat Vallaud-Belkacem a menti !

( http://www.bvoltaire.fr/vincentbadre/theorie-du-genre-najat-vallaud-belkacem-a-menti,287200?mc_cid=71d9951694&mc_eid=7e08357701 ).

 

Le pape François a accusé, dimanche, les manuels scolaires français de propager l’« endoctrinement de la théorie du genre ». Le ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, a aussitôt réagi et « regretté » la parole « légère et infondée du souverain pontife ». Qui avait raison ? La démonstration de Vincent Badré…


 

 

Commenter cet article

Ch.Etzol 08/10/2016 00:04

Un rappel utile, sur le site de Liberté Poliique, de Mme Marion Duvauchel, professeur de lettre et de philosophie, à ceux qui ont la mémoire courte

Mentons, trichons, il en restera bien quelque chose

Récemment, avec une insolence sans borne, Mme Belkacem invitait le pape François à vérifier dans les manuels qu’il n’y a rien de lié à la théorie du genre. Il y a bien évidemment, mais il n’y a pas que les manuels, il y a aussi les TEXTES OFFICIELS, qu’on pouvait trouver alors sur le site officiel « education.gouv ».

Le vendredi 8 mars 2013, la ministre déléguée chargée de la réussite éducative, Mme George Pau-Langevin avait reçu les rectrices et les directrices académiques des services de l'éducation nationale à l'occasion de la journée internationale des femmes. Madame la ministre avait souligné que « déconstruire les stéréotypes répandus dans la société est l'un des objectifs de l'institution scolaire, et cela à tous les niveaux » et «que cette mission nécessitait une action d'ensemble à l'École et à l'extérieur de l'École, puisque les représentations sociales s'inscrivent bien au-delà des murs des établissements ».

Et pour que les choses fussent bien claires, elle insistait : « l'École doit être un lieu d'éducation à la mixité et où l'égalité fille-garçon doit être effective ».

Moyennant quoi une Convention interministérielle avait été mise en place et cette Convention court jusque 2017.
La mesure 4 concerne l’«Éducation au respect mutuel, notamment dans les séances
d’éducation à la sexualité ».
*Action 1 : Mise en place d’un groupe de travail sur l’éducation à la sexualité en milieu scolaire
rassemblant des membres de l’inspection générale de l’éducation nationale, des personnels
de l’éducation nationale, des représentants de parents d’élèves, des organisations lycéennes,
d’associations ainsi que l’institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes).
Il sera réuni au cours de quatre séances qui se dérouleront entre octobre et décembre 2012. Les collectivités territoriales (association des maires de France et assemblée des départements de France) seront également associées.

L’objectif est de relancer le dispositif d’éducation à la sexualité afin d’améliorer la mise en œuvre effective des séances prévues dans le code de l’éducation (article 312-13).
Plusieurs axes de travail sont d’ores et déjà arrêtés :
- lancement d’une enquête sur un échantillon représentatif d’établissements publics locaux
d'enseignement (Eple) sur la mise en œuvre de l’éducation à la sexualité et de l’égalité filles- garçons dans le cadre des comités d’éducation à la santé et à la citoyenneté.
- Elaboration d’une charte nationale d’intervention en milieu scolaire au lycée : détermination
d’actions spécifiques adaptées au public adolescent (prévention des grossesses précoces
non désirées, relations garçon-fille, etc)
[Prévenir des grossesses précoces, cela s’appelle l’avortement.]

À l’issue des travaux de ces groupes qui concerneront le PREMIER et SECOND degré un plan d’actions sera arrêté. Une réunion des référents académiques "Éducation à la sexualité" et "égalité" se tiendra dans le courant du premier trimestre 2013 pour diffuser et accompagner ces orientations.

*Action 2 : Consolidation des partenariats Deux conventions sont en cours :
- la première avec le mouvement français pour le planning familial
- la seconde avec l’association Action et documentation santé pour l'éducation nationale
(prévention santé de la Mutuelle Générale de l'Education Nationale)
Ces associations proposent des interventions dans les établissements scolaires et
fournissent des ressources documentaires.
- Le planning familial dispose d’un réseau permettant d’accueillir les jeunes qui en ont besoin.

* Action 3 : Développer dans le cadre des plans académiques et des plans départementaux
la formation d’équipes pluridisciplinaires en y associant les associations compétentes
De telles formations existent déjà dans certaines académies.
L’objectif est de diffuser ces bonnes pratiques afin d’élargir le nombre de personnes formées
susceptibles d’intervenir dans les établissements.
Un état des lieux des formations organisées en 2012-2013 sera réalisé.

Action 4:Constitution d’espaces et de groupes de paroles filles-garçons dans les établissements
À l’issue des travaux du groupe de travail sur la mise en œuvre de l’éducation à la sexualité, des orientations seront transmises aux académies dans lesquelles cette mise en place de groupes de parole sera intégrée.

*Action 5 : Diffusion des résultats de la future enquête de victimation 2012-2013
Ces résultats seront communiqués aux référents éducation à la sexualité et égalité afin qu’ils
aient une vision nationale des phénomènes de violences sexistes et à caractère sexuel.

[Relevons une confusion grave entre les violences sexistes et les violences sexuelles.
Entre un propos du type que ceux que les enfants peuvent échanger entre eux « t’es qu’une fille » ou « tu n’es qu’un garçon » et un viol, une agression sexuelle ou une tournante, il y a une différence que le bon sens exige de maintenir, faute de quoi nos tribunaux déjà pléthoriques risqueront d’imploser. Sans parler de la difficulté de discriminer, dans ce contexte de "changement de paradigme anthropologique » ce que pourront bien être ces violences sexistes.]

Il s’agit donc bien de la sexualité des enfants et des jeunes et non pas simplement d’égalité.

Deux jours après la publication d’un article dans lequel je faisais connaître ce dispositif et cette mesure, le texte officiel était supprimé et remplacé par quelques photos et un encadré. Aucune information n’a jamais été relayée pour signaler que cette convention avait été annulée. Elle prendra fin en 2017. Il faut espérer alors un changement suffisant dans la politique pour qu’elle ne soit pas renouvelée.

Peut-être conviendrait-il d’en informer le pape François ? Et accessoirement, les Français.

J’avais aussi posé la question rituelle : cela va coûter combien ?
En réalité, rien n’a été fait. Heureusement. Mais cette mesure 4 est le cadre contraignant dans lequel les enseignants exercent leur activité. Elle hypothèque toute parole libre liée à l’éthique sexuelle en général, et à l’éthique sexuelle chrétienne en particulier.
Marion Duvauchel

Pour le jugement du lecteur, il importe d'informer sur les attendus de cette partie des nouveaux programmes de SVT, au cycle 4 (5e,4e,3e), dans le domaine du corps humain et de la santé :
- RELIER le fonctionnement des appareils reproducteurs à partir de la puberté, aux principes de la maîtrise de la reproduction
- Expliquer sur quoi repose les COMPORTEMENTS RESPONSABLES dans le domaine de la sexualité: fertilité, grossesse, respect de l'autre, choix raisonné de la procréation, contraception, prévention des infections sexuellement transmissibles.

L'absence de limites dans la formulation et l'ambiguïté des mots ouvre la voie à toutes les dérives dans les manuels, de l'explicitation détaillée des conditions d'avortement,
à l'encouragement aux rapports sexuels ou à l'homosexualité,au nom du "respect des choix".

Terminons en précisant que certains manuels, édités par cycle, seraient mis à disposition, tant d'élèves de 5e que de 3e; et que les professeurs de chaque collège sont libres de s'entendre sur les parties du programme qu'ils souhaitent traiter à chaque niveau du cycle.

Je me souviens simplement qu'à mes débuts d'enseignante en 1980, la reproduction n'était étudiée qu'en terminale avec le contrôle hormonal.
La plupart des professeurs de SVT avaient par la suite précisé que cela ne servait à rien d'ABORDER le sujet avant au moins la classe de 4e en collège
Aujourd'hui, certaines parties du programme sont enseignées de plus en plus précocement parce que c'est bien d'un endoctrinement qu'il s'agit sur lequel les candidats "de droite" devraient bien s'interroger, avoir le courage de positions fermes;et reprendre en main, avec la culture, un des domaines que la droite a toujours négligé et laissé à la gauche.

Ce n'est pas le rôle d'un état de se mêler de l'activité sexuelle des enfants ou adolescents français, mais plutôt de leur famille. Par contre il doit veiller à ce que, dès l'école primaire, l'élève
acquiert une bonne MAITRISE DE SA LANGUE, qui lui permette justement de comprendre et de répondre à TOUTES les disciplines, y compris l'enseignement du corps humain en SVT

Raoul Dheste 07/10/2016 06:58

La souriante Najat est une grande menteuse, qui passe donc sa vie à mentir. Là et ailleurs. Il n'y a donc pas lieu de s'étonner.