Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Les convictions de Jean-Frédéric POISSON  en 7 citations !

Chers amis,
 
Je vous invite à découvrir en cliquant ici l'article récemment publié par RTL, intitulé "Les convictions de Jean-Frédéric Poisson en 7 citations", dont vous trouverez un résumé ci-dessous.
 
Je vous invite également à découvrir la vidéo qui accompagne cet article en la visionnant sur Youtube.
 

Merci de votre soutien !

______________________________________________________________________________

1. "Je n'ai pas de problème avec les musulmans mais avec l'islam"
 
"Je n’ai pas de problème avec les musulmans mais j’ai un problème avec l’Islam qui développe des références culturelles incompatibles avec les nôtres. Par exemple, sur la liberté. L’Islam ne tolère pas la conversion au christianisme ni le mariage avec quelqu’un de foi chrétienne. Idem sur l’égalité et en particulier sur l’égalité entre les hommes et les femmes."
 

2. "Les convictions" avant "les calculs stratégiques"
 
 "Je suis le seul candidat non libéral et souverainiste de cette primaire ! Un souverainiste qui croit en l'Europe des nations. Je n’ai d’ailleurs pas voté en faveur du Traité de Maastricht ni ratifié le traité de Lisbonne ou le traité dit Merkozy."
 
Jean-Frédéric Poisson assure ne pas vouloir faire "de calculs stratégiques ou politiciens" et être "un homme de convictions qui veut d'abord mettre en avant un projet".
 

3. "Je veux redonner à l’État sa force protectrice et régalienne"
 
Dans L'Opinion, il affirme que l'un des ses principaux objectifs dans la primaire est "de libérer la France d'un certain nombre de carcans [...] Il faut reconstituer le peuple français et redonner à l'État sa force protectrice et régalienne". Il ajoute que " la réforme de l'Europe [est] absolument indispensable, si on ne veut pas qu'elle explose".
 

4. "Alain Juppé a une forme de naïveté sur l'islam"
 
Le concept d'"identité heureuse" prôné par Alain Juppé ne séduit pas Jean-Frédéric Poisson. Il souhaite mettre en place un "contrat entre les musulmans de France et la France". "Il faut que la France dise aux musulmans de France ce qu'elle attend d'eux, en échange de la garantie de leurs droits, de leur dignité et de la décence des conditions de pratique de leur foi".
 

5. "Le droit du sang doit être le mode d'accession privilégié à la nationalité"
 
"Aujourd'hui, le droit du sol a clairement fait la preuve de son inefficacité. Je veux faire en sorte que tout le monde comprenne que le fait de devenir Français ne peut pas être automatique, ni même involontaire."
 
Je souhaite rétablir le droit du sang et "que l'on puisse continuer d'accorder à des étrangers la nationalité française, mais pas sans maîtriser la langue et une prestation officielle de serment, devant le drapeau, qui manifestera la volonté de ces étrangers à participer à notre communauté internationale".
 

6. "Le respect de la personne ne se divise pas, ne se fractionne pas"
 
Jean-Frédéric Poisson rappelle que la question du respect de la personne doit traverser toutes les politiques publiques. Il souhaite que la France "retrouve sa cohérence" et "sorte de sa faiblesse internationale".

"L'échéance de 2017 doit être celle du renouveau et du retour du respect de nous-mêmes (...). « Le respect de la personne est sans condition, sans exception, sans réserve, sur le plan international comme sur le plan national, y compris sur le plan de l’économie et du travail ». « Quand je vois toutes les inquiétudes qui s'expriment dans la rue avec la loi El Khomri (...) toutes ces manifestations sont une espèce d'appel au réveil de la France", déclarait-il en avril dernier.
 

7. Bonus : "Je souhaite que Poisson soit une surprise"
 
Christine reste l'un des principaux soutiens de Jean-Frédéric Poisson. À l'antenne de radio Sensations, l'ancienne présidente du Parti chrétien-démocrate indique que "les Français attendent quelqu'un de nouveau (...) Ce qui est important c'est de montrer un projet (...) Son objectif n'est pas d'entrer au gouvernement, il n'a pas besoin de ça. C'est un excellent député qui travaille beaucoup qui est respecté sur tous les bancs de l'Assemblée nationale.
C'est un homme de conviction".
 
Je vous rappelle que
tous les Français pourront voter les 20 et 27 novembre prochains pour le candidat le plus proche de leurs convictions.
 

Je compte sur votre soutien et sur votre mobilisation.
 
 

Jean-Frédéric Poisson

Député des Yvelines

Président du PCD

Candidat à la pri

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article