Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Le pseudo antiracisme comme arme de manipulation sociale et politique.
Le pseudo antiracisme comme arme de manipulation sociale et politique.
Le pseudo antiracisme comme arme de manipulation sociale et politique.
Le pseudo antiracisme comme arme de manipulation sociale et politique.

( I ) J’accuse les antiracistes qui saturent nos medias d’être les plus racistes de tous les racistes. Je les accuse d’être des spécialistes de la manipulation mentale, par une quasi psychiatrisation de tous les rapports sociaux. Il s’agit de dresser les uns contre autres, à leur seul profit, avec une particulière et perverse revendication pseudo morale, dont ces pervers polymorphes se présentent comme les héros sans peur et sans reproches. ( J’avais déjà il y a des années décrit cette tactique dans un article intitulé : Avez-vous la fièvre scarlatine ? http://www.lescrutateur.com/article-5955328.html ).

 

Au cours d’une émission contradictoire, télévisée sur Guadeloupe 1 ère, il y a un peu plus d’un an j’avais mis en évidence gentiment cette tactique des ennemis de l’équilibre social, au nom d’un racisme déguisé en antiracisme.

Voici le lien à voir ou à revoir sur cette question délicate, mais capitale.

Buzz 1ère : sur la question des réparations : https://www.youtube.com/watch?v=ABt-_7xrstI

 

Un incident tout récent, puisqu’il remonte à deux jours, vient confirmer mon analyse.

Lisez l’article suivant qui est, à cet égard parfaitement clair.

Face à cette subversion permanente, s’il convient de garder son sang-froid, il faut aussi parler fort, et surtout clair. Car il y a aussi de la part de tous les responsables sociaux, et notamment des intellectuels, un devoir de vérité. La vérité cela rend plus fort.

"Individu de race noire": l'alerte enlèvement tourne à la polémique  

Un jeune homme, noir, environ 26 ans, enlève sa petite fille suite à quelque mésentente conjugale. Les autorités font paraître un avis de recherche, dans lequel figure l’expression « un homme de race noire ». Aussitôt les professionnels de l’antiracisme se déchainent. Mais pour la recherche qu’est-ce qui était plus efficace ? Dire un homme blanc ? Un homme jaune ? Ou plus généralement un homme ?

Il faut être sérieux.

Mais ces messieurs de l’antiracisme, parmi lesquels de nombreux blancs, qui savent ce qu’ils font, se précipitent sur tout évènement pour en faire cette matière à destruction sociale, à manipulation subversive. Peu importe, ce faisant qu’ils jouent avec les nerfs des gens, particulièrement de ceux dont ils se présentent comme les protecteurs ;  ( Lire la suite en cliquant sur le lien ).

(http://www.lexpress.fr/actualite/societe/individu-de-race-noire-l-alerte-enlevement-tourne-a-la-polemique_1842282.html?PMSRC_CAMPAIGN=20161019081601_42_nl_nl_lexpress_quotidienne_58070f674c964d535f8b4567&xtor=EPR-181-%5B20161019081601_42_nl_nl_lexpress_quotidienne_58070f674c964d535f8b4567_001R0A%5D-20161019-%5B_0045V9Q%5D-%5BRB2D106H00149FZ1%5D-20161019061700 )

 

Vous, lecteurs qui comprenez la tactique de ces empoisonneurs de notre société, partagez cet article, et joignez vous au combat salutaire du Scrutateur contre la         désinformation et la subversion.

 

Le Scrutateur.

 

 

Commenter cet article

pierre 21/10/2016 15:59

Supprimer les couleurs en voyant le réel comme les "anti-racistes"voudraient le voir.En "black&white".Mais que faire des "jaunes" aux yeux bridés n'est ce pas les discriminer que de ne pas les compter? ils sont deux milliards!

Ch.Etzol 21/10/2016 02:08

Pour appuyer la police de la pensée, il faut bien développer celle de la parole...
LS a tout à fait raison sur la subversion par une clique de hyènes carnassières, à l'affût du moindre événement pour susciter des antagonismes et imposer leurs complexes aux autre ou au contraire, tenter de les culpabiliser.
Toujours est-il qu'il faut revenir encore une fois (mais la répétition est nécessaire face à ces tordus), le mot race est employé en biologie, où il a une signification précise :
" subdivision d'une espèce,représentée par une population et fondée sur des caractères physiques héréditaires". Elle exprime la variété des populations au sein d'une même espèce,
ou son polymorphisme, cause principale de la biodiversité. Cette richesse génétique permet, entr'autre, l'adaptabilité de l'espèce.
Les mêmes indignés - sélectifs - par l'usage (à bon escient finalement)d'un mot, ne semblent nullement émus par le commerce odieux de femmes de certaines races, comme esclaves et ventres pour la GPA; ni par la mort de dizaines de millions d'enfants (de toutes couleurs!) par IVG
C'est là, qu'avec le mépris de la personne humaine, se trouve le vrai racisme.
Et c'est là que devrait se trouver le vrai combat

Stephane 20/10/2016 19:57

Je ne comprend pas cette polémique, car elle est à mon avis à l'origine d'associations antiracistes, du type LICRA ou SOS Racisme, qui font leurs beurres là dessus, sans combattre le véritable racisme, qui est à mon sens beaucoup de plus en plus social. Néanmoins, je ne nie pas que le racisme vis à vis de la couleur de peau existe même chez nous, en raison du "préjugé de couleur" et c'est pour cette raison que je personnellement je n'emploi pas ce vocable pour qualifier quelconques individus, car ce terme de race à une connotation particulière en France, et certaines personne l'emploi à dessein pour bien montrer cette différence qui n'à aucun fondement scientifique. Car il n'existe qu'une seule race, c'est la race humaine.

castets 20/10/2016 18:21

Bonjour Mr Boulogne,
La bêtise me révulse ; blanc de peur, vert de rage et rouge de colère, je m'insurge contre l'affirmation de la description d'un Homme de race noire... car , tout au moins sur TF1 que j'ai vu dès l'alerte enlèvement, il n'était pas question de race !
Ci-après, la copie du texte de l'alerte, en tous points conforme à l'annonce faite par TF1.
Il doit être facile avec tous les enregistreurs de renvoyer les grincheux à leurs chères études ou à leurs préoccupations " noircissiques " !

"Djenah, petite fille de 4 mois, vêtue d'un pyjama rose bonbon, yeux marrons, un peu de cheveux châtains, a été enlevée le 18 octobre 2016 à Grenoble, par son père, Steeve BENI Y SAAD, 28 ans.
Il a emmené l'enfant dans un maxi cosy avec une couverture rose. Il s'agit d'un individu à la peau noire, porteur de lunettes de vue, 1,75 mètres, cheveux noirs et courts".
Si vous localisez l'enfant ou le suspect, n'intervenez pas vous même appelez immédiatement le 197, ou envoyez un courriel à : alerte.enlevement@interieur.gouv.fr "
Il n'est pas fait plus état de race que de beurre de normand en branche.
Bonne fin de journée, cordialement
Cjj

Claude Houel 20/10/2016 17:35

De l'Hystérie antiraciste :
Personne ne l'aura relevé ,mais la montée au créneau des antiracistes est antérieure à la découverte de l'enfant concerné par l'avis de recherche.Une seule explication, pour eux la seule indication de race noire est un reflex de Pavlov qui leur fait oublier la hiérarchie des choses qui voudraient que la vie d'un enfant menacé passe avant toute autre considération.Bel exemple d'humanisme.
Rien que pour cela ils devraient être déconsidérés à jamais.
Mais il y a plus royaliste que le roi : Notre cher gouvernement déployant des trésors d'imagination en remplaçant en quelques heures la description initiale part"individu à la peau noire" puis de "couleur noire",tout cela sous la pression de twitter !
Sont-il bien certains, nos gouvernants, que la mention "couleur noire" est bien politiquement correcte ? Comment seront rédigés les prochains avis de recherche ? faudra-t-il ne plus mentionner la couleur de la voiture servant à des malfrats,sauf si elle est blanche ? Les jaunes,les rouges ou les verts pourraient y voir du racisme.
Mais après tout le ridicule n'a jamais tué personne...