Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

La preuve qu'il existe aussi, avec Henry de Lesquen, des « crétins caucaïdes ».

« Caucaïde »? Vous ne connaissez pas ce mot? Rassurez-vous le Grand Robert de la langue Française non plus ( version électronique ), et l'Encyclopédie ( écrite ) Quillet en dix grands volumes non plus.

Et « congoïde », ça vous cause davantage? Moi non plus. Je suppose que ces mots sont les néologismes d'un snob prétentieux et quelque peu fêlé dénommé Henry de Lesquen, éternel aspirant à la mairie de Versailles( toujours recalé ), et à quelque destin supérieur, dont Dieu, et nos consciences réfléchies nous protégeront, il faut l'espérer.

Par « caucaïde » il faut entendre la race blanche « pure » ( une chanson déjà entendue quelque part, en un autre temps ), de même que « congoïde » semble renvoyer au Congo, pays d'Afrique, et donc à la race noire.

Ce monsieur Lesquen est « énarque », nouvelle preuve que l'ENA peut mener à tout, et souvent au pire.

J'ai connu ce genre de bonhomme, quand j'étais étudiant, et que je participais à des études pratiques de psychopathologie à l'hôpital Sainte-Anne de Paris. Un jour le docteur Thérèse Lempérière avait présenté à ses étudiants, un personnage étrange, atteint d'un délire de grandeur. On pouvait, si l'on n'avait pas une certaine connaissance des maladies mentales se méprendre sur le personnage. L'homme qui nous fut présenté, avait fait l'école centrale, il avait l'air d'un cadre dynamique, parlant bien. Pour les étudiants, il s'agissait de détecter, dans la conférence qu'il avait été invité à nous faire, la maladie dont il souffrait, et les symptômes de cette psychose.

Dans son cas il s'agissait d'une mission qu'il aurait reçue, celle de sauver la France, et de lutter contre l'Europe. Et pour cela, il fallait …. tuer de Gaulle ( alors président de la République ).

Il y a plus de fous qu'on ne croit, en liberté, que l'on peut ne pas détecter sans un certain sens de l'observation, et sans un minimum de bagage scientifique.

 

Tel me semble être Henry de Lesquen, qu'il m'a été donné de rencontrer une fois, sur …. radio Courtoisie, en 1988, le jour même du référendum sur la Nouvelle-Calédonie, à l'occasion d'une table ronde à laquelle participait, aussi mon ami Pierre Pujo, et deux ou trois autres personnes. A cette époque Radio Courtoisie n'était pas encore sous la coupe du Lesquen. Mais ce dernier participait à la table ronde. Il en vint à évoquer Haïti et à émettre des conceptions racialistes qui provoquèrent immédiatement, de ma part, une réaction polie, mais vive et argumentée. La polémique était sur le point d'évoluer vers le pugilat, quand l'animateur ramena Lesquen à un peu de bon sens.

Aujourd'hui, pour des raisons financières, c'est Henry de Lesquen qui a pris possession de cette radio, sise sur le boulevard Murat.

Les fondateurs et collaborateurs les plus anciens, ont démissionné, le niveau culturel de la radio a considérablement baissé, et le public déserte la création de Jean Ferré qui était devenue une référence de la droite intelligente, et qui sombre dans le délire d'un mégalomaniaque.

Le lien ci-dessous permettra d'en juger. Je ne connais pas l'interviewer. Mais il faut reconnaître au jeune Jean-Baptiste une vraie maîtrise de soi, et un sens certain de l'humour.

Maintenant il faut refonder Radio Courtoisie, en écarter Lesquen. Les collaborateurs qui sont encore là, doivent démissionner, le public déserter. Lesquen tout seul et son fric ne pourrait pas parler tout seul devant un désert.

Ou alors il faudrait fonder une autre radio courtoisie dans l'esprit de ses origines.

 

 

http://www.ndf.fr/nos-breves/30-09-2016/quand-lucien-jean-baptiste-rencontre-henry-de-lesquen/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ndf-fr+%28Nouvelles+de+France%29

 

Le Scrutateur.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacques LureL 09/10/2016 16:58

Belle analyse !

Renaud Dourges 09/10/2016 16:41

si j'ai regretté, en m'installant en Guadeloupe il y a 15 ans, d'interrompre mon émission "le bonheur d' écrire"sur Radio Courtoisie alors dirigée par Jean Ferré, un véritable érudit, je sais qu'aujourd'hui je ne pourrais plus y mettre les pieds tant la personnalité de ce guignol m'insupporte

pierre lantiraciste. 02/10/2016 18:38

C'est ce que j'explique à des jeunes qui partent faire des études. Notre combat de domiens est celui de la discrimination en France hexagonale contre les métisses anti-domiens. Pas celui de défendre l'émigration sauvage, incontrôlée et incontrôlable voulue par l'UMPS en France.
PRIORITE A CEUX QUI ON UNE CARTE DIDENTITE quel que soit leur couleur de peau.!!!
c'est ce que crie Marine Lepen au pouvoir UMPS/Européaniste sourd et aveugle.
le racisme est dans le clan UMPS/européaniste qui organise le chaos à imposer l'émigration à des peuples qui n'en veulent pas.
à l'aise pour le dire car inscrit dans aucun parti. donc sans parti pris.
wait & see.

Claude Houel 02/10/2016 03:38

La vision énarquiénne du caïdien doit être la fusion de caïd,venu de l'organisation politico-juridique du Maghreb post colonial et accessoirement de nos banlieues, et du caucasien de la typonymie policiére désignant les blancs : Cela correspondrait bien nos "élites" gouvernantes.
Quant à congoïdes c'est,peut être, pour remplacer,dans son esprit, negroïde, qui ne lui semble pas politiquement correct.