Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1 et 2 ) Traits "d'humour" de Charlie-Hebdo 3 ) Le citoyen futur que modèlent les sculpteurs de Charlie. 4 ) Le dessin extrêment fin de Charlie qui suscite la colère justifiée des Italiens
1 et 2 ) Traits "d'humour" de Charlie-Hebdo 3 ) Le citoyen futur que modèlent les sculpteurs de Charlie. 4 ) Le dessin extrêment fin de Charlie qui suscite la colère justifiée des Italiens
1 et 2 ) Traits "d'humour" de Charlie-Hebdo 3 ) Le citoyen futur que modèlent les sculpteurs de Charlie. 4 ) Le dessin extrêment fin de Charlie qui suscite la colère justifiée des Italiens
1 et 2 ) Traits "d'humour" de Charlie-Hebdo 3 ) Le citoyen futur que modèlent les sculpteurs de Charlie. 4 ) Le dessin extrêment fin de Charlie qui suscite la colère justifiée des Italiens

1 et 2 ) Traits "d'humour" de Charlie-Hebdo 3 ) Le citoyen futur que modèlent les sculpteurs de Charlie. 4 ) Le dessin extrêment fin de Charlie qui suscite la colère justifiée des Italiens

Heureusement Le Scrutateur n'a jamais été Charlie !

 

Heureusement Le Scrutateur n'a ja-mais été CHARLIE, ni avant, ni en janvier 2015, ni après.

Certes, le massacre d'une partie de la rédaction de ce torchon, par des fanatiques est inadmissible. Mais le torchon est aussi dangereux pour la France que les tueurs islamistes, car son âme est étrangère à l'ÂME française, par sa vulgarité essentielle et épaisse, et incapable d'insuffler à nos concitoyens, et à notre jeunesse le moindre sentiment raffiné, spirituel et généreux. Je plains ceux qui vont ricaner devant les derniers traits de cette élite de la porcherie.

C'est cependant cette porcherie dont nos dirigeants avaient fait l'emblème de leur vision du monde, en janvier 2015, entourés de leurs homologues des principales capitales du monde, en voie d'avilissement.

La cause de ma colère, la voici :

 

Le Scrutateur.

 

Séisme à l'italienne : les caricatures de Charlie qui enflamment l'Italie

 

( https://www.actualitte.com/article/bd-manga-comics/seisme-a-l-italienne-les-caricatures-de-charlie-qui-enflamment-l-italie/66798 )


  • Charlie Hebdo a encore frappé, et cette fois encore, la polémique accompagne un dessin. C’est Félix qui s’est emparé du tremblement de terre survenu la semaine passée, avec une caricature qui, de l’autre côté des Alpes, ne passe pas du tout. Son Séisme à l’italienne fait vrombir le pays de colère autant que d'indignation. Et les médias tirent à boulets rouges contre l’irrévérence revendiquée par l’hebdomadaire satirique.

 

 

 

Tout y passe : le blasphème, la provocation, le rire de tout, pas de problème. Mais les Français sont une fois de plus pointés du doigt pour ce que l’Italie prend comme une marque d’arrogance supplémentaire. Et surtout, un rire qui résonne alors que l’on parle des victimes d’une catastrophe naturelle. Bien entendu, aucun média en Italie ne revient sur le massacre survenu le 7 janvier à la rédaction de Charlie, et l'élan de solidarité d'alors. Mais le dessin de Felix ne passe pas du tout : on ne rit pas avec tout le monde, de tout.

 

La publication française se défend, argue qu’elle voulait dénoncer les véritables responsables de la catastrophe. Mais les quelque 300 morts emportés par le tremblement de terre, cela n’a rien à voir avec des terroristes, rétorque l'Italie. Plus question d’être Charlie quand le journal se moque des innocents qui sont morts, et des enfants, lit-on dans les multiples commentaires laissés sur les réseaux sociaux. 

 

La position de Charlie n'est pas celle de la France

 

Au point que l’Ambassade de France en Italie s’est sentie obligée de diffuser un communiqué : « Le tremblement de terre qui a frappé le centre de l’Italie le 24 août est une immense tragédie. Nous sommes proches de l’Italie dans cette épreuve difficile. La France présente ses plus sincères condoléances aux autorités et au peuple italien, et a proposé son aide. À cette fin, notre ambassade est à la disposition ds autorités italiennes. [...] Les caricatures de presse, les vues exprimées par les journalistes sont libres. Le dessin publié par Charlie Hebdo ne représente certainement pas la position de la France. »

 

Sauf que l’hebdomadaire ne s’est pas arrêté en si bon chemin. S’excuser, c’est s’accuser dit-on, et voici comment Charlie a décidé de répondre à la polémique qu’il a déclenchée : 

 

Pour l’heure, ni le Premier ministre Matteo Renzi ni le ministre de la Culture, Dario Franceshini n’ont encore pris la parole. Mais le message semble unanimement passer à travers Facebook ou Twitter : Charlie Hebdo est libre, totalement libre, de faire les dessins qu’il souhaite.  À l’image du député du Latio, Nicola Zingaretti, plusieurs personnalités politiques ont réagi au dessin.

 

Vous êtes libres de faire les dessins que vous vou

 

Humour Charliste.

Humour Charliste.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claude Houel 05/09/2016 05:23

La liberté d'expression voudrait qu'un journal satirique italien produisent un dessin avec les corps des malheureuses victimes de Nice ...ou de charlie hebdo ,en fondue savoyarde ou brandade de morue.
Pas certain que les bobos bien pensants auraient apprcié l'humour transalpin.

Ch. Etzol 04/09/2016 15:41

De quoi ces dessins peuvent-ils bien être l'exemple,sinon de l'abjection?
Ce qui est infiniment triste, c'est qu'il n'y ait aucune limite à l'ignominie: non seulement ils raillent les morts de cette catastrophe, mais ils insultent encore les vivants, en les rendant responsables par l'accusation de complaisance envers la mafia, pour construire leurs cités..
Le mot liberté ne permet pas tout, en particulier pas le mépris de ce qui est sacré et l'insulte à ceux qui sont dans la douleur.
La décence, dans ces circonstances tragiques pour l'Italie, exige de présenter des excuses.

PAYNE 04/09/2016 13:07

Je n'ai jamais trouvé amusantes les caricatures de Charlie Hebdo. D'ailleurs, je ne me suis jamais ""dédoublée " pour ÊTRE Charlie.
Ils sont lourds, méchants, intolérants et sans respect.
Å vrai dire å quoi servent-ils ?
Doués en dessin, ils le sont., c'est indéniable. Mais jamais jamais don n'a été "dilapidé" å ce point.

André Derviche 04/09/2016 12:34

En filigrane, "Le rire" de Bergson, pour qui sait lire, est une soigneuse dissection du totalitarisme, autre "mécanique plaquée sur le vivant", vivant mécaniquement, en ce cas, car privé de toute âme. Qui "Charlie" peut-il bien faire rire, à part quelques pauvres hyènes dont le rire n'est qu'un cri de reconnaissance, dans un monde où les présumés "humoristes" sont de plus en plus à l'humour ce que les fumistes sont à la fumée ? Bientôt, hélas ! Le ministère de la Culture fera recenser comme délit l'omission de rire des vulgarités imbéciles de "Charlie", auréolé il est vrai du prestige du martyre, au même titre que les "kamikazes" de l'islam, bourreaux qui se prétendent martyres. Il faut dire que, dans une société qui, en termes de choix télévisuels n'offre plus le choix qu'entre Ruquier et Hanouna, il n'y a pas grand-chose d'autre à espérer que l'abrutissement généralisé qui est le terreau de prédilection du totalitarisme.