Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

1 ) Taubira face à la révolte des Guadeloupéens exaspérés par par sa suffisance et son inefficacité. 2 ) La même jouant la star holliwoodienne sur le perron de l'Elysée.
1 ) Taubira face à la révolte des Guadeloupéens exaspérés par par sa suffisance et son inefficacité. 2 ) La même jouant la star holliwoodienne sur le perron de l'Elysée.

1 ) Taubira face à la révolte des Guadeloupéens exaspérés par par sa suffisance et son inefficacité. 2 ) La même jouant la star holliwoodienne sur le perron de l'Elysée.

Trois documents sur la malfaisance de Christiane Taubira dans les fonctions qui furent les siennes, où elle fut placée par l'irresponsable de l'Elysée.

 

( I ) Dans le Figaro de ce jour. ( http://kiosque.lefigaro.fr/ouvrir-liseuse-milibris/le-figaro/b6236561-0d81-4ecb-a80c-b5860569dd2f )

 

Rompant avec la politique de l’ancienne ministre de la Justice, le chef du gouvernement promet un plan à l’automne pour construire des places de prison supplémentaires.

Gaëtan De Capèle

Alors que la surpopulation carcérale s’amplifie - la France compte aujourd’hui plus de 69 000 détenus pour près de 58 000 places disponibles -, le gouvernement « agit tout particulièrement depuis que Jean-Jacques Urvoas est garde des Sceaux  », a reconnu lundi Manuel Valls. Le premier ministre présentera à l’automne « un plan concret, précis et financé » pour construire de nouvelles places de prison, tournant ainsi le dos à la doctrine Taubira, hostile à l’incarcération, présentée comme l’une des causes de la criminalité. La droite ironise sur cette « rédemption bien tardive » des socialistes quelques mois avant la présidentielle et critique un chef du gouvernement « comptable de ces errements et de ces retards ».

À Nîmes, une maison d’arrêt symbole de la surpopulation carcérale  

Le renseignement pénitentiaire toujours à la traîne  page 8 et l’éditorial 

 

( II ) Ur de la Guadeloupe – Pourquoi Mme TAUBIRA refuse t-elle de visiter les prisons Guadeloupéennes ?

( ( http://www.ufap.fr/ur-de-la-guadeloupe-pourquoi-mme-taubira-refuse-t-elle-de-visiter-les-prisons-guadeloupeennes/ )

 

Les termes égalité et fraternité inscrits dans les principes inaliénables de la république française n’ont apparemment de l’importance pour Madame la Ministre que dans certaines occasions !!

Oui, rappelons-nous : lors de la grande manifestation du peuple Guadeloupéen contre la « profitasyon »  en 2009, Mme TAUBIRA, en sa qualité de Domienne, avait jugé utile de soutenir ce combat légitime, rejoignant les rangs du LKP pour défiler sous le slogan « la Gwadloup sè tan nou, la Gwadloup sé pa ta yo ». 

Comme depuis lors beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, et nous souhaiterions savoir, Mme la Ministre, où en êtes-vous aujourd’hui par rapport à cette Guadeloupe que vous vous étiez appropriée en 2009 et pourquoi alors autant de maltraitances depuis votre mandature ?

Qu’avez-vous donc contre les fonctionnaires et justiciables de notre territoire ?

Nonobstant que l’une de votre première action depuis votre nomination fut de supprimer les projets immobiliers pénitentiaires de la Guadeloupe (la démolition et la reconstruction de la MA de Basse Terre, le Dispositif d’Accroissement Capacitaire de BMAO).

La semaine dernière, au plus grand mépris de tous les fonctionnaires de la  Guadeloupe appartenant au Ministère de la justice, vous faites un déplacement dans les deux zones sœurs Martinique et Guyane avec de nombreux effets d’annonces, sans envisager de venir sur place ni évoquer une seule fois la situation extrêmement déplorable de la justice en Guadeloupe…

Contrairement à toutes les balivernes que vous avanciez ici et là pour justifier d’autres priorités qui n’en sont pas, les projets avaient bien été ficelés, les appels d’offres étaient bien lancés ainsi que les études du sol à BMAO pour un montant d’environ 70 à 80 millions euros pour Basse Terre et 55,5 millions d’euros pour l’agrandissement du CP de BMAO. Ces chiffres sont introuvables aujourd’hui car à votre demande, la PIJ refuse de nous les communiquer, essayant de masquer tant bien que mal votre responsabilité dans cette gestion calamiteuse des moyens attribués à la justice dans notre département.

Du jour au lendemain et après votre arrivée, c’est plus de 4 années de travail, tant de notre organisation UFAP/Unsa Justice que de l’administration pénitentiaire (DAP) qui furent anéanties…

Eh oui, malheureusement, nous constatons avec effroi une grande différence de positionnement quand vous êtes au pouvoir et quand vous ne l’êtes pas… Ô démagogie quand tu nous tiens… !!! 

Défiler sous les drapeaux du LKP, ne nous gène pas Madame, bien au contraire. Cela a même un temps suscité de l’espoir, lors de votre arrivée. Surtout chez ceux qui, au quotidien, ont la main dans le « cambouis » et qui font fonctionner malgré tout l’institution. Ils mériteraient vraiment un peu plus de considération, de reconnaissance…

Madame TAUBIRA vous n’êtes pas sans ignorer que la situation de la justice en Guadeloupe bat tous les records de « catastrophisme ».

La prison de Basse-Terre est dans un tel état qu’elle a été cataloguée honte de la république par Mr ….

Les tribunaux, autant de Basse-Terre que de Pointe-à-Pitre, ainsi que les SPIP sont hébergés dans des locaux totalement inadaptés, ne respectant aucune règle d’hygiène ni de sécurité. La souffrance au travail est récurrente et dénoncée tous les jours par notre organisation.

Les détenus Guadeloupéens vivent dans une telle salissure, une telle promiscuité, qu’ils seraient fondés à faire condamner la France chaque jour pour traitement inhumain, les règles pénitentiaires européennes étant également ici totalement bafouées.

On n’évoque même pas l’article 57 interdisant les fouilles que vous avez fait voter en 2009 et qui dans de telles conditions a fait sauter tous les verrous de sécurité de nos prisons, mettant un peu plus chaque jour en  danger la vie des fonctionnaires intervenant dans ces structures.

Comment dans de telles circonstances pouvez vous vous déplacez en Martinique et en Guyane ignorant totalement les fonctionnaires et les justiciables Guadeloupéens ?

Avez-vous peur de venir ou êtes-vous simplement mal à l’aise, gênée par l’incohérence de vos décisions, de leurs conséquences ?

La Guadeloupe est-elle toujours à vous, à nous, à qui ?

L’UFAP UNSa Justice de Guadeloupe s’indigne de ces différences de traitement et exige des explications.

Pour l’UR de la Guadeloupe

Patrick DAMAS

Secrétaire Régional

tract Visite éclair du GDS en Martinique et Guyane !! (1)

 

( III ) Et dans Le Scrutateur :

 

25 Juillet 2015

Publié par Edouard Boulogne

Taubira suffisante et dominatrice face à la Guadeloupe, sur le problème des prisons.

 

( http://www.lescrutateur.com/2015/07/sur-guadeloupe-1ere-taubira-suffisante-et-dominatrice-face-a-une-guadeloupe-sceptique-et-ou-rebelle-a-son-arrogance.html ).

 

19h30, sur Guadeloupe 1ère, sure d'elle-même et dominatrice Christiane Taubira répond aux questions pertinentes de la journaliste. Celle-ci toujours aussi souriante, quoique plus crispée que d'habitude suscite les réponses mécaniques attendues de tous : certes la criminalité, la délinquance en Guadeloupe posent problème ( l'expression est faible ), les prisons sont vétustes ou trop petites. Mais tout va pour le mieux malgré tout, et les Guadeloupéens ne comprennent rien à ses efforts et à sa politique, et encore moins les syndicats de professionnels qui osent dire que les résultats de la politique du garde des sceaux sont nuls, et que l'on ne voit pas ce qui pourrait changer d'ici 1017.

Ces gens là ne comprennent rien. Pas assez intelligents, et ( sans doute ) concernés. Le ministre, a sans doute un bon dentiste car, chaque fois qu'elle vibre de colère mal contenue les lèvres révèlent une denture en parfait état et fort tranchante. Et sa voix vibre de colère devant des questions qui ne lui servent pas la soupe ( si j'ose dire ), contrairement aux attitudes et dires des hauts fonctionnaires, et autres « personnalités » l'accompagnant, que les caméras nous ont montrés dégoulinant de servilité ( de servus, en latin : esclave ).

Les insuffisances ( doux euphémisme ) ne caractérisent d'ailleurs pas la seule Guadeloupe, ou la Martinique. Dans un moment de distraction, la cayennaise a avoué que certaines prisons dans d'autres parties de la République ont un taux de 325% de surpopulation!

Mais tout ça n'est pas grave. « grâce à ma politique, qui vise à éliminer la récidive » tout devrait aller bien mieux, de mieux en mieux.

Or c'est l'idéologie de Taubira ( et pas d'elle seule, comme le démontre l'article photographié de Xavier Raufer ) qui est à l'origine de l'aggravation de la situation.

Une fois la France débarrassée de l'équipe au pouvoir, si cela se fait en 2017, notre pays ne s'en sortira pas sans une vraie  "révolution culturelle".

 

Marc Décap.

( par interim ).

 

Qui est Xavier Raufer ? : https://fr.wikipedia.org/wiki/Xavier_Raufer

Sur Guadeloupe 1ère : Taubira suffisante et dominatrice, face à une Guadeloupe sceptique et/ou rebelle à son arrogance.

#Actualités.

 

 

Commenter cet article

Elvis Defont 09/08/2016 16:48

Souvenons-nous que l'éloquence revancharde d'Hitler (revanche sur le Traité de Versailles) lui valut un grand succès "populiste" et après avoir semé le malheur et la désolation sur le monde entier et sur toute l'Europe en particulier causa la ruine de l'Allemagne et sa partition pendant près de cinquante ans. Eh bien l'éloquence revancharde de Mme Taubira (revanche ethnique, tant sur l'histoire que sur la nature qui fait les hommes certes égaux mais différents, ne serait-ce que sur le plan de l'aspect), lui valut un certain succès populiste (car il ne faut pas se leurrer le socialisme est populiste par essence et par définition) avec le succès passager propre à toute démagogie et les dégâts irréparables qui s'en suivent. Hitler voulait construire un Reich de mille ans. La Taubira voulait détruire la France millénaire, et il faut bien admettre qu'elle n'a pas raté son coup. Trop forte, la passionaria de 2009, l'associée du LKP qui voulait casser la Guadeloupe comme elle a cassé la France en la soumettant à des hordes anti-occidentales.