Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

1 ) Etaient-ils tout près d'une décharge? Ou qui l'a fait? 2 et 3 ) Le grand Winston.
1 ) Etaient-ils tout près d'une décharge? Ou qui l'a fait? 2 et 3 ) Le grand Winston.
1 ) Etaient-ils tout près d'une décharge? Ou qui l'a fait? 2 et 3 ) Le grand Winston.

1 ) Etaient-ils tout près d'une décharge? Ou qui l'a fait? 2 et 3 ) Le grand Winston.

 

( I ) Une étrange association d'idées.

 

C'était tout récemment, lors d'une réunion amicale du genre « club service » mais ce n'était ni le Rotary; ni le Lions.

Par petits groupes, on parlait, on badinait. Du groupuscule voisin me parvenaient des bribes. On parlait de Burkini, et, de nulle élégante n'émanait, me semblait-il le désir, - refoulé – peut-être de se mettre à cette mode « tellement cool ».

On parlait aussi des ténors, primaires obligent, car me revenait par intervalles récurrents le nom d'Alain Juppé.

Le temps s'étant écoulé, chacun s'en fut, qui vers son épouse, tel autre vers ses travaux si requérants, et qui sait, pour quelque poète égaré vers la contemplation des étoiles, peut-être.

Pour ma part c'est une association d'idées, à première vue incompréhensible et saugrenue, qui retenait mon attention. Chaque fois en effet que le nom du maire de Bordeaux avait résonné, immédiatement, chassée par la nécessaire attention au babil de mon groupe, s'y était associé , furtivement, celui de …. Winston Churchill !

 

( II ) La clef du mystère.

 

La clef du mystère m'a été fournie, hier soir au journal de Guadeloupe 1 ère, quand le grand Alain, sans viser personne, a prononcé des paroles augustes, puisqu'elles s'opposent aux visées de son principal adversaire vers le pouvoir suprême : Nicolas Sarkozy, évidemment.

Critiquant sans les nommer ceux qui veulent des actions concrètes et fortes contre la montée en France du terrorisme sur son terreau islamique, le grand Alain disait ne pas vouloir déchirer le consensus français ( il a bien dit « consensus » !!! ), et s'est révolté contre la possibilité même d'un affrontement avec la Commission européenne des droits de l'homme, sur les sujets qui chatouillent actuellement la communauté nationale.

De mauvaises pensées me venaient, comme par exemple celle-ci : «  Quand un Marwan Muhammad, se réfère à ladite commission pour protester contre les campagnes anti burkinis, inclut-il les femmes dans la dénomination d'HOMME. En d'autres termes la lutte pour les droits humains dont M. Juppé, et tant, et tant, et tant d'autres nous rebattent les oreilles a-t-elle bien le même sens en France et à La Mecque, à Médine, à Ryad ou à Bagdad?

Question importante que j'étais en train de me poser quand brusquement, sur la nature de l'étrange association que j'évoquais tout à l'heure, me vint l'illumination!

Ce ne fut pas le Sinaï, ce ne fut pas Hira ( nom de la Grotte où Mahomet aurait reçu la dictée du Coran ) , ce fut seulement : la Tour de la scrutation, mais ce fut très clair.

L'association de Juppé et du grand Churchill était une antiphrase. ( antiphrase : mot ou locution qui doit être prise en sens contraire de ce qui semble être dit ). 

Et si Winston était grand, alors Alain !!!

 

( III ) Des analogies fort éclairantes.

 

Toutes les polémiques actuelles en Europe, et surtout en France depuis 50 mois renvoient aux souvenirs des personnes un peu férues d'histoire, à cette tragique décennie des années 30, quand montait le totalitarisme hitlérien, nazi, combattu par certains leaders lucides et courageux, admis et courtisé par les niais ( idiots utiles ) ou les amateurs de soumission abjecte ( noter qu'en arabe le mot Islam renvoie à « soumission » ).

Essentiellement à gauche les partisans du câlinage, signaient pétition sur pétition « pour la paix ». ( peace ! peace ! ).

Aujourd'hui, le totalitarisme qui monte et nous menace est l'islamisme, dont Daesh est l'organisme le plus virulent, et terrorisant, mais il n'est pas le seul.

Il trouve comme autrefois ses complices dans la société occidentale, et en France en particulier. Mais la gauche n'a plus le quasi monopole de la soif de soumission.

Pour être honnête M. Juppé n'a peut-être pas soif de soumission malgré les errances de son discours. Mais, il veut accéder au statut d'Auguste, de CHEF suprême, au sommet du pouvoir, et sa tactique est de jouer sur la partie de l'électorat français, abrutie, émasculée depuis maintenant une quarantaine d'années au moyen des thèmes que l'on sait, (qui émoussent la raison, et exténue la volonté ) à savoir : la repentance permanente de tous sur tout, et son contraire, en jouant aussi sur le fond chrétien qui existe en tout Français, même athée, appelant à l'accueil, au pardon, à la miséricorde, toutes valeurs estimables mais qui ne sauraient convaincre les esprits sains de la nécessité d'ouvrir nos foyers, aux mortels ennemis de ces valeurs même.

C'est ce public là, point nécessairement traître et lâche, mais affaibli par l'idéologie de la démission qui permit, dans les années 30 en France et en Angleterre surtout, à des politiciens lâches ou/et bêtes, de livrer leurs pays à l'Allemagne d'Hitler

 

( IV ) L'esprit munichois.

 

Pour n'être pas trop long, contentons-nous de parler des accords de Munich, en 1938, entre l'Allemagne, l'Italie, la France, et l'Angleterre.

Ce lien avec la revue Hérodote m'épargnera le travail ( Les accords de Munich : https://www.herodote.net/30_septembre_1938-evenement-19380930.php )

Les dirigeants européens français et britanniques, respectivement MM. Daladier et Neville Chamberlain, sont face à Hitler et à la subversion totalitaires des pays dit « démocratiques ».

Ils sont les Hollande, les Merkel, et les Juppé de l'époque.

Du Français et de l'Anglais, à Munich le moins stupide est encore Daladier. L'histoire a été cent fois rapportée par les meilleurs historiens et les plus surs, comme le résume l'encyclopédie Wikipedia :

« Le retour de Daladier en France après Munich : Après la signature des accords, à son retour en France, Daladier imagine qu'il sera hué pour avoir cédé à Hitler, les accords de Munich octroyant aux nazis une partie de la Tchécoslovaquie sans contreparties significatives, hormis des promesses de paix. Au Bourget, à sa sortie de l'avion, il est à sa grande surprise acclamé : en effet, on le voit comme le sauveur de la paix. Il se serait alors exclamé, selon Saint-John Perse qui était près de lui : « Ah les cons ! S'ils savaient !. Dans ses Mémoires, Daladier dira de façon plus modérée : « Je m'attendais à recevoir des tomates et j'ai reçu des fleurs ». ( cf Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89douard_Daladier ).

Pour savoir le degré de sottise auquel pouvait descendre ( et pour que les niais puissent se voir et s'entendre clairement ) il faut ouvrir – en n'hésitant pas à agrandir l'écran - ce lien video particulièrement éclairant : Retour à Londres en 1938 après les accords de Munich de Neville Chamberlain : https://www.youtube.com/watch?v=SetNFqcayeA )

 

( V ) Aujourd'hui face à l'islamisme.

 

Ainsi sommes-nous aujourd'hui face à la subversion islamiste, dont les musulmans ordinaires ne sont souvent que des instruments ( involontaires parfois, mais des instruments ). Et nous avons aujourd'hui en France, en Angleterre, mais aussi ailleurs, nos Daladier nos Chamberlain.

Bien entendu je ne nomme personne, mais je pense que vous avez suivi mon regard.

L'Europe dut son salut en 1945, d'abord à l'Angleterre, mais à l'Angleterre de Churchill, pas celle de Chamberlain.

Dès l'annonce honteuse des accords de Munich, Churchill déclara à cet aréopage de moutons tendant la gorge à leurs meurtriers potentiels : « Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur. Vous avez choisi le déshonneur, et vous aurez la guerre ». ( Le deshonneur et la guerre Déclaration de Churchill : http://vdaucourt.free.fr/Mothisto/Churchill2/Churchill2.htm ).

 

Est-il possible de nous éviter la même tragédie dans les circonstances nouvelles où nous vivons en 2016 ?

Peut-être avons-nous notre mot à dire.

Les deux principales vertus nécessaires sont la lucidité, et le courage.

 

Le Scrutateur.

__________________________________________________

 

BONUS : Obsèques de W Churchill : https://www.youtube.com/watch?v=Ke2MxOp750w

4 ) Chamberlain qui    avait cru à la parole d'Hitler ( triple "gniiiaiis" ! ) 5 ) Moins stupide, Daladier avait compris. Mais il manqua se courage. Il fait peine à voir sur cette photo.. de nos jours, un énarque aurait plastronné. 6 ) Le public français émasculé par la classe politique et médiatique lui fit un accueil délirant. 7 ) Préparation de terrain à Bordeaux
4 ) Chamberlain qui    avait cru à la parole d'Hitler ( triple "gniiiaiis" ! ) 5 ) Moins stupide, Daladier avait compris. Mais il manqua se courage. Il fait peine à voir sur cette photo.. de nos jours, un énarque aurait plastronné. 6 ) Le public français émasculé par la classe politique et médiatique lui fit un accueil délirant. 7 ) Préparation de terrain à Bordeaux
4 ) Chamberlain qui    avait cru à la parole d'Hitler ( triple "gniiiaiis" ! ) 5 ) Moins stupide, Daladier avait compris. Mais il manqua se courage. Il fait peine à voir sur cette photo.. de nos jours, un énarque aurait plastronné. 6 ) Le public français émasculé par la classe politique et médiatique lui fit un accueil délirant. 7 ) Préparation de terrain à Bordeaux
4 ) Chamberlain qui    avait cru à la parole d'Hitler ( triple "gniiiaiis" ! ) 5 ) Moins stupide, Daladier avait compris. Mais il manqua se courage. Il fait peine à voir sur cette photo.. de nos jours, un énarque aurait plastronné. 6 ) Le public français émasculé par la classe politique et médiatique lui fit un accueil délirant. 7 ) Préparation de terrain à Bordeaux

4 ) Chamberlain qui avait cru à la parole d'Hitler ( triple "gniiiaiis" ! ) 5 ) Moins stupide, Daladier avait compris. Mais il manqua se courage. Il fait peine à voir sur cette photo.. de nos jours, un énarque aurait plastronné. 6 ) Le public français émasculé par la classe politique et médiatique lui fit un accueil délirant. 7 ) Préparation de terrain à Bordeaux

Commenter cet article

Ch.Etzol 29/08/2016 23:09

Ce qui reste extraordinaire, après la rediffusion de "secrets d'histoire" récemment par l'A2,de la vie et l'oeuvre de Winston Churchill, c'est qu'un homme, par son refus du renoncement, sa ténacité, arrive à communiquer volonté, et persévérance à beaucoup, et peut-être même à ceux qui auraient manqué de courage, sans sa présence, aux côtés du roi.

Ces documents d'archives illustrent l'évocation par J F Mattei dans son livre "l'Homme dévasté"
de l'EDIFICATION de l'âme." Le geste d 'édification a pour but d'élever la réalité de l'Homme à la hauteur d'une idée : l'idée de Vérité, l'idée de Justice ou l'idée de Bien."
Ce souci,par le politique, de susciter en l'Homme l'appel vers le meilleur explique sans doute les foules immenses venues lui rendre hommage.

C'est également,après avoir édifié, la volonté de maintenir,de DURER.
Le professeur Mattei rappelle que"l'homme a édiifié des institutions [,..] des oeuvres pérennes, qui assurent son orientation dans l'existence,[...] qui donnent un sens à nos vies passagères, en les inscrivant dans un monde durable. C'est un peu ce que défendit Saint-Exupéry quand il exprima
lque puisque nous sommes tous mortels,nous pourrions "échanger" une partie de notre vie contre une oeuvre qui durerait plus que nous.
La Nation peut introduire, de façon certaine, cette petite,toute petite goutte d'éternité dans notre monde humain imparfait. Elle vaut la peine que les Hommes qui en sont davantage conscients, aient la volonté de la défendre . Hommage à ceux qui ont su le comprendre et se sont battus pour elle, même dans les pires conditions

Sir Winston demeure un exemple en ce sens ,un modèle dont nombreux devraient s'inspirer

En écrivant ces lignes, je retrouve cette pensée du jour, extraite du livre de Georges Gusdorf:
La vertu de force, datant de 2009 et que Le Scrutateur avait intitulé Homme de parole
(bien qu'il ne s'agisse pas de faire de Churchill un "saint"), mais dans le domaine où il s'est engagé, il semble qu'il se soit efforcé d'être un homme de parole

« L'homme de parole s'affirme au coeur de la réalité humaine ambiguë comme un repère et un jalon, comme un élément de calme certitude. Et sans doute court-il le risque de solitude et le risque d'échec. On ne peut pas être vrai tout seul, et jouer seul le jeu si tous les autres trichent.

Telle est du moins l'excuse facile de ceux qui s'efforcent de justifier leur manque de parole par la veulerie générale.
Bien sûr si tout le monde disait vrai, il serait facile à chacun de se conformer à l'usage commun.

Mais la tâche morale consiste à prendre l'initiative dans le sens de l'obéissance à la valeur et non à la coutume. Il faut être vrai sans attendre que les autres le soient, et justement pour que les autres le soient.
La personnalité forte engendre autour d'elle une ambiance de vérité. L'exigence qu'elle manifeste s'avère communicative, elle entraîne les autres dans son mouvement. L'homme de vérité rayonne une lumière qui renvoie chaque témoin à lui-même et le force à se juger..."

Le texte ne pourra peut-être être publié dans son intégralité dans le commentaire,du fait de la longueur, mais le lecteur pourront le retrouver dans le pensées du jour.

Toutes les phrases en sont belles mais s'il fallait n'en garder qu'une, ce serait "il faut être vrai sana attendre que les autres le soient,et justement pour que les autres le soient"

Léon Dupan 29/08/2016 06:31

Passionnant petit personnage, que ce Juppé. Et surtout passionnante énigme de l'histoire que l'impossibilité pour les Français de démasquer une fois pour toutes ce martial imposteur.