Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Mais, quelle mouche a piqué François Fillon ?
Mais, quelle mouche a piqué François Fillon ?

Hier François Fillon a prononcé un beau discours. Et puis, il s'est oublié. Quel sentiment s'est emparé de lui pour qu'il se lance dans une violente diatribe contre Nicolas Sarkozy.

Et de rappeler que Sarkozy a été plusieurs fois mis en examen. En omettant de rappeler que toutes ces mises en examen ont fait psssicht, que ces mises en examen ont été faites à la suite de l'instrumentalisation de la justice, par plusieurs magistrats ultra politisés ( se rappeler l'affaire du mur des cons au siège du syndicat de la magistrature ) et par les gouvernements du sieur Hollande, et du garde des sceaux de l'époque, l'innocente Chritiane Taubira.

Et aussi qu'une mise en examen suppose jusqu'à plus informé la présomption d'innocence.

Tant qu'à faire il aurait pu s'en prendre ( mais ce sera peut-être pour une prochaine fois ) à Alain Juppé qui lui a été aussi mis en examen, puis condamné lui, au point d'aller pour plus d'une année au Canada, jusqu'à ce que le temps ait fait son oeuvre, et même si, et c'est à son honneur, sa condamnation était le moyen de couvrir le vrai coupable qui était Jacques Chirac. ( https://www.youtube.com/watch?v=23nrq5RBMnk ).

Fillon hier s'est tiré une balle dans le pied. Un homme d'Etat doit être capable de dominer ses pulsions, ses passions, sa jalousie.

Nos hommes politiques ne lisent pas, n'ont plus la culture générale d'un de Gaulle, d'un Pompidou.

S'il avait lu Shakespeare Fillon aurait pensé à Iago, cette pièce du grand dramaturge, où l'on peut lire : «Oh ! Prenez garde, Monseigneur, à la jalousie ! C’est le monstre aux yeux verts qui produit l’aliment dont il se nourrit »!

 

Le Scrutateur.

_________________________________________________


 

François Fillon s'est-il tiré une balle dans le pied ?


 

http://www.lefigaro.fr/politique/2016/08/29/01002-20160829ARTFIG00259-francois-fillon-s-est-il-tire-une-balle-dans-le-pied.php?a3=763-2244490-894972&een=c14975335b8bc0537b55cb39d83f3170&seen=6&m_i=he3hFfWTLDOBH7b2R4o3oRqAj9cF%2BKgdHs6FM6p8Kkutq1MR9DkyINPyOf4Ah%2BLnWbeJGg0vFiGxFk5L52vUrBuO4gnwW2

Mais, quelle mouche a piqué François Fillon ?
Mais, quelle mouche a piqué François Fillon ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dissident 30/08/2016 17:40

Il est impossible de comprendre cette stupéfiante éclosion de candidatures pour la présidentielle car la question angoissante qu'on se pose à propos de cette invraisemblable génération spontanée de candidats foireux est à peu près la suivante : Comment ces gens là - des gens aussi insignifiants que ces gens là - peuvent ils avoir l'outrecuidance de briguer le pavois suprême alors que la situation en France est aussi désastreuse ?

castets 30/08/2016 16:19

Bonjour Mr Boulogne,
Tous les candidats en lice, manquent de dignité et restent au raz des pâquerettes, cantonnés par les médias ou l’applaudimètre dans le nirvana des petites flèches ou phrases qui tuent ou mouchent de préférence sa famille.
Je m'interroge sur la primaire tous partis confondus, comment dans ce foutoir et ce combat interne de skons, pourra, non seulement émerger un présidentiable , mais surtout permettre à un impétrant de fédérer et de rallier de la compétence pour diriger la France.
Pour le moment, je reste dubitatif devant les " forces " en présence , les talents cachés semblent le rester par la contagion "valsificatrice" de la voix...
La force pure antique pour faire jaillir un chef par élimination, semble ne pas être si déplacée que cela en politique . Nous le mesurerons en Mai 2017 !
Bonne journée, cordialement Cjj.

Raymond d'Alenvaire 30/08/2016 15:55

Voilà une "sortie" qui tendrait à accréditer la version selon laquelle Fillon, au cours d'un fameux déjeuner, aurait renseigné le dénommé Jean-Pierre Jouyet (promotion Voltaire et proche de l'actuel Président de la République) sur les points faibles éventuels de Sarkozy (pris en sa qualité de justiciable) en lui suggérant de suggérer au camarade Hollande "d'y aller". Et comme ce genre de déjeuner "d'affaires" se passe entre gens peu fréquentables, le dénommé Jouyet aurait enregistré leurs propos de tables et les aurait ingénument (ou ingénieusement) fait "fuiter" en direction de la presse, histoire de vaporiser son excrémentialité - leurs excrémentialités réciproques, pourrions-nous dire - à tous vents. Décidément, les premiers méritent d'être les derniers, tant qu'ils entrent dans des catégories aussi répugnantes que celles-là.

Henri Andheux 30/08/2016 07:19

De plus en plus approximatifs, ceux qui prétendent être à la barre : Je l'aime bien Fillon, mais il ignore sans doute que de Gaulle a été condamné à mort (par contumace et peut-être faudrait-il même préciser que "Contumace" n'était pas le nom d'un quelconque magistrat ayant eu à juger l'affaire). Alors, Cinna, si tu veux parler, commence par te taire...