Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

La voix des lecteurs. Syrie : un nombre de victimes civiles "inacceptable" pour le pape François.

( Voici une rubrique du Scrutateur, qui doit vous intéresser. Elle ne fait pas double emploi avec les commentaires d'articles. Ceux-ci, en augmentation lente, mais constante, est faite de vos réactions aux articles.

« La voix des lecteurs »vous donne la parole, la possibilité d'enrichir notre blog de vos idées, réflexions, poèmes, réactions propres à l'actualité en général.

Bien entendu je ne publierai que ce qui ne s'en prend pas, éventuellement, aux personnes, au-dessous de la ceinture comme on dit

Les articles signés seront plus particulièrement bien venus. Mais il y a, je le sais d'excellentes raisons, qui ne relèvent pas de la couardise, mais plutôt de ce qu'on appelle le devoir de réserve, à l'anonymat, ou au pseudonyme. Ces articles seront pris en compte. Mais il faudra, que je puisse identifier les expéditeurs de façon précise. Ma discrétion à leur égard étant assurée.

Maintenant, chers lecteurs, à vous de jouer.

 

Edouard Boulogne) .

 

PS : Les propos de lecteurs, n'expriment pas toujours le point de vue du Scrutateur. Ils s'expriment librement. Le Scrutateur n'intervient que pour écarter les attaques qui viseraient des hommes et des femmes, de façon insultante, «  au-dessous de la ceinture » comme on dit.

 

Syrie : un nombre de victimes civiles "inacceptable" pour le pape François

 

Qu'est-ce qui se passe dans la tête de ce personnage pour qu'il multiplie les messages sans intérêt ?

En premier, personne n'attend du pape qu'il se réjouisse ou qu'il encourage le moindre massacre de populations civile ou, ailleurs, la moindre tuerie qu'elle que soit son auteur.

Par ailleurs, non seulement il pioche dans l'actualité une information (certes regrettable) selon des critères de sélection difficilement justifiables en raison de l'abondance de matière, mais il ne nomme pas de manière claire les fauteurs de ce qu'il dénonce, laissant planer sur d'autres - les puissants (!) - sa critique moralisatrice et fort incomplète si l'on considère le caractère à la fois pastoral et pédagogique de ses saillies.

L'invitation à prier pour les victimes et pour la conversion des bourreaux trouve- t-elle, du reste, dans les interventions en question la place que l'on est en droit d'en attendre, en comparaison du côté "trompette magique" que l'on relève par ailleurs dans les multiples déclarations du "pape François", telles qu'elles sont relayées par les médias ?

Et si les médias déforment, c'est toujours possible, la parole papopastorale, la faute en incombe directement à celui qui gave sans discernement la machine médiatique. Question de cuiller et de convive...

Bref ! loin de progresser dans l'usage des relais médiatiques, le "pape François" discrédite un peu plus chaque jour la parole vaticane, comme s'il faisait exprès ou comme s'il ne comprenait pas l'usage qu'il en fait. Dans les deux cas, c'est infiniment dommage car la communication des princes de l'Église invite de plus en plus à se poser la question suivante : le Saint-Esprit exerce-t-il encore une influence sur les puissants de l'Église catholique romaine, et surtout ceux-ci sollicitent-ils son intercession ?

En d'autres termes, où sont passées la sagesse et l'expérience millénaire de l'Église ?

 

 

 

Syrie : un nombre de victimes civiles "inacceptable" pour le pape François

http://www.lepoint.fr/monde/syrie-un-nombre-de-victimes-civiles-inacceptable-pour-le-pape-francois-07-08-2016-2059571_24.php?M_BT=4230942328&m_i=nPTEeGrNb_R158_20a9ica_vQbq%2BESIjuYEiSUkyT%2B48q7AsTJHGVHUtiKLBafr_auxU3jt%2BIA%2BFhhVa5vLF_6ihbfPnnd#xtor=EPR-6-%5BNewsletter-Matinale%5D-20160808

 

À Alep, au moins 130 civils ont été tués depuis l'offensive lancée le 31 juillet sur le sud de la ville pour briser le siège des alliés du président Assad.

Source AFP

Publié le 07/08/2016 à 14:25 | Le Point.fr

"Il est inacceptable qu'autant de personnes sans défense, et tant d'enfants aient à payer le prix de ce conflit", a déclaré le pape.

"Il est inacceptable qu'autant de personnes sans défense, et tant d'enfants aient à payer le prix de ce conflit", a déclaré le pape. © AFP/ ALESSANDRO BIANCHI

Abonnez-vous à partir de 1€

Le pape François a dénoncé dimanche sur la place Saint-Pierre de Rome le nombre "inacceptable" de victimes civiles, et en particulier les enfants, dans les affrontements en cours à Alep, dans le nord de la Syrie. "Malheureusement, nous arrivent de Syrie des nouvelles de victimes civiles de la guerre, tout particulièrement à Alep. Il est inacceptable qu'autant de personnes sans défense, et tant d'enfants aient à payer le prix de ce conflit", a déclaré Jorge Bergoglio devant des milliers de fidèles réunis pour l'angélus.

Ces civils paient "le prix de la fermeture des coeurs et du manque de volonté de paix des puissants", a encore dénoncé le pape, en invitant les fidèles à un moment de recueillement silencieux pour leurs "frères et soeurs" de Syrie.

Alep (nord), deuxième plus grande ville de Syrie et enjeu majeur du conflit, est en proie à de violents affrontements entre les rebelles et les forces pro-régime. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), au moins 130 civils ont été tués depuis l'offensive lancée par une alliance de groupes rebelles, islamistes et djihadistes, le 31 juillet sur le sud d'Alep pour briser le siège imposé par les forces du président Bachar el-Assad.

 

La voix des lecteurs. Syrie : un nombre de victimes civiles "inacceptable" pour le pape François.

Commenter cet article

c.etzol 10/08/2016 17:09

Certes la cellule "quai d'Orsay" du Vatican semble avoir de gros problèmes d'appréciation des affaires étrangères et de la politique,en général.
Les communications et prises de position sont plus claires dans des domaines que l'on qualifierait "d'affaires intérieures", mais qui ont tout autant leur importance,comme le note si justement Soljénitsyne : « Qu’il soit facile ou difficile d’inférer de l’individuel au social, toujours est-il que la difficulté est certainement extrême lorsque la qualité morale souhaitée pour un peuple est presque entièrement récusée par les individus eux-mêmes."

Devant des cardinaux un peu surpris, Jorge Bergoglio a ainsi déclaré :
« La mémoire de Dieu n'est pas un disque dur qui enregistre toutes nos données, mais un cœur tendre de compassion qui se réjouit d'effacer définitivement toutes nos traces de mal. »
[Remarque: encore faut-il le demander et vouloir changer de vie...La réponse de l'Evangile est
"va et et ne pêche plus"]

Devant les cardinaux surpris,il a encouragé le million de jeunes qui l'acclamaient à « bien installer la connexion la plus stable,celle d'un cœur qui voit et transmet le bien sans se lasser, et de résister à la tristesse, un virus qui infecte et bloque tout ». Avant de les inviter au recueillement :« Le fil d'or de la prière est au premier rang des contacts et des chats de chaque jour.»

Pas de SMS pour répondre à Jésus

Pour le pape argentin, l'évangile est devenu « le navigateur sur la route de la vie ».
Attention toutefois « à ne pas répondre d'un simple SMS à l'appel de celui qui nous a donné la vie ». Même si un texto, c'est mieux que le néant : « Si Jésus est absent, c'est comme si le portable ne captait pas. »
Remarque:: la vraie question, est-ce Jésus ou nous qui ne sommes jamais au rendez-vous?
Lui,fidèle à ses promesses ":je serai avec vous pour l'éternité", et dans le sacrifice toujours renouvelé de la Messe. Pas besoin d'internet alors, mais d'être vraiment présent à cette Messe et seulement Lui faire de la place dans son coeur et dans sa vie. Faire silence pour entendre,... mais ensuite pour témoigner de la Vérité

Ce n'est pas la première fois que le pape François s'aventure dans des métaphores digitales. En avril dernier, lors de la messe du jubilé des jeunes, il avait affirmé que « le bonheur n'est pas une application qui se télécharge sur le portable ».
Ce sur quoi nous instruisait déjà Bossuet au XVIIe siècle en prêchant:
" Le bonheur des créatures raisonnables ne consiste
ni dans une nature excellente,
ni dans un sublime raisonnement
ni dans la force, ni dans la vigueur,
Mais seulement à S'UNIR A DIEU


Nul virtuel dans le Mystère de l'Incarnation, mais un petit enfant dans une crèche, nous rappelant
à l'humilité

Claude Houel 10/08/2016 00:33

OSDH kesako?
Observatoire : Qui sont les observateurs et combien sont-ils ? Comment font-ils pour compter les victimes en toute objectivité sur un champs de bataille aussi chaotique avec une précision redoutable quant il s'agit de "civils" et "d'enfants" quant on sait qu'il n'y a pas de vrais uniformes et que les jeunes sont enrôlés dès leur plus jeune âge.
Sont ils mandatés par l'ONU ou suffit-il d'accoler Droits de l'Homme pour faire référence ?
Observatoire syrien : qui est syrien aujourd'hui?
Gardons nous de prendre pour argent comptant certaines "informations" tout en déplorant la mort tragique d'une multitude d'innocents.
Quant au pape, il parle de nombre inacceptable : C'est quoi pour lui le seuil acceptable ?