Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Sur LCI, un invité musulman illustre la pratique de la Novlangue.
Sur LCI, un invité musulman illustre la pratique de la Novlangue.
Sur LCI, un invité musulman illustre la pratique de la Novlangue.

Sur LCI, ce midi, courte rencontre, sous l'autorité du journaliste de service ( manifestement obsédé par la crainte de commettre une gaffe face à ses interlocuteurs, et sur les antennes de cette station de TV, et en ce jour dramatique de l'égorgement d'un vieux prêtre catholique dans une petite église de province ) trois dignitaires des trois religions monothéistes se rencontrent pour commenter l'évènement.

Il y a là, un évêque auxiliaire de Paris, un représentant de l'islam de France ( de l'UOIF : Union des Organisation Islamiques de France, un membre, juif, du CRIF.

Je ne ferai pas de longs commentaires parce qu'il faudrait que mes lecteurs aient vu l'émission.

Juste quelques remarques sur un ou deux « détails » qui m'ont frappé.

L'évêque, jeune, bien sapé, sobre, extrêmement soft, dans ses commentaires, m'a donné l'impression d'avoir « fait » Sciences Po, davantage que des études théologiques. Très prudent donc, lui aussi, et tellement cool.

Le « juif » fut circonspect, dans ses remarques, ( un peu moins toutefois que M. l'évêque auxiliaire ). Son visage, toutefois, et ses yeux ( qui plus d'une fois lancèrent des éclairs ) laissaient entendre qu'à Tel Aviv, les chose ne se passeraient pas comme ça.

Et puis il y avait le dignitaire musulman.

Lui aussi, comme les autres était consterné par le meurtre du jour ( l'égorgement ). Tel était le mot du jour. Qui d'ailleurs s'avouerait un adepte de la « taqiya » en une telle journée ( Taqiya : « Dans le vocabulaire du droit religieux ou fiqh « dissimulation » pratiquée par les adeptes d'opinions minoritaires au sein de la communauté, notamment par les chiites, pour échapper aux poursuites. - Pratiquée par tous envers les non musulmans ». Cf Vocabulaire de l'islam, par Dominique Sourdel et Janine Soudel-Thomine? Publié aux P-U-F collection Que sais-je ? ).

Ce représentant des musulmans, tout en faisant des efforts méritoires pour dissimuler son irritation passait, mine de rien, à l'attaque, plus souvent qu'à son tour.

« On dit beaucoup de mensonges nous concernant. L'islam n'a rien à voir avec ces fanatiques qui se déchainent ».

Le journaliste, alors, tout timide ( il a la trentaine, à peine, c'est-à-dire, pour un journaliste "normal", à peine l'âge de la chute des premières dents de lait ) croit devoir intervenir :«  il vaudrait mieux parler sans doute de Daesh, que de l'islam », dit-il.

« Absolument ! » répond le délégué de l'UOIF, qui le regard noir poursuit «  d'ailleurs l'islam est mal défini. Islam veut dire Paix ».

Là, le mécréant que je suis sursaute, et renverse un peu de whiskie sur le bras du fauteuil. Augmentant le son pour ne rien perdre des échanges, je me rue vers mon bureau, m'empare du Dictionnaire encyclopédique du Coran de l'héroïque musulman « des lumières » qu'est Malek Chebel et je lis « Le mot « islam » revient souvent dans le Coran, essentiellement comme une définition de la soumission fervente et de l'abandon à Dieu, l'une de ses plus importantes acceptions. ( III. 19-25 ). Dans cette série de versets, l'identité du musulman est précisée ».

Ouf! Me voici rassuré sur ma « science » islamique.

L'islam n'est donc pas synonyme de PAIX, en français.

Certes j'aurai pu me référer aux dictionnaires Larousse, Robert, Quillet, etc. Mais pour des raisons que vous savez ( lecteurs délicats et...prudents ) il est préférable d'avoir recours à des autorités bien nommés, insoupçonnables ( quoique... ! ) de mécréance.

Il y aurait beaucoup à dire encore sur l'émission de LCI, mais mes sensations oculaires devant l'écran de l'ordinateur me conseillent, pour ce soir, de cesser les frais.

Il y aurait eu beaucoup à dire. Par exemple sur l'emploi du mot Paix quand il est employé par des totalitaires, politique ou religieux.

Lisons, relisons le célèbre 1984 de Georges Orwell. L'un des leit-motiv de la propagande de Big Brothers est …. « La guerre c'est la paix ».

Plus exactement le triptyque :

 

« La guerre, c'est la paix. »

« La liberté, c'est l’esclavage. »

« L'ignorance, c'est la force. »

 

Quand la langue d'un peuple se délite, comme de plus en plus dans nos pays, alors ces alliances de mots, contradictoires, ne sont plus perçues comme telles. C'est le début d'une nouvelle forme d'esclavage, adoptée et aimée par ( presque ) tous.

Mais, heureusement, nous avons d'autres ressources que le « chef de guerre de l'Elysée ».

Donc, islamistes, comme vous n'aimez pas qu'on vous appelle, « allez ( partez ) en pets »!

 

Le Scrutateur.

 

 

 

 

 

 

 

 

  •  

 

L'histoire d'Adam et Eve, revue par Mahomet.
L'histoire d'Adam et Eve, revue par Mahomet.

L'histoire d'Adam et Eve, revue par Mahomet.

Commenter cet article