Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

1 ) Jules Monnerot. 2 et 3 ) : Deux ouvrages de J Monnerot.
1 ) Jules Monnerot. 2 et 3 ) : Deux ouvrages de J Monnerot.
1 ) Jules Monnerot. 2 et 3 ) : Deux ouvrages de J Monnerot.

1 ) Jules Monnerot. 2 et 3 ) : Deux ouvrages de J Monnerot.

Lisant mon article d'hier sur François Hollande ( http://www.lescrutateur.com/2016/07/pourquoi-hollande-est-un-homme-extremement-dangereux.html ) - où j'évoque incidemment le sociologue martiniquais Jules Monnerot, - une lectrice m'adresse un courriel sollicitant des précisions sur ce penseur majeur.

C'est la raison pour laquelle je publie ci-dessous l'essentiel du Site officiel de M. J.Monnerot, où elle trouvera ce qu'elle souhaite savoir.

Elle, et je l'espère d'autres lecteurs, nombreux.

Je construis le blog du Scrutateur, en essayant de le diversifier, articles d'humour, d'histoire, de polémiques sur l'actualité, pour utiliser le genre pamphlétaire tantôt pour aller au-delà des apparences, et sortit du ronron de la vie quotidienne, tantôt, aussi, pour me défouler ( comme on dit familièrement ) et offrir aux lecteurs le même défoulement ( la même catharsis, dirait-on plus savamment ).

Mais le Scrutateur a aussi l'ambition ( sinon je ne consacrerais pas au blog tant d'heures de mes journées ) de réfléchir ( sans me prendre pour le Bon Dieu, ou je ne sais quel oracle ) et de fournir de la matière à penser et réfléchir.

Face à l'actualité, confuse, pleine de fureur, de ragots, de cancans, il faut tenter de voir plus clair et plus haut.

Aujourd'hui, incitation est faite, particulièrement aux jeunes, de s'intéresser à Monnerot, à ses analyses courageuses et profondes.

Parmi les illustrations de l'article je reproduis une lettre qu'il m'avait adressée, en 1989, à l'occasion de la sortie de mon livre France, garde-nous.

 

Le Scrutateur.

 

Site officiel de Jules Monnerot :

 

http://julesmonnerot.com/

 

 

 

Ce Sociologue français (1908-1995)  est à l'origine du déclin intellectuel du plus grand fléau du XXe siècle, le communisme, qu'il a décrit en 1949 comme une religion séculière conquérante comparable à l'Islam, et dont il a réfuté la doctrine, le marxisme. Dès 1963, il avait annoncé l'échec de l'Union Soviétique.

Monnerot présente cette particularité d'être à la fois connu et censuré. Censuré en France où aucun gouvernement n'a jamais voulu combattre le communisme; et celui-ci, en dépit de l'effondrement soviétique, demeure  partie prenante de notre société, consolidé par un dirigisme du travail appauvrissant et affermi par des medias dont le langage  ne s'éloigne jamais des préjugés marxistes.

Ce langage, Monnerot l'a élucidé il y a plus de cinquante ans : c'est celui de la guerre psychologique faite aux Français pour qu'ils acceptent ce dont ils ne veulent pas, par exemple : l'islamisation de la France, ou encore, l'Europe, celle qu'on veut nous imposer, dont le dissident soviétique, Vladimir Boukovski a pu dire :"J'ai déjà vécu dans votre avenir !" ( revue Monde et Vie, 24 fév. 2007)

Et puis, il y a le Monnerot qui a renouvelé la sociologie française, celui d'une recherche fondamentale  sur l'action historique, en vue de donner des bases solides à la politique.

Un sociologue qui devrait être étudié dans les facultés et les instituts de recherche. (M.M. ,T.M. , Y.M.)


 

         


 

 IItinéraire de Jules Monnerot                                                  Témoignage                       


 

Ce qu'ils en disent:

 

13/12/2005 - Le livre de Georges Laffly - Editions Pardès



MONNEROT - Qui suis-je - chez Pardés



17/01/2014 - L' article de Arnaud Imatz "Raymond Aron, penseur machiallien"


 "Du bon usage des sciences humaines, Lovendrin
-Caillois, Dumézil, Monnerot-"

 

 


Ce qu'il a dit et ce qui est arrivé:



 

Novembre 2009 : Vingtième anniversaire de la chute du mur de Berlin
       
Novembre 2011 : Le problème de la peine de mort

Novembre 2015 : Les attentats de Paris pouvaient-ils être évités?

Sujets du jour:


Novembre 2009 : L'identité Nationale


L'Europe au centre de la crise 2011-2012

 





 

Livres publiés:

 

  • La Poésie  moderne et le Sacré, Gallimard , Paris - 1945, collection "les essais"

  • Traduction Japonaise : 1ère édition 1974, Bokushinshashuppan

  •                                        2ème édition 2000, kikkasha


 

  • Les faits sociaux ne sont pas des choses,  Gallimard - 1946


 

 2 ème  édition augmentée d'une préface,Gallimard - 1963
 3ème édition, Albin Michel - Editions Libres Hallier -1979
 4ème édition, Le Trident 2004 - 2005


 

  • Soziologie des Kommunismus,  Köln-Berlin, Kiepenheuer und Witsch -1952

  • Sociology of  communism,  George Allen and Unwin - London, Cape Town, Toronto - 1953

  • Sociologia del communismo, Madrid, Ediciones Guadarrama -1958

  • Dialectica del marxismo, Ediciones Gadarrama - Madrid 1968

  • Sociologia del communismo, Milano, Giuffré Editore - 1968

  • Sociologia do communismo, Edicoes Afrodite, Lisboa - 1978


 


 


 

  • Démarxiser l’Université, La Table Ronde - 1970

  •  No all' universita marxista,   Giovanni Volpe, Roma - 1971


 

  • Les lois du tragique, Presses Universitaires de France - 1970


 


 

  • Inquisitions, Editions José Corti - 1974 ( Prix  de l'Essai de l'Académie Française - 1975)

  • Intelligence de la politique, Tome 1, L’Antiprovidence, Gauthier-Villard - 1977 

 

 

 

_______________________________



Mises au point - Rectifications - Compléments

________________

Citations


________________

Textes en ligne:

 


 


 


 

                    

               
       
      Réponses à une enquête sur la guerre 
-  (1973)



 


 


 


 





 

___________________

 

 


Quelques textes à l'usage des candidats au baccalauréat
(1958)
                            

 

La première règle et la plus fondamentale est de considérer
les faits sociaux comme des choses.


 

 

"Elle [l'humanité] ne sait pas assez que son avenir dépend d'elle. A elle de voir d'abord si elle veut continuer à vivre. A elle de se demander ensuite si elle veut vivre seulement, ou fournir en outre l'effort nécessaire pour que s'accomplisse, jusque sur notre planète réfractaire, la fonction essentielle de l'univers, qui est une machine à faire des dieux".


 





 

 

Collaborations à des recueils collectifs:

 

  • Contre la peur d'imaginer, in Le Surréalisme en 1947, Maeght éditeur, Paris.  

  • Est-ce l'avènement du prolétariat ? in Robert Aron et alteri : De Marx au marxisme, 1848-1948, Editions de Flore, Paris, 1948.                                                    

  • Misunderstandings, in James Burnham et alteri : What Europe thinks of America, by a panel of influential Europeans, New York, 1953

  • Politique en connaissance de cause, in Philippe Ariès et alteri : Ecrits pour une Renaissance, 1958, Plon, (repris dans Inquisitions, José Corti, Paris, 1974).                                                  

  • Georges Sorel ou l'Introduction aux mythes modernes (texte incomplet), in Mélanges en l'honneur de Raymond  Aron, Calmann-Lévy, 1971, (texte intégral dans  Inquisitions)

  • Définition historique du fascisme, in Analyses du fascisme, Editions Castella, Albeuve, Suisse, 1979.

  •  Préface au livre de Louis Vallon : Le Dilemme Français, Paris, Denoël, 1963.



 

_______________________________


Publications dans des revues Françaises et étrangères


 

  • A partir de  certains traits de notre "mentalité" civilisée (Le Surréalisme au service de la révolution, mai 1933)

  • Remarques sur le rapport de la poésie comme genre à la poésie comme fonction (revue Inquisitions, n° 1, juin 1936)

  • Marx et le Romantisme (Cahiers du Sud, n° spécial sur le romantisme allemand, mai-juin 1937)

  • Dionysos philosophe (Acéphale, n°3-4, juillet 1937)

  • Les masses (Volontés, avril 1938)

  • Mesure de la Tragédie (Volontés, avril 1939)

  • Petite remarque sur une page d'Emile Durkheim (Volontés, mai 1939)

  •  Il y a toujours eu en Occident des directeurs de conscience, qui remplit maintenant ces fonctions?   (Enquête publiée dansVolontés, n° spécial, juin 1939)

  • Bornes - Tout ne peut pas s'arranger (Volontés, juillet 1939)

  • Notes sur la liberté de l'artiste, la Réforme administrative, le Nietzsche de M. Henri Lefebvre, Incertitudes de J. Huizinga, etc… (Volontés, août 1939)

  • Nietzsche et la contradiction (Confluences, août 1945)

  • Aimé Césaire et la revue Tropiques (Confluences, août 1945)

  • Une histoire du Surréalisme ? (Confluences, sept. 1945)

  • L'Heure de Fallandra (I) (Confluences, sept. I945)

  • Sur Georges Bataille (I) (Confluences, oct. 1945)

  • L'Heure de Fallandra (II) (Confluences, oct. 1945)

  • Sur Georges Bataille (II) (Confluences, fév. 1946)

  • L'Heure de Fallandra (III) (Confluences, fév. 1946)

  • Sur André Malraux (Confluences, avril 1946)

  • Toutes choses égales d'ailleurs (L'Arche, oct. 1946)

  • Les Masses (La Nef, déc. 1946)

  • Une philosophie française originale (Critique, janv.-fév. 1947)

  • Amérique et sociologie (Critique, juin-juil. 1947)

  • A propos du centenaire du Manifeste communiste (La Nef, juil. 1947, texte repris dans le recueil collectif  De Marx au marxisme, sous le titre : Est-ce l'avènement du prolétariat ?)

  • Liquidations et justifications (La Nef, déc. 1947)

  • Du Mythe à l'obscurantisme (La Nef, fév. 1948)

  • Malraux et l'Art (Critique, mars 1948)

  • Le "totalitarisme", la "droite" et la "gauche" (La Nef, avril 1948)

  • Le temps des âmes damnées (La Nef, mai 1948)

  • Sociologie du communisme (Liberté de l'Esprit, juin 1949)

  • Intelligence et caractère (Liberté de l'Esprit, déc. 1949)

  • Des trotskystes staliniens (Liberté de l'Esprit, mai 1950)

  • Naissance du gaullisme (Liberté de l'Esprit, juil. 1950)

  • Sur le déclin du socialisme (Liberté de l'Esprit, nov. 1950)

  • Zmierzch socjalizmu (Kultura, revue polonaise, déc. 1950)

  • Zur Genealogie der kommunistischen Partei (Merkur, Deutsche Zeitschrift für Europaïsches Denken, janv. 1951)

  • Troisième force internationale (Liberté de l'Esprit, juil.-sept. 1951)

  • Mécanisme politique de l'absolutisme (Preuves, juil. 1951)

  • Marxisme : le mythe échappe aux textes (Synthèses, Bruxelles, sept. 1951)

  • Que faire ? (Liberté de l'Esprit, oct. 1951)

  • Signaux (Liberté de l'Esprit, avril 1952)

  • Charles Maurras et l'Avenir de l'Intelligence (Liberté de l'Esprit, déc. 1952 - Repris dans Inquisitions)

  • Littérature et Politique (Liberté de l'Esprit, janv. 1953)

  • De l'autocritique (Preuves, fév. 1953)

  • L'Europe : utopie ou volonté ? (Liberté de l'Esprit, fév. 1953)

  • Le communisme et la mort de Staline (Revue de Paris, avril 1953)

  • Pour un projet de statut de l'Union Française (Liberté de l'Esprit, mai 1953)

  • (Contribution à) Gibt es politische Neurosen ? (Der Monat, München, fév. 1954)

  • Proletariado externo y comunismo mundial (La Torre, revista general de la Universidad de Puerto Rico, fev.-mars 1954)

  • Intellectual nihilism and the crisis of authority (Confluence, an international forum, published under the auspices of Harvard University (Editor : Henry A. Kissinger) déc. 1954)

  • Radiographie du progressisme (Contacts, 15 dec. 1954- 15 janv. 1955)

  • Perpectives progressistes (B.E.I.P.I., n°124, 1-15 fév. 1955)

  • Zéro à Madame de Beauvoir (La Parisienne, juil. 1955)

  • Les questions sont les réponses (Monde Nouveau, sept. 1955)

  • Nihilisme et sinistrisme (Monde Nouveau, déc. 1955)

  • Radiografia del progresismo (Resaca, Mexico, mai 1955)

  • The Poujade movement (National Review, New York, mars 1956)

  • Hypothèse concernant la crise actuelle du communisme (Est & Ouest (B.E.I.P.I.) 1-15 août 1956)

  • La loi non-écrite de la souveraineté nationale (Monde Nouveau, août-sept. 1956)

  • Aristocratie et Démocratie (Revue des Travaux de l'Académie des Sciences Morales et Politiques, et comptes-rendus de ses séances, 2ème semestre de 1956)

  • Pour un gouvernement en connaissance de cause - Quelques idées politiques et constitutionnelles  (brochure). (Editions de La Nation Française, juin 1958)

  • Situation scissipare (Botteghe Oscure, Roma, automne 1959)

  • La guerre subversive (Les Cahiers du Comité de Vincennes, nov. 1960)

  • La guerre subversive en Algérie (Les Cahiers du Comité de Vincennes, déc. 1960)

  • Pourquoi les Chinois sont-ils ultra-léninistes ? (Le Spectacle du Monde, mars 1963)

  • What about the sino-soviet split ? (National Review, New York, 4 juin 1963)

  • La liquidation du marxisme (Le Spectacle du Monde, avril 1965)

  • Saint-Simon plus actuel que Marx ( Europe Action, mai 1966)

  • Ni révolution ni culturelle (Sciences-Po Information, déc. 1966)

  • Esprit marxiste et esprit scientifique (Cahiers de la Confédération Générale des Cadres, 1966)

  • Sociologie de la révolution (Les Etudes Philosophiques, janv.-mars 1969

  • Démarxiser l'Enseignement (Progrès et Liberté, déc. 1970)

  • Ecole Normale Supérieure… (Progrès et Liberté, avril 1971)

  • Réponse à un questionnaire sur la sociologie de la guerre (Anthinéa, avril-juin 1973 - repris dans Inquisitions)

  • Les Officiers de Culture (Item, juin 1978)

  • Le nouvel art de vaincre (Défense, revue de l'union des associations d'auditeurs de l'Institut des hautes etudes  de défense nationale, n° 45, oct. 1987)

  • Racisme et identité nationale (Itinéraires, été 1990)

  • Je suis de la droite qu'on voudra (La Revue Indépendante, mars 1993)

  • Idéologie dominante et media aujourd'hui : un diagnostic (La Revue de politique indépendante, 1er trimestre 1996)


 

_______________


Entretiens avec Jules Monnerot
publiés dans des revues


 

  • Entretien avec Jules Monnerot sur la Sociologie du communisme (Paru, mars 1950)

  • Un entretien sur la presse de l'opposition (Défense de l'Occident, juin 1957)

  • Le jugement de Jules Monnerot (Les Cahiers universitaires, n° 26, mai 1966)

  • Dialogue avec nos amis (Le Défi, juil.-août 1969)

  • Ce que je crois (Le Défi, oct. 1969)

  • Entretien avec des étudiants et des enseignants sur les moyens de riposter à la pénétration marxiste dans l'université (Cité Liberté,  nov. 1970)

  • On a mythifié le rôle des intellectuels (Le Figaro Littéraire, propos recueillis par Bruno de Cessole, 2 juin 1986)

  • Entretien avec Jules Monnerot (Chrétienté-Solidarité (fév. 1988)

  • Propos recueillis par Régis Constans (Identité, mai-juin 1989)

 


 

_______________








Copyright Le Site de Jules  Monnerot 05042007

 

Qui fut le sociologue ( martiniquais ) Jules Monnerot ? ( en réponse à une lectrice ).
Qui fut le sociologue ( martiniquais ) Jules Monnerot ? ( en réponse à une lectrice ).

Commenter cet article