Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

De gauche à droite : M Bartoloné, M. Jean-Frédéric Poisson, M. Kader Arif.

De gauche à droite : M Bartoloné, M. Jean-Frédéric Poisson, M. Kader Arif.

Une lettre de M. Jean-Frédéric Poisson.

 

Chers amis,
 

Aujourd’hui mercredi 20 juillet, j’ai remis, avec le rapporteur Kader Arif, le rapport de la mission d’information sur les moyens de Daech que j’ai présidée à M. Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale.



Le matin même à 7h40 sur RMC, j'ai commenté certaines conclusions de ce rapport : retrouvez mon intervention
en cliquant ici.

Pour cette remise du rapport sur les moyens de Daech, mes pensées vont tout particulièrement aux victimes de l’attentat de Nice et à nos soldats tombés ces dernières heures.

Le rapport est accessible sur le lien suivant : http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-info/i3964-tI.asp

Quelques conclusions de ce rapport :

Daech dispose de moyens notoires mais en baisse. Elle développe donc de nouvelles manières de s’affirmer avec le type d’attaques que nous connaissons aujourd’hui.

Les opérateurs de réseaux sociaux appréhendent le terrorisme avec une légèreté effarante. A peine quelques dizaines de personnel sont affectées à la surveillance et la suppression des comptes signalés sur les réseaux sociaux. Un renforcement des contrôles doit impérativement se faire.

La manière dont les médias relaient les attentats doit également être abordée, pour qu’ils ne soient pas vecteurs de propagande pour Daech. Il est intolérable qu'un journal francilen ait fait sa Une il y a quelques jours en présentant le tueur de Nice souriant, bronzé, presque sympathique !

Au terme de cette mission d’information, nous pouvons dire qu’Il n’y a pas de financement d’Etat de Daech, seulement des financements privés.

Notre pays doit poursuivre le combat contre Daech. Ce combat n'est plus que sécuritaire, financier, guerrier. Il est aussi politique, culturel, éducatif. Le front le plus vaste, et sur lequel nous peinons faute d'assumer nos racines chrétiennes, notre histoire nationale, notre identité, c'est celui de la culture et de la communication. Daech, affaibli sur le terrain des combats conventionnels, va favoriser ses actions asymétriques terroristes qui prendront appui sur le travail de fond mené sur la "toile" et les réseaux sociaux, dans d'autres lieux de prosélytisme idéologique. 

La guerre - qu'on peut désormais nommer comme tel sans que le propos soit considéré comme exagéré ou outrancier - n'est pas finie...

 

Jean-Frédéric POISSON
Député des Yvelines
Président du Parti Chrétien-Démocrate
Candidat à la primaire


 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article