Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

1 ) C'était l'bon temps, de Jucelyn Valla.  2 ) A l'époque de Christian de Biasi, Radio Guadeloupe émettazit à l'étage supérieur de l'Hôtel Toyal à Basse Terre. On apperçoit d'ailleurs les antennes de la radio.
1 ) C'était l'bon temps, de Jucelyn Valla.  2 ) A l'époque de Christian de Biasi, Radio Guadeloupe émettazit à l'étage supérieur de l'Hôtel Toyal à Basse Terre. On apperçoit d'ailleurs les antennes de la radio.

1 ) C'était l'bon temps, de Jucelyn Valla. 2 ) A l'époque de Christian de Biasi, Radio Guadeloupe émettazit à l'étage supérieur de l'Hôtel Toyal à Basse Terre. On apperçoit d'ailleurs les antennes de la radio.

C'est un thème éternel de discussion qui traverse les générations. Devant la cruauté du quotidien, les adultes considérant leur passé personnel, et celui de leur contemporains ( transversalement ! diront les intellos – psc - ) concluent, plus ou moins gravement : « Laudator temporis acti », en latin, c'est-à-dire tout fout l'camp comme ne dirait pas notre sémillante Najat ( Valaud-Bellle-Kassem ).

Il faut pourtant relativiser. Depuis les millénaires où nous répétons cette antienne, si elle n'était pas un peu exagérée, le monde aurait depuis longtemps coulé dans l'océan sans fond de la dissemblance. ( hein ! Pas mal dit, eeeeuh! comme dirait le roi Pétaud ( dit Francoué Grosland ) en la basse-cour dont il défait la France, comme beaucoup s'y sont essayés avant lui …. sans y parvenir. Gardons l'espérance! ).

Or, un ami, me fait l'heur de m'adresser un florilège de « mots » sur le thème du Laudator temporis acti.

En cette courte présentation ( pour l'instant, car avec LS, tout est à craindre, et le court s'allonge parfois un peu plus que ne le souhaiteraient ses amis ! ) j'avais d'abord pensé trouver, pour vous l'offrir l'agréable et inénarrable indicatif d'une vieille émission de RFO-Guadeloupe, «  Aaah! C'était l'bon temps !, conçue par Jocelyn Valla dans les années 70 de l'autre siècle. Mais hélas, impossible de trouver sur la toile, le lien désiré avec ladite émission. J'ai dû me contenter d'une image que vous avez déjà contemplée parmi les icônes du jour.

J'ai dû, chercher un ersatz ( un équivalent ), et me suis rabattu ( mais pour moi avec un grand plaisir ) sur une émission enfantine de radio Guadeloupe, au début des années... 50, une époque que les moins de 65 ans ne peuvent pas connaître.

A cette époque, biblique pour beaucoup d'entre vous, un certain Christian de Biasi, journaliste de radio, pas encore Gwada, animait une émission fort courue par les teen-agers, que l'on écoutait, ravi, le jeudi matin. Le jeudi, parce que c'était, à l'époque, le jour de vacances pour les écoliers.

L'indicatif était une chanson, « vive jeudi, vive jeudi »! car, etc.

J'ai pu la retrouver, pour les anciens jeunes, et même qui sait ! pour ceux d'aujourd'hui qui ont l'éternel esprit d'enfance ( mais peut-être plus rare qu'on ne pense, car il ne s'agit pas d'une question d'arithmétique, mais de qualité d'âme ).

Avant le florilège annoncé, vous pouvez l'entendre, si le coeur vous en dit.


 

LS.

 

Vive Jeudi !

A.Hornez - M.Emer

1950 -

 
Une chansons qui sent bon l'école à l'ancienne. Le jeudi était une institution qui datait du début de la troisième république au moins, à l'époque il y a avait école le samedi toute la journée. Rappelez vous l'expression "La semaine des quatre jeudis". Le jeudi a disparu au début des années 70 au profit du mercredi, avec la naissance des week-end. Dans les années 60, France Gall à 15 ans chantait "Je suis contente quand c'est jeudi"... Toute une époque !

 

http://chansons-net.com/index.php?param1=EN00650.php

 

http://chansons-net.com/index.php?param1=EN00650.php

 

_____________________________________________________

 

Vacances.
> > > > > > > 1969 :

Après avoir passé 15 jours de vacances en famille, en Bretagne, dans la caravane tractée par une 403 Peugeot, les vacances se terminent

Le lendemain, tu repars au boulot, frais et dispos.

 

2014 :

Après 2 semaines à la Réunion et à l'Ile Maurice, obtenues à peu de frais grâce aux « bons vacances » du Comité d'Entreprise, tu rentres fatigué et excédé par 4 heures d'attente à l'aéroport, suivies de 12 heures de vol.

Au boulot, il te faut 1 semaine pour te remettre du décalage horaire !

 

 


> > > > > > > Du lait, du beurre et des œuf
> > > > > > >

1969 :

Tu vas chercher du lait chez le crémier, qui te dit bonjour, avec ton bidon en alu, et tu prends du beurre, fait avec du lait de vache, coupé à la motte. Puis tu demandes une douzaine œufs qu'il sort d'un grand compotier en verre.

Tu paies avec le sourire de la crémière, et tu sors sous un grand soleil.

Le tout a demandé 10 minutes.

 

2014 :

Tu prends un caddie de merde dont une roue est coincée et qui le fait aller dans tous les sens sauf celui que tu veux.

Tu passes par la porte qui devrait tourner mais qui est arrêtée par ce qu'un benêt l'a poussée, puis tu cherches le rayon crémerie, où tu te les gèles, pour choisir parmi 12 marques le beurre qui devrait être fait à base de lait de la communauté. Enfin tu cherches la date limite...

Pour le lait :

Tu dois choisir avec des vitamines, bio, allégé, très allégé, nourrissons, enfants, malades ou mieux en promo avec la date dessus et la composition ......

Pour les 12 œufs :

Tu cherches la date de la ponte, le nom de la société et surtout tu vérifies qu'ils ne soient pas fêlés ou cassés et paf !!! Tu te mets plein de jaune sur le pantalon !!!

 

Tu fais la queue à la caisse. La grosse dame devant toi a pris un article en promo qui n'a pas de code barre ... Alors tu attends, et tu attends .....,

Puis toujours avec ce foutu caddie de merde, tu sors pour chercher ton véhicule sous la pluie. Tu ne le retrouves pas car tu as oublié le N° de l'allée .........

Enfin après avoir chargé la voiture, il faut reporter l'engin pourri et là, tu vas t'apercevoir qu'il est impossible de récupérer ta pièce de 1 euro .....

Tu reviens à ta voiture sous la pluie qui a redoublé.

Cela fait plus d'une heure que tu es parti.

 

 

Faire un voyage en avion.

 

1969 :

Tu voyages dans un avion d'Air France. On te donne à manger et t'invite à boire ce que tu veux, le tout servi par de belles hôtesses de l'air, et ton siège est tellement large qu'on peut s'asseoir à deux.

 

2014 :

Tu entres dans l'avion en continuant d'attacher ton ceinturon qu'on t'a fait retirer à la douane, pour passer le contrôle.

Tu t'assoies sur ton siège et, si tu éternues un peu trop fort, tu mets un coup de coude à ton voisin.

Si tu as soif, le steward t'apporte la carte et les prix sont ahurissants.

 

 

Michel doit aller dans la forêt après la classe. Il montre son couteau à Jean avec lequel il pense se fabriquer un lance-pierre.

1969 :

Le directeur voit son couteau et lui demande où il l'a acheté pour aller s'en acheter un pareil.

 

2014 :

L'école ferme. On appelle la gendarmerie. On emmène Michel en préventive.

TF1 présente le cas aux informations en direct depuis la porte de l'école.

 

 

Discipline scolaire

1969 :

Tu fais une bêtise en classe. Le prof t'en colle deux. En arrivant chez toi, ton père t'en recolle deux autres.

 

2014 :

Tu fais une bêtise. Le prof te demande pardon.

Ton père t'achète une console de jeux et va casser la gueule au prof.!!!

 

 

Dominique et Marc se disputent. Ils se flanquent quelques coups de poing après la classe.

1969 :

Les autres les encouragent, Marc gagne.

Ils se serrent la main et ils sont copains pour la vie.

 

2014 :

L'école ferme. FR3 proclame la violence scolaire, relayée par BFMTV et ITélé en boucle et TF1 au journal de 20 heures.

Le lendemain, Le Parisien et France Soir en font leur première page et écrivent 5 colonnes sur l'affaire.

 

 

Jean tombe pendant une course à pied. Il se blesse au genou et pleure. Sa prof Jocelyne le rejoint, le prend dans ses bras pour le réconforter.

1969 :

En deux minutes Jean va beaucoup mieux et continue la course.

 

2014 :

Jocelyne est accusée de perversion sur mineur et se retrouve au chômage, elle écopera de 3 ans de prison avec sursis.

Jean va de thérapie en thérapie pendant 5 ans. Ses parents demandent des dommages et intérêts à l'école pour négligence, et à la prof pour traumatisme émotionnel. Ils gagnent les deux procès.

La prof, au chômage et endettée, se suicide en se jetant d'en haut d'un immeuble. Plus tard, Jean succombera à une overdose au fond d'un squat!!!

 

 

Arrive le 25 octobre.

1969 :

Il ne se passe rien.

 

2014 :

C'est le jour du changement d'horaire : les gens souffrent d'insomnie et de dépression.

 

 

Comme dit l'autre : On vit une époque vraiment formidable !!!

 

 

 

Commenter cet article

Livia 23/07/2016 00:41

C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai écouté ces quelques note de "Vive jeudi" que nous attendions avec impatience, le jeudi était le plus beau jour de la semaine pour nous, et c'est vrai le dimanche papa faisait la sieste et nous n'avions pas le droit de bouger avant son réveil, c'était surtout pour moi qui était très remuante un vrai supplice! Merci
J'ai copié/colle les paroles car l'air je m'en souviens toujours!