Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Pour commencer ce mois de juillet : Le patron de Danone évoque ce que lui a apporté son frère, interné en hôpital psychiatrique
Pour commencer ce mois de juillet : Le patron de Danone évoque ce que lui a apporté son frère, interné en hôpital psychiatrique
Pour commencer ce mois de juillet : Le patron de Danone évoque ce que lui a apporté son frère, interné en hôpital psychiatrique

Nous commençons d'ordinaire la journée, sur le Scrutateur, par une fanfare bien sonnante, ou par une blague autant que possible bien roborative.

Mais la vie a besoin aussi de profondeur. Nous n'avons pas à noue voiler la face et à nous enfouir la tête comme le font, dit-on, les autruches.

« Ce qui ne me tue pas me rend plus fort » disait Nietsche.

J'ai pensé que cette « anecdote » pouvait nous donner de la vigueur, de la rigueur, face au mal, et au tragique même, parfois.

 

LS.

 

 

Emmanuel Faber, DG de Danone, a prononcé le discours de remise de diplôme de l'école de commerce HEC. Dans ce discours émouvant, il a évoqué son frère, atteint de schizophrénie.

« L'après-midi, il avait besoin de dormir à cause de sa maladie et il allait près d'un torrent. Il avait un vieux téléphone portable, il le mettait près de la fontaine et il m'appelait et me laissait un message téléphonique. Tous les jours. Avec juste le chant de la fontaine. Moi, j'étais avec le gouvernement chinois, de l'autre côté de la planète, dans un bureau à Shanghai ou à Paris, à Barcelone ou au Mexique… Et j'avais toujours cette petite voix une fois par jour qui me rappelait d'où je venais. »
« Ma vie a basculé (...) J'ai découvert l'amitié de SDF, de temps en temps, je vais dormir avec eux. (...) Je suis allé séjourner dans les bidonvilles à Delhi, à Bombay, à Nairobi, à Jakarta. Je suis passé au bidonville d'Aubervilliers, vous savez c'est pas très loin de chez nous à Paris. Je suis allé à la jungle de Calais. »

Emmanuel Faber avait déjà passé une semaine à travailler dans un centre tenu par les sœurs de Mère Teresa, en Inde. Et si son salaire avoisine les 2,5 millions d'euros par an, il roule en Clio, ne porte ni montre de luxe, ni cravate chic, et passe ses vacances dans ses Hautes-Alpes natales.

 

 

Bonus :

 

Paul Léautaud dit Paul Verlaine :

 

Ecourez la chanson bien douce : https://www.youtube.com/watch?v=44dmzKwe7Sk

Commenter cet article

Ch.Etzol 02/07/2016 15:53

"On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux" aurait dit l'auteur du Petit Prince.
C'est aussi l'Evangile: "tout ce que vous aurez fait au plus petit d'entre les miens, c'est à moi (le Christ) que vous l'aurez fait."
Tout ce qui élève l'âme humaine à la dimension divine l'anoblit.
Merci au scrutateur pour les images,les peintures, les textes, poèmes, les oeuvres musicales, à travers lesquelles nous soulevons un petit coin du voile sur ce vers quoi nous sommes appelés, par l'Amour et pour l'Amour.
La statue du Père à l'entrée de Rio rappelle la bénédiction de Dieu sur le monde. Lui resterons-nous fidèles,nous ses enfants? Que si nos genoux ploient,ce soit pour chanter ses louanges et rendre grâce de tant de bienfaits.