Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Un p'tit noir pour commencer la journée : Langue de coton .

C'est la pensée matutinale sous un autre nom.

Prenez garde à la langue de coton.

 

Le Scrutateur.

 

Langue de coton :

 

La langue de bois, dénoncée par Françoise Thom, fut une grande spécialité marxiste-léniniste, mais le principe en a été fructueusement adapté aux besoins du politiquement correct. On pour­rait appeler le résultat « langue de coton ». Il faut bien comprendre que la langue de coton, comme la langue de bois, n'est pas, à proprement parler, un langage, mais plutôt un code, qui fait entendre à votre interlocuteur si vous « en » êtes (du club politiquement correct, en l'occurrence) ou si vous n'en êtes pas. En voici quelques exemples pré­levés dans Le Monde du 3 février 2000.

 

« C'est un quartier qui rencontre de gros pro­blèmes de précarité qui entraînent des phéno­mènes de délinquance...

 

« Cette double volonté de cultiver des racines identitaires et de s'ouvrir aux autres...

 

« La dégradation du climat social "cages par cages"...

 

« Une émanation de la presse alternative...

 

« Pérenniser l'existence tout en conservant un esprit utopique...

 

« Une militante inconditionnelle de la gauche plurielle...

 

« Pour soutenir l'économie, je pense qu'on peut faire fromage et dessert... »

 

L'importance du langage comme forme dépensée préfabriquée ne saurait être sous-estimée. L'obser­vateur qui faisait remarquer, pendant la présidence de M. Mitterrand, que le président, ancien militant d'extrême droite, n'était pas « devenu socialiste » mais avait « appris à parler comme un socialiste », voyait loin. En apprenant à parler « politiquement correct », on apprend à penser politique­ment correct.

C'est pourquoi il est si important de généraliser l'emploi de la langue de coton.

 

Heureusement, les média * s'y emploient tant qu'ils peuvent.

Vladimir Volkov.

3 ) Vous avez compris ?
3 ) Vous avez compris ?

3 ) Vous avez compris ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Et Hollande et ses sbires ont des tonnes de coton dans leurs resserres, qu'ils déballent en permanence pour envelopper les "sujets"!
Répondre