Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Scrutateur.

Blog destiné à commenter l'actualité, politique, économique, culturelle, sportive, etc, dans un esprit de critique philosophique, d'esprit chrétien et français.La collaboration des lecteurs est souhaitée, de même que la courtoisie, et l'esprit de tolérance.

Un p'tit noir pour commencer la journée : Langue de coton .

Un p'tit noir pour commencer la journée : Langue de coton .

C'est la pensée matutinale sous un autre nom.

Prenez garde à la langue de coton.

 

Le Scrutateur.

 

Langue de coton :

 

La langue de bois, dénoncée par Françoise Thom, fut une grande spécialité marxiste-léniniste, mais le principe en a été fructueusement adapté aux besoins du politiquement correct. On pour­rait appeler le résultat « langue de coton ». Il faut bien comprendre que la langue de coton, comme la langue de bois, n'est pas, à proprement parler, un langage, mais plutôt un code, qui fait entendre à votre interlocuteur si vous « en » êtes (du club politiquement correct, en l'occurrence) ou si vous n'en êtes pas. En voici quelques exemples pré­levés dans Le Monde du 3 février 2000.

 

« C'est un quartier qui rencontre de gros pro­blèmes de précarité qui entraînent des phéno­mènes de délinquance...

 

« Cette double volonté de cultiver des racines identitaires et de s'ouvrir aux autres...

 

« La dégradation du climat social "cages par cages"...

 

« Une émanation de la presse alternative...

 

« Pérenniser l'existence tout en conservant un esprit utopique...

 

« Une militante inconditionnelle de la gauche plurielle...

 

« Pour soutenir l'économie, je pense qu'on peut faire fromage et dessert... »

 

L'importance du langage comme forme dépensée préfabriquée ne saurait être sous-estimée. L'obser­vateur qui faisait remarquer, pendant la présidence de M. Mitterrand, que le président, ancien militant d'extrême droite, n'était pas « devenu socialiste » mais avait « appris à parler comme un socialiste », voyait loin. En apprenant à parler « politiquement correct », on apprend à penser politique­ment correct.

C'est pourquoi il est si important de généraliser l'emploi de la langue de coton.

 

Heureusement, les média * s'y emploient tant qu'ils peuvent.

Vladimir Volkov.

3 ) Vous avez compris ?
3 ) Vous avez compris ?

3 ) Vous avez compris ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Et Hollande et ses sbires ont des tonnes de coton dans leurs resserres, qu'ils déballent en permanence pour envelopper les "sujets"!
Répondre