Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Sous quel étendard la réconciliation : 1 ) Belle image. Oui, mais c'est pob Bénéton ( le commerce ). 2 ) La Croix? Encore mieux, maiiis... 3 ) Sans parler des alliances suspectes. 4 ) Et les artisans de la traite musumanne? Seront-ils invités, pour parler d'hier, et...d'aujourd'hui? Heureusement Guillaume le taciturne l'avait dit : " Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer". Pour ma part la réconciliation est en route, à la base. .
Sous quel étendard la réconciliation : 1 ) Belle image. Oui, mais c'est pob Bénéton ( le commerce ). 2 ) La Croix? Encore mieux, maiiis... 3 ) Sans parler des alliances suspectes. 4 ) Et les artisans de la traite musumanne? Seront-ils invités, pour parler d'hier, et...d'aujourd'hui? Heureusement Guillaume le taciturne l'avait dit : " Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer". Pour ma part la réconciliation est en route, à la base. .
Sous quel étendard la réconciliation : 1 ) Belle image. Oui, mais c'est pob Bénéton ( le commerce ). 2 ) La Croix? Encore mieux, maiiis... 3 ) Sans parler des alliances suspectes. 4 ) Et les artisans de la traite musumanne? Seront-ils invités, pour parler d'hier, et...d'aujourd'hui? Heureusement Guillaume le taciturne l'avait dit : " Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer". Pour ma part la réconciliation est en route, à la base. .

Sous quel étendard la réconciliation : 1 ) Belle image. Oui, mais c'est pob Bénéton ( le commerce ). 2 ) La Croix? Encore mieux, maiiis... 3 ) Sans parler des alliances suspectes. 4 ) Et les artisans de la traite musumanne? Seront-ils invités, pour parler d'hier, et...d'aujourd'hui? Heureusement Guillaume le taciturne l'avait dit : " Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer". Pour ma part la réconciliation est en route, à la base. .

Je transmet de tout coeur ce texte qui m'a été envoyé. Je souscris à ses intentions, à son projet. A mon avis, dans les populations antillaises la réconciliation est au fond des coeurs de chacun, toutes ethnies confondues.

Mais elle est constamment contrariée. Par les manquements à la justice des uns ET des autres. Mais aussi par ceux dont le thème de l'esclavage, de la traite ( tout cela datant d'avant 1848 ) est la raison de vivre, une source de notoriété, parfois très lucrative.

C'est pourquoi je souhaite bon courage, et succès aux initiateurs sincères de ce projet.


 

Le Scrutateur.


 

__________________________________________________________________


 

À l’initiative du CM98, des associations citoyennes, des personnalités, des entrepreneurs et intellectuels originaires de l’Outre-mer se sont réunis pour créer la fondation Esclavage et Réconciliation.

 

Dans la continuité de l’hommage rendu à la mémoire de Victor Schœlcher le 27 avril dernier au Panthéon, et au cœur de la période traditionnellement propice aux commémorations liées aux victimes de l’esclavage et à son abolition , des descendants d’esclaves, de colons, et d’engagés indiens ont décidé de s’engager dans une démarche déterminée de conciliation.

 

Le constat effectué par  les créateurs de cette fondation est que les sociétés ultramarines restent toujours profondément marquées par la prégnance d’une mémoire conflictuelle de l’esclavage.

 

Refusant de subir le poids d'une Histoire traumatique, lourde de ressentiments et de rejets, l’objectif de la fondation Esclavage et Réconciliation est de construire une mémoire apaisée de l’esclavage en vue de développer des sociétés  solidaires, dynamiques et non conflictuelles pour les générations futures.

 

La fondation s’attachera particulièrement :

 

•        à accompagner les initiatives généalogiques, éducatives et culturelles qui garantissent le travail mémoriel dans le sens de la réconciliation

•        à amplifier les travaux historiques, anthropologiques, culturels et cinématographiques traitant de l’esclavage colonial et des sociétés post-esclavagistes.

•        à promouvoir un tourisme mémoriel entre les départements d’Outre-mer, l’Hexagone et l’Afrique en accompagnant les initiatives visant à réhabiliter les sites de mémoire et en soutenant les projets mémoriels et culturels.

 

Dans ce cadre, la fondation annoncera le 23 mai prochain le lancement du projet de Mémorial national des victimes de la traite négrière et de l’esclavage colonial à Paris.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lucien Kabois 06/05/2016 20:21

Ouvrons notre dictionnaire : réconcilier, cela veut dire "Ramener des personnes à la bonne entente, rétablir entre elles des relations amicales". Alors, qui s'agit-il de ramener à la bonne entente ? De prime abord, ce devrait être ceux qui sont dans des dispositions conflictuelles. Je ne dis pas "Ce n'est pas moi, c'est lui", mais je pense que l'humanité subit un certain nombre de malentendus depuis le péché originel, et j'ai cru comprendre que le serpent était assez champion pour lancer des slogans qui marchent parce qu'ils marquent, et que le serpent n'était autre que le diable. Alors, attention : esclavage et réconciliation, cela sonne un peu comme un slogan. Rappelons-nous que le serpent avait promis à Adam et Ève qu'ils seraient comme des dieux. Que cache la promesse de réconciliation ? Que les uns seront comme des autres, et les autres comme des uns ? Vaste programme ! Dès le départ, on a l'impression qu'il y en a qui se sentent déjà plus égaux que d'autres.

Raymond Tikitak 06/05/2016 20:07

Je ne savais pas que j'étais fâché avec qui que ce soit, pour que l'on m'invitât à me réconcilier. Et c'est là que j'éprouve un sentiment de gêne, car je sais bien - pour l'avoir observé de mes propres yeux - que les prétendus zintélektyels loko, Césaire en tête, n'ont eu de cesse de dresser les créoles les uns contre les autres au nom d'un passé dont les actuelles composantes sociales de la société française ou antillaise sont personnellement totalement étrangères. Le créole blanc d'aujourd'hui n'est pour rien dans la cause de lafâcherie, pas plus que ses parents et même ses grands-parents. Je salue évidemment toute action visant à la bienveillance mutuelle et invitant à voir en son prochain la personne même du Christ et même à l'aimer pour cette seule raison. MAIS ! MAIS ! MAIS ! Quelles sont les arrières pensées de ces démarches "enregistreuses", si je puis dire, et qui visent pour mieux "réconcilier" à poser en premier "la division" à travers une vision un peu simplificatrice qu ne serait qu'hostilité, rancœur et inimitié. C'est faire fi de la part humaine de l'histoire des Antilles, faite aussi de sentiments, de liens, d'échanges subtils et désintéressés entre les créoles de toute condition. Personnellement, je n'ai pas d'ennemi, et à part quelques zintélektyels ou politiciens (ces derniers aiment bien se déguiser en savant lettrés qu'ils ne sont pas tout à fait) dont je sens dans les propos et quelquefois dans le regard une sorte de haine ethno-centrique, comme on pouvait lire dans le regard des nazis qui voulaient tout'identifier à un peuple, à un ensemble poliitico-géographique (le Reich) et à un guide (Dieu sait si nos îles cette ambition est répandue !). Quand on me parle "amour du prochain", je suis enchanté, mais je sais aussi que dans les fables de La Fontaine, c'est le loup qui dit "foin du loup" quand son projet emprunte le chemin de la mise en scène .

castets 06/05/2016 06:43

Bonjour Mr boulogne,
Entreprise louable, le culte du souvenir est une passion française, mais est antinomique avec la purge des livres d'histoire ! Au final qui se souvient de ces monuments du souvenir... " Ni haine ni oubli " qui finissent tagués ou dans le décor du paysage. Ils font cependant le bonheur des Elus et des fleuristes et animent le calendrier !
Ci après le recensement des divers monuments de ma ville de naissance d'environ 50000 habitants, je constate avec étonnement, tristesse et surprise que ne les connais pas tous :
http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/com_global.php?insee=65440&dpt=65&comm=Tarbes&
Bonne journée, cordialement Cjj