Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Contre la montée des violences totalitaires, soutenons la police.
Contre la montée des violences totalitaires, soutenons la police.
Contre la montée des violences totalitaires, soutenons la police.

Contre la montée des violences totalitaires, soutenons la police.

Contre les imbéciles, les pseudos intellectuels qui se prennent pour Einstein, les brutes de toutes sortes, principalement trotskystes, qui crachent sur la France, et veulent instaurer par la violence extrême leur régime totalitaire, JE DEFENDRAI LA POLICE.

 

Le Scrutateur.

 

_____________________________________________________________

18 mai 2016

Je défendrai la police.


 

http://www.philippebilger.com/blog/2016/05/je-d%C3%A9fendrai-la-police.html


 

Le 18 mai, la police manifeste parce qu'elle n'en peut plus et que "la haine anti-flics" est de plus en plus insupportable.

Elle a raison.

Contre ceux qui ne l'acclament que le lendemain des crimes terroristes, je défendrai la police.

Contre les intellectuels en chambre et le courage de papier, je défendrai la police.

Contre un certain journalisme qui la présume toujours coupable, je défendrai la police.

Contre les citoyens qui la réclament d'urgence pour eux mais l'accablent ailleurs, je défendrai la police.

Contre la magistrature du "Mur des cons", je défendrai la police.

Contre les droits de l'homme qui n'est jamais policier, je défendrai la police.

Contre la bureaucratie procédurale imposant en un minimum de temps un maximum de complications, je défeJe défendrai la police...ndrai la police.

Contre un barreau qui n'a que l'hostilité à son égard pour argumentation, je défendrai la police.

Contre un syndicalisme schizophrène qui la salit côté cour mais en a besoin côté jardin, je défendrai la police.

Contre la condescendance et le mépris des humanistes professionnels, je défendrai la police.

Contre les casseurs et militants dévoyés qui s'en prennent à elle par principe, je défendrai la police.

Contre ceux qui confondent les violences délibérées avec celles légitimes qu'imposent notre protection et notre sauvegarde, je défendrai la police.

Contre la fermeté ambiguë de la plupart des politiques, je défendrai la police.

Contre les donneurs de leçons pléthoriques qui ne seraient pas capables d'avoir les vertus qu'on exige d'elle, je défendrai la police.

Contre Nuit debout et cet épuisant et grotesque mimétisme avec Mai 68, je défendrai la police.

Contre l'Etat qui lui rend hommage dans ses discours mais oublie de la soutenir sur le terrain, je défendrai la police.

Contre la volonté de réduire ce bras armé et démocratique, je défendrai la police.

Contre les hiérarchies molles et carriéristes qui la dégradent, je défendrai la police.

Contre le gardien de la paix insulté et le "flic" de base moqué, je défendrai la police.

Contre les quelques-uns qui, en son sein, la déshonorent, je défendrai la police.

Contre les risques de l'abus de pouvoir, je défendrai à ma place civique la police contre elle-même.

Le 18 mai, qui ne sera pas à ses côtés manquera à la France et à la République

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre 28/05/2016 19:03

les pompes à pressions d'eau des véhicules d'incendies seraient plus efficace que le sang froid des militaires. Casseurs ou pas ils seraient vite contraint de stopper la manif pour rentrer chez eux.

zéro 28/05/2016 18:55

Moi j'ai vu un policier armé jusqu'au dents, roué de coup par un extrémiste gauchiste fou furieux
et une voiture de police flambant neuve brûler comme un boucan d'immondices.
La police a été fucked une fois de plus. Alors héros ou zéro? pas grave ,les juges eux, ont relâché les fous.

Elvis Defont 20/05/2016 16:15

Les casseurs, chez nous, font penser à la SA de l'Allemagne des années 30, parfaitement en phase avec le parti (national) socialiste, jusqu'à ce que, des luttes de pouvoir au sein du pouvoir mettent fin à leurs actions de terrain. Chez nous (autrement dit, de Brest à Nouméa en passant par Cayenne), c'est Stéphane Hessel qui serait content de ses p'tits gars dont la conscience politique (et morale) est si éveillée. Vous vous demandiez comment les Allemands, pendant la guerre, étaient devenus des bêtes féroces et comment ils avaient pu se conduire comme des barbares ?
Eh bien regardez donc l'attitude "citoyenne" (d'après la doxa socialo) de la génération Hollande : la vidéo de l'attaque d'une voiture de police par des alliés objectifs de de M.M. Cambadélis et autres trotskystes est assez instructive. Ce genre de bestiaux aime voir couler le sang, il aime aussi voir se briser les os et, bien entendu, voir détruit tout ce qui appartient à des tiers. Mais n'est-ce pas ce que les Français ont voulu en votant - en parfaite connaissance de cause - pour M. Hollande en 2012 ?

Dissident 20/05/2016 14:09

Je dirais même plus : Ce flic martiniquais que tout le monde admire, car oui il est admirable pour son self control, pourquoi n'a-t-il pas envoyé un pal à virer de première dans la gueule du foutriquet merdeux qui le frappait comme c'était de son devoir ? Ca l'aurait calmé net et ses copains dégénérés aussi. Mais comme le flic n'a fait que parer les coups, alors le foutriquet merdeux recommencera et par conséquent le flic a mal fait, mais d'ailleurs, nous ne payons pas ce flic pour subir stoïquement les coups des isalopes, mais bien pour taper d'importance sur les isalopes.

Edouard Boulogne 20/05/2016 15:10

On comprend votre légitime colère. Mais cet homme, ce policier qui avait manifestement les moyens de corriger le gauchiste sauvage qui l'attaquait à montré sa capacité d'auto contrôle, ce qui est une marque de force intérieure, à quoi doivent tendre tous ceux qui veulent efficaces.;De plus il savait comme tous les gens des forces de l'ordre, qu'un accident ( si l'énergumène avait été tué, ou même simplement blessé ) auarait fait le bon beurre des agitateurs trostkystes, que tous les médias se seraient retournés contre la "filc" ( bien que métis ), et que le "gouvernement"se serait couché, cédant à la faction d'extr$ême gauche qui y subsite, même après le départ de Taubira.

Dissident 20/05/2016 12:29

Contre les nazillons hideux, oui, défendons la police. Enfin, ca dépend des circonstances, car, dans le cas où c'est la police municipale du coin qui, croyant le grand soir arrivé, par pure couardise avec cacarelle avérée, débauche les entreprises au lieu de les protéger, comme ce fut le cas en 2009, alors...fck...la police municipale du coin.