Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Violents affrontements à Paris en marge de la manifestation anti loi Travail.

L'équipe au pouvoir en France, celle des Hollande, des Sapin, des Le Foll, des Cazeneuve, après avoir plongé le pays dans une crise sociale, économique, morale, sans précédents, n'a plus qu'une seule arme pour se maintenir au pouvoir en 2017 : Persuader les gens d'un danger d'extrême droite ( pour eux le FN est l'équivalent du nazisme ) et contraindre les électeurs de droite à se ranger mécaniquement sur un candidat de gauche au second tour du scrutin, objectif qui, vu leur nullité pourrait bien ne relever que de leur imagination débile.

 

Mais ce n'est pas l'extrême droite, qui casse tout dans les rues de France aujourd'hui ( voir le lien avec le Huffingtonpost, plus bas ), c'est l'extrême gauche dans sa brutalité la plus extrême.

La loi El Khomri ( conçue au départ par Macron ) pouvait contenir des éléments positifs pour améliorer le système. Refusée systématiquement par l'extrême gauche ( qui selon les niais n'existe pas, simple mythe inventé par la bourgeoisie pour duper « le peuple » ) et les contestataires de la gauche ( démocratique et socialiste ) elle est aujourd'hui après moult amendements, neutralisée, émasculée, cramée. Mais son mythe en demeure, toujours efficace aux yeux des imbéciles et de leurs manipulateurs trotskystes.

 

Les violences de ce jour ( 28 avril ) mettent à nu l'échec radical de Hollande et de ses séides.

Une extrême gauche se déchaine pour porter le dernier coup dans la « lutte finale » et achever la destruction de ce qui reste d'une société certes imparfaite ( Cf Raymond Aron ) mais encore « démocratique ».

 

La violence extrême est l'arme suprême de l'action révolutionnaire selon Trotsky ( le maître à penser d'Edwy Plenel et de Mediapart ) qui écrivait dans sa : Défense du terrorisme : "La question de savoir à qui appartiendra le pouvoir dans le pays... se résoudra par le recours à toutes les formes de violence". Et aussi : "La terreur rouge est l'arme employée contre une classe destinée à  périr et qui ne s'y résigne pas." Ou encore : "La dictature est indispensable parce qu'il s'agit, non pas de changements partiels mais de l'existence même de la bourgeoisie... la force seule peut décider. Qui veut la fin ne peut répudier les moyens." ( on saisit bien le lien qui unit cette extrême gauche et les islamistes, endimanchés...ou non : ce lien c'est le recours à la violence sous ses formes les plus extrêmes comme « sel solisyon nou ni ».
 

Face à ce réel danger, beaucoup de niais manipulés à mort par des médias contrôlés, mais très habilement par ces messieurs ( qui ont lâché maintenant Hollande et ses socio traîtres car devenus inutiles ), vont continuer, d'un air solennel à dire des choses aussi intelligentes que «  ça va péter », et continuer à dénoncer la violence policière ( d'extrême droite, évidemment ! ). N'importe quel gamin de 15 ans, victime des manipulations de ces gens-là, et qui ayant chatouillé d'un peu trop près les forces de l'ordre et en aura reçu un coup de poing ( suivi d'un saignement de nez ) sera érigé en victime, et en martyr de la cause ( causa nostra ).

Seront trompés les crétins, et les gniiaaaais !

 

Quant à nous, restons lucides, et préparons la suite. Qui ne sera pas forcément ce qu'espèrent les experts en manipulations, subtiles, ou brutales.

Mais il ne faudra pas que nos futurs dirigeants soient vêtus de bleu trop pâle.

 

Le Scrutateur.

 

Les images des débordements en marge des manifestations à Rennes, Nantes et Paris

 

http://www.huffingtonpost.fr/2016/04/28/video-manifestations-rennes-nantes-debordements-contre-loi-travail_n_9793402.html?ir=France&utm_campaign=042816&utm_medium=email&utm_source=Alert-france&utm_content=FullStory

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Livia 28/04/2016 21:48

Aujourd'hui à Nantes, personnes n'osent sortir, ils cassent, mais profite pour piller les magasins, comme : GO SPORT, comme son nom l'indique, il vend des articles de sport, Nike, Addidasetc, il a été vidé, ils adorent se balader avec ces marques, un autre l'Agora fut saccager et pillé aussi, il vend des journaux, des livres (ce n'est pas cela qui est parti) et des petits trucs informatiques, là ils étaient à leur affaire.
Manifs trois fois par semaine, mardi, jeudi et peut-être samedi!
Comment les nantais imposables pourront faire face pour rembourser tous ces saccages ?
Mais les zélus socialos ne font rien, c'est tout juste si ils ne viennent pas les bercer!

Xam CIREDERF 28/04/2016 20:24

Comme d'habitude les mêmes causes produisent les mêmes effets. L'entêtement des responsables à vouloir avoir raison même contre l'évidence de leurs échecs, ne peut susciter un vent de révolte. Mais ne nous trompons pas la même attitude de certains politiques locaux, soutenus parfois par les autorités administratives en place, (que ce soit des "locaux" promus généreusement par PARIS ou des " ta yo" soucieux de leurs avancements de carrière,) ne fera que pousser quelques extrémistes à en faire autant, leur objectif étant que lassés des actions telles celles de 2009 ou de la semaine dernière, PARIS lachera tout et ils auront gagné ce qui transpirait déjà dans ces documents voulus par les "congrès" passés. Ce qui est nécessaire c'est la fermeté, le réalisme, et surtout la capacité d'envisager la fin des gaspillages et autres abominations juridiques que ces élus et leurs alliés tout aussi incompétents que rétrogrades se plaisent à pratiquer journellement, se sachant impunis. L'ETAT de droit c'est de ne pas laisser faire, mais de faire respecter la loi par ceux qui veulent la transgresser. Quand pourrons être rassurés sur de telles perspectives de la part "des tutelles"?