Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Retour sur les performances du Lycée de Massabielle en Guadeloupe.
Retour sur les performances du Lycée de Massabielle en Guadeloupe.

 

Fin mars, à l’annonce de la nouvelle du classement « au Top » du lycée privé ( sous contrat d’établissement ) de Massabielle où j’ai été très longtemps professeur de philosophie ) j’ai publié un très bref article pour saluer la bonne nouvelle et féliciter l’établissement. ( http://www.lescrutateur.com/2016/03/palmares-des-lycees-2016-la-guadeloupe-et-le-lycee-de-massabielle-a-l-honneur.html?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=politics )Palmarès des lycées 2016 : La Guadeloupe et le lycée de Massabielle à l'honneur. ).

Comme cependant, nous étions dans les vacances de Pâques, élèves et professeurs assez dispersés, j’annonçais un autre article, que voici. Il consistera surtout en la publication de quelques remarques qui m’ont été faites par des lecteurs, sur facebook, en particulier par une collègue, toujours en activité professionnelle, madame Florence Lusley. Voici cet échange :

 

« Forence Lusley quand on élimine tous ceux qui risquent d'entacher le niveau de résultat c'est pas étonnant. On refile les élèves au niveau insuffisant au lycée public environnant.

J’aime · Répondre · 31 mars, 09:18

Edouard Boulogne

Edouard Boulogne Madame Lusley, ce que vous dites là est totalement faux en ce qui concerne Massabielle dont je suis un ancien professeur. Nous avons accueilli des élèves de milieux très pauvres dont la scolarité a été totalement gratuite, et qui ont pour la plupart réussi. En revanche je pourrais souligner que de nombreux enfants de professeurs du public ont accompli leur scolarité chez nous, placés par leurs parents qui connaissaient pourtant très bien le milieu où ils travaillaient. ( PSC ).

J’aime · Répondre · 2 · 31 mars, 11:13

Edouard Boulogne

Votre réponse...

 

Caroline Clerc

Caroline Clerc Quand il n'y a pas d'absentéisme dans le corps enseignant on voit aussi les résultats!!!!!

J’aime · Répondre · 1 · 31 mars, 18:28

https://fbcdn-profile-a.akamaihd.net/hprofile-ak-xpf1/v/t1.0-1/p32x32/11062923_961020713929783_288618980863795019_n.jpg?oh=c0b1cb5a7a684e4ab43854953370cf21&oe=578BC063&__gda__=1468609311_b49b9cac74a72a58504364429d471ed4

Edouard Boulogne a répondu · 1 réponse

Florence Lusley

Florence Lusley Dans mon lycée j'ai eu en cours des élèves déplacées des la fin de la 1ere. Et pr mon compte 20 ans d'enseignement avec concours et 3 jours d'absence vérifiable sur mon dossier iprof. Je n'ai pas à rougir de mon taux de deux tl qui fo t du 90 % avec une population dont les collèges d'origine sont boiripeaux et abymes bourg. Je me réjouis des bons résultats de masabielle mais il convient de remettre les résultats en perspective

J’aime · Répondre · 31 mars, 18:57

Florence Lusley

Florence Lusley Et j'ai corrigé des copies du bac avec grand plaisir avec vous M. Boulogne et nous étions bien conscients de cette réalité. Ensuite que le taux d'encadrement soit de fait propice et matérialise à masabielle c est une évidence mais cela n enlève rien à la différence évidente des obstacles à surmonter dans certains établissements par rapport à d'autres ».

 

Je me félicite de la courtoisie de cet échange qui permet de préciser les choses et de nuancer les fameux sondages ( en ce domaine comme en d’autres ). Ce qui m’avait un peu agacé dans le premier commentaire de madame Lusley c’était le sous entendu que les écoles privées, en général, sélectionnent leurs élèves constamment, pour ne présenter aux examens qu’un écrémage garantissant un pourcentage élevé de réussite. Certes il existe des écoles privées sans contrat, quelques-unes prestigieuses, qui procèdent de cette façon, en métropole ( en Guadeloupe je n’en connais pas ), qui coûtent très chers, ( premier écrémage, par l’argent ) et de ce fait pratiquent parfois cette sélection continue par élimination en cours de scolarité des éléments moins performants, dont parle ma correspondante. Ne serait-ce que, par leur taux de réussite au bac, pour justifier leur réputation, et attirer la clientèle.

Or, en France aujourd’hui, la majorité des écoles privées sont sous contrat d’association avec l’Etat, et en Guadeloupe c’est la totalité des écoles privées qui sont dans ce cas, et font leur travail avec les résultats qui varient selon les établissements.

Massabielle obtient depuis au moins trente ans des résultats excellents, et celui de cette année ( 98% ) qui parle de lui-même. Mais il faut être précis et juste.

98% c’est presque 100%, performance souvent réalisée par de grands lycées publics parisiens comme Louis Le Grand ou Henri IV ( où l’on pratique, activement et sous diverses formes la sélection que l’on reproche à tort aux écoles privées sous-contrat ).

Faut-il penser que le lycée de Massabielle, et d’autres lycées, publics et privés de notre département ont un niveau équivalent ( laissons le cas des individualités exceptionnelles que nous avons ) à ceux des lycées parisiens d’élite cités ci-dessus. Non, et le dire serait inexact et inconvenant . Il faut tenir compte de nombreux autres paramètres : les moyennes obtenues, le nombre des mentions surtout des mentions supérieures, etc.

Dans le classement qui vaut à Massabielle sa remarquable performance cette année écoulée, il faut souligner les paramètres qui ont été pris en considération. Pour être bref, c’est parce que l’on aura, par exemple, pris en considération « la valeur ajoutée » par l’établissement scolaire depuis la prise en charge des élèves en classe de seconde qu’un établissement sera jugé particulièrement performant
Si en seconde le recrutement est composé de fils de ministres, de cadres supérieurs, d’universitaires, etc, et que 100% d’entre ces jeunes sont admis brillamment deux ans plus tard à l’examen, ce résultat ne sera pas jugé supérieur à celui l’établissement qui obtient 98% de réussite, là ou son mode de recrutement en seconde, bien moins brillant ne pouvait guère être estimé au mieux qu’aux alentours de 60 à 65%’. C’est la plus-value, apportée, par exemple 35%, qui sera prise en compte dans ce type de classement.

Le lien suivant peut-être éclairant : ( C’est quoi au juste, un bon lycée : http://www.lexpress.fr/education/palmares-des-lycees-c-est-quoi-au-juste-un-bon-lycee_1778376.html ).

Je peux attester que le lycée de Massabielle, au recrutement assez large et divers, a valu sûrement pour la plus-value, qu’il a apportée à ses élèves ( et il n’est certainement pas le seul a faire des efforts en ce sens, dans le Privé comme dans le Public ).

Pour conclure, je souhaiterai que les actuels élèves de l’école, s’ils me lisent chantonnent, s’adressant à leurs aînés,  le passage célèbre de l’hymne national, destiné à un chœur d’enfants : «  Nous serons ce que vous fûtes ».

 

Le Scrutateur.

 

L'article de France-Antilles : http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/education/palmares-des-lycees-deux-lycees-guadeloupeens-n-1-en-france-368314.php

 

Photographies :

 

1 ) Madame  Anie Bulin, actuelle chef d'établissement de la Maîtrise de Massabielle

 

2 ) Le père Henri Baumlin, qui dirigea l’école durant près de trente ans, bon administrateur, il faut aussi incomparable dans l’art de faire marcher d’un même pas, sans contrainte, le corps professoral qui, à Massabielle, comme ailleurs, n’est pas spontanément porté par l’esprit …de consensus.

 

3 et 4 ) Deux classes terminales, à des époques différentes.

 

5 ) Philipp Cléophat : Les veilles de vacances scolaires sont toujours difficiles pour les professeurs.

Une année, à Noël, je décidai de faire de l’animation, en vertu de l’adage de Jean Cocteau : «  Quand les évènements nous échappent, feignons d’en être les organisateurs ». Les élèves d’une classe furent donc invités à mettre en valeurs leurs dons, de fantaisistes, d’humoristes, de slameurs, ou même de chanteurs.

Un doigt se leva, celui de Philipp Cléophat ( 18 ans alors ) qui voulait chanter. Je m’attendais à quelque chansonnette à la mode. A ma surprise ce fut d’une déjà très belle voix de baryton basse, l’air de Figaro ( Figaro çi, Figaro là ) dans le Barbier de Séville 

Après sa réussite à l’examen ledit Philipp partit pour les USA entamer des études de chant d’opera. La dernière fois que l'ai vu et entendu, c'étais dans le requiem de Fauré, avec une troupe de passage, en l'église du Moule.

 

6 ) Une équipe pédagogique. ( Juin 2007 ).

Retour sur les performances du Lycée de Massabielle en Guadeloupe.
Retour sur les performances du Lycée de Massabielle en Guadeloupe.
Retour sur les performances du Lycée de Massabielle en Guadeloupe.
Retour sur les performances du Lycée de Massabielle en Guadeloupe.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article