Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

De la pudeur en régime Hollando-décliniste.
De la pudeur en régime Hollando-décliniste.
De la pudeur en régime Hollando-décliniste.

Avez-vous remarqué à quel point, nos dirigeants sont des gens moraux, avec un pic depuis juin 2012. Mais le mal vient de plus loin.

Ce soin avec lequel nos ministres ( et mini-stress ) se préoccupent de notre santé, surtout de notre environnement en tant qu'il nous fournit de « mauvais exemples », aptes à nous détruire. On pourrait écrire des dizaines de pages sur le rôle de nounou des « princes » ( entre guillemets, évidemment ) à l'égard des si toyens que nous sommes tous ( ou presque ).

Rassurez vous je me bornerai à quelques exemples, la « croisade » ( OH ! ) anti tabac, et le « djihad » ( HA ! ) anti alcool .

Oh, merci M. Hollande, merci madame Marisol, merci, merci, merci !

Partout, pour notre bien, sur tous les paquets de tabac, pour la cigarette et pour la ..;( Hélas, ter ) pipe, on nous dit au moyen de slogans insinuants, et en caractères énormes, le devenu célèbre ( que nous ignorions ) : FUMER TUE, accompagné parfois d'images d'horreurs dignes des meilleurs films du genre.

Et c'est vrai, je n'en disconviens pas, je ne vais pas me convertir en missionnaire ardent des fabricants de tabac.

Mais je dirai pour ma part, fumer peut être dangereux.

Et je poursuivrais en disant que l'excès de morale tue la morale. Quand je vois madame Touraine ( Marisol, nous parler à la TV, avec son bon sourire et ses beaux yeux, je me souviens toujours de Molière ( un écrivain du XVII ème siècle. Le siècle de Louis XIV. Non, non! Louis XIX, un roi de France et non Thoutmès ce pharaon de la XVII ème dynastie ! Haaa ! ), et de cette scène ou Tartufe, ce faux pieux, cet hypocrite, ce roi des faux-culs, qui prêche en tout la chasteté, laisse activement se promener sa main sur le genou de la maîtresse de maison. Et comme cette dernière laisse percer un étonnement réprobateur et non feint, ( « que fait là, votre main »? ) notre hypocrite bigot répond : « Je tâte votre habit, l'étoffe en est moelleuse ».

La connaissance des grands classiques n'est pas inutile pour comprendre et analyser le présent, et les comportements de nous actuelles belles consciences.

DSK est certes un gros vicieux, mais il ne se dissimule pas fumant les très gros cigares. C'est pour ce pied de nez peut-être qu'il sera jugé et pardonné, condamné toutefois à un très long et pénible purgatoire ( c'est-à-dire sans cigare et sans … ( censuré ) .

Du cigare à l'alcool c'est pareil. Même hypocrisie. Et je répondrai par les mêmes arguments : Meden agan, ( rien de trop selon les Grecs ). Et chez nous, une personne connue dirait, « oui au ti punch, mais avec modewnasion ». Et DSK serait remplacé par ...( ...censuré, car notre île est petite ). Et bien que le pape François ait déclaré l'année en cours comme celle de la miser et corde, Dieu qui voit et sait tout est aussi celui du pawdon. Ce sera donc cent mille ans de purgatoire avec pour seule boisson, de l'eau ferrugineuse, mais de la vraie, et goûtée par l'ange de la pureté, dont la tache …... sera, certes, difficile, quand on connait le bonhomme.

Mais je bavarde et je m'attarde.

Nos dirigeants donc s'inquiètent de notre santé physique.

Fort bien ! Mais de notre santé morale et mentale? De celle de nos gamins jetés dans la fournaise mondialiste?

C'est moins certains.

Là, je vais laisser la parole à Laurent Dandrieu de Valeurs Actuelles. Ici il s'agit de la « censure » des films, c'est-à-dire de l'environnement mental, qui est capable d'imprégner les jeunes consciences immatures de nos enfants ….et NOUS-MÊME par dessus le marché. Un analogon de cette fameuse intoxication passive par la fumée de tabac. Ecrivant ce mot de censure j'entends s'élever comme une immense clameur. Je ne m'étendrai pas plus longuement puisque l'article explique de quoi il s'agit.

Mais je note que si une large partie « des grandes masses populaires » comme disait le camarade Mao, peut « comprendre » le souci sécuritaire de nos dirigeants pour nos estomacs, et nos artères, la troupe se fait plus maigre pour défendre l'intériorité spirituelle, et morale. ( keksekça ? ).

Je vous laisse avec Laurent Dandrieu.

Mais n'omettez pas de jeter un coup d'oeil sur le dossier images, sur lequel, tout en fin d'article, je donne quelques indications, juste celles qui sont indispensables.

 

Votre

SCRUTATEUR.

__________________________________________________________________________

Haro sur la pudeur, Par Laurent Dandrieu

( Dans Valeurs Actuelles )

 

La ministre de la Culture a annoncé une réforme

du système de classification des films Dans le but avoué d'abaisser les limites destinées à protéger l'enfance.

 

 

Qui se soucie encore de la pudeur ? Pas là nouvelle ministre de la Culture, en tout cas. Le 29 fé­vrier, Audrey Azoulay, en rendant public un rapport commandé par Fleur Pellerin, a annoncé son inten­tion de réformer le système de clas­sification des films - dans un sens plus libéral, naturelle­ment. L'objectif se lit aisé­ment entre les lignes : «Les soubresauts qu'a connus récemment la délivrance des visas appellent des mesures» -par soubresauts, entendre des décisions de justice obli­geant le ministère de la Culture à revenir sur des visas de classification trop laxistes, comme celles l'obligeant à interdire le film d'horreur Saw3D ou le film pornographique Love aux moins de 18 ans.

Il s'agit donc d'éviter que de tels revers judiciaires se reproduisent. « Les recours devant le juge adminis­tratif n'atteignent jamais la dizaine sur une année, a-t-elle souligné. Mais l'enjeu de la protection du jeune public et l'enjeu économique pour chaque film sont trop importants pour être ignorés. » La Société civile des auteurs, réalisateurs et producteurs (ARP) s'est félicitée de cette annonce, espérant que ces mesures destinées à limiter les possibilités de recours judiciaires puissent « mettre fin à ces procédures abusives aux intentions ouvertement liberticides».Où l'on voit que, de la protection de l'en­fance et de celle des intérêts écono­miques, l'un des deux sujets est plus égal que l'autre...

Pour chaque film exploité en salles, le ministre de la Culture délivre un visa d'exploitation, l'auto-échéant, l'interdisant aux moins de 12,16 ou 18 ans. Cette décision, émise après avis d'une commission compé­tente, peut être contestée devant une juridiction administrative. Depuis les années Jack Lang, les avis de la com­mission de classification, généralement suivis par le ministre, s'étant montrés de plus en plus laxistes, les recours devant les tribunaux se sont multipliés. Apparue en 2000, à l'oc­casion d'une action intentée contre le film Baise-moi, l'association Pro­mouvoir, visant à la défense de la dignité humaine et à la protection de l'enfance, a multiplié récemment les victoires judiciaires : outre celles concernant Love ou Saw3D, men­tionnons la révision des visas des Nymphomaniac ou de la Vie d'Adèle.( On sent la redoutable montée de l'extrême « dwat »du fascisme, de....euuh!vous avez compris. Note du Scrutateur )

Même après la sortie en salles, ces décisions ne sont pas sans consé­quence sur la carrière des films : un film interdit aux moins de 12 ou de 16 ans ne pourra être diffusé à la télé­vision qu'a un horaire tardif; s'il est interdit aux-moins de 18 ans, sa diffu­sion sur une chaîne non spécialisée est impossible... Accusée d'être "proche de l'extrême droite", Pro­mouvoir ne fait qu'obtenir des tribu­naux l'application stricte de la loi.

C'est donc cette loi que le minis­tère de la Culture voudrait changer, notamment en supprimant

l'interdiction automatique aux moins de 18 ans des films compor­tant des scènes de sexe non simu­lées (disposition légale qu'il a systé­matiquement violée) et en ne visant plus que les films comportant des scènes de sexe « sans justification esthétique» : ce critère esthé­tique étant totalement sub­jectif, cela revient à l'impos­sibilité p/ure et simple de toute restriction...

Le ministère se rend ainsi une fois de plus complice de l'offensive menée depuis des années pour réintégrer la pornographie dans le champ du cinéma grand public. Pour les tenants de la libéra­tion sexuelle tous azimuts, le sexe est une activité moralement neu­tre, qui n'implique pas plus la psy­ché et l'âme que la conduite auto­mobile ou la gymnastique suédoise et doit donc pouvoir être filmé avec la même liberté et montré à nos chères têtes blondes avec la même précocité.

Dans ce climat, le contre-pied d'Abdellatif Kechiche, approuvant le jugement étendant l'interdiction de son film la Vie d'Adèle aux moins de 16 ans, fait figure de rafraîchis­sante bouffée de bon sens : «Je ne veux pas que ma fille de 12 ans voie "Adèle", les adolescents n'ont jamais été le public visé». Tant il est vrai, comme on le voit malheureuse­ment déjà avec l'effrayant succès de YouPorn auprès des plus jeunes, qu'une société qui ne sait pas pré­server la pudeur de ses enfants, qui ne sait pas laisser à leurs jeunes âmes le temps de se dégager pro­gressivement de leur cocon d'inno­cence, est une société qui se prépare un avenir de barbarie.

 

Photos :

 

1 ) Photo du film LOVE. 2 ) Amputation d'une photo de la grande Laureen Bacall, imolé au Dieu de l'idéologie dominante. 3 ) L'immense Lucky Luke. Premier cliché, il en est à l'époque du mégot. Le sourire est viril et sympathiquement carnassier ( cé pou riw ou ! ). Deuxième cliché : C'est l'ére de "l'herbe qui commence, en même temps que l'émasculation de Lucky. Le sourire est fade, digne de nos télévisions. 4 et 5 ) Albert Camus ( qui est mort à temps ) et Jacques Chirac. Pour Chichi on hésite. Tabac ou herbe? Car la photo date de l'époque de la Letre des écologistes "français" dite par ses auteurs Lettre du 18 Joints. Or Jacques était un politicien très capable de s'adapter. 6 ) Quatrième de couverture du chef d'oeuvre de Virgil Georghiu : La 25 ème heure. 7 ) Les deux dernières pages de la 25 ème heure. Un pauvre paysan roumain Yohan Moritz, s'est trouvé pris dans la tourmente de la guerre et des camps. Il survit. La guerre finie, il se retrouve aux USA ( le pays qui donne le LA, et n'a pas fini de le donner. Les journalistes l'accueillent. Leur quesrion, répétitive indique le monde nouveau qui s'intaure, et ou nous barbottons;Lisez. ( et tout le livre chers amis ) et surtoy Keep smiling, KEEP SMILING"   quoi ! 

 

Keep smiling, because we have so many reasons to do so

 

 

 

De la pudeur en régime Hollando-décliniste.
De la pudeur en régime Hollando-décliniste.
De la pudeur en régime Hollando-décliniste.
De la pudeur en régime Hollando-décliniste.
De la pudeur en régime Hollando-décliniste.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article