Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1 et 2 ) Hollande ie notre Gollum "national". 3 ) bay lè...du sud-ouest, ou l'art des combinaisons. réparation d'un oubli. Voir plus bas les autres photos.
1 et 2 ) Hollande ie notre Gollum "national". 3 ) bay lè...du sud-ouest, ou l'art des combinaisons. réparation d'un oubli. Voir plus bas les autres photos.
1 et 2 ) Hollande ie notre Gollum "national". 3 ) bay lè...du sud-ouest, ou l'art des combinaisons. réparation d'un oubli. Voir plus bas les autres photos.

1 et 2 ) Hollande ie notre Gollum "national". 3 ) bay lè...du sud-ouest, ou l'art des combinaisons. réparation d'un oubli. Voir plus bas les autres photos.

Pour la première fois depuis le départ de Michel Field, son ancien et brillant animateur, le « Politique Show » de LCI, a revêtu ce midi un aspect assez dynamique, et, cependant, sur le commentaire, du pourtant écoeurant et trivial remaniement gouvernemental hollandiste ( et non « hollandais comme disent les esprits légers. La Hollande est un petit Etat, mais un grand peuple, et il n'y a aucune raison d'insulter ses citoyens en les assimilant aux gesticulations grotesques de la camarilla socialiste française sous la direction de son Gollum ).

Dynamique, donc, et à la limite, sinon du tragique, du moins du mélodrame; vous savez, ce mélodrame, dont Gautier ( Théophile ) disait qu'il est réussi quand Margot a pleuré.

Sur le plateau, Olivier Duhamel, socialiste, homme de gauche ( et donc homme de BIEN, de vertu, de courage et d'honnêteté, et aussi professeur à Sciences-Po et...directeur de la revue POUVOIRS,...fermez le ban ), était au bord des larmes, et frôla maintes fois le collapsus. Oui, son âme était triiiiste, comme celle de Germaine Segala dans le rôle de Desdémone de l'Othello de Verdi ( version en français ). En l'observant, à mesure que ses confrères sur le plateau dévoilaient l'effroyable évidence «  Hollande est nul, ce gouvernement est un ramassis d'incapables et d'ambitieux sans envergure », ce qui lui remplissait l'âme c'était l'air funèbre du Dies Irae grégorien, vous savez celui d'avant le Concile Vatican II : https://www.youtube.com/watch?v=DpvLPmv2FeY .

Charitable, son vis à vis de la table ronde du studio de Radio France, le jeune et aristocratique Alexis Brézet, ménageait son vieil adversaire et duettiste habituel, par ce sentiment noble qui honore les hommes de qualité, ayant ce don de percevoir par communication de pensée les moments où il ne faut pas trop enfoncer le fer quand la détresse a déjà désarmé le rival.

Brézet avait aussi deviné que Duhamel en fin d'émission avait quitté le registre musical grégorien pour entrer dans celui, moins élevé, musicalement, mais combien pathétique, qui inspira l'orchestre du Titanic quelques minutes à peine avant l'achèvement de la tragédie. Notre homme en était au Plus près de toi mon Dieu, que l'on sait : https://www.youtube.com/watch?v=mCEfqj9pDAI .

Et Brézet lui-même pouvait y trouver motif à redouter, car si le vaisseau c'est le gouvernement ...cela pourrait être pire. Mais si c'était la France que le clown de Tulle entraînait vers le fond?

Il n'y aurait plus de quoi rire.

 

Je vous abandonne ici, chers lecteurs et amis, aux commentaires de confrères estimés.

A demain. Ce n'est qu'un début. Le combat continue.

 

Le Scrutateur.

 

__________________________________________________________________

 

( I ) Le trombinoscope du « nouveau » gouvernement Valls :

 

http://www.planet.fr/politique-en-images-le-nouveau-gouvernement-de-manuel-valls.1017449.29334.html?page=0%2C21

 

( II ) Le Meccano IVe République d’un président de la Ve

Guillaume Tabard

http://kiosque.lefigaro.fr/ouvrir-liseuse-milibris/le-figaro/3e5cc405-64db-46f2-b54c-7db5c819db57


 

« Éthique de conviction ou  éthique de responsabilité ? Le  vieux concept de Max Weber  n’est toujours pas périmé. Des convictions ? Elle en a, Emmanuelle Cosse. C’est ce qui lui faisait dénoncer, il y a moins d’un mois, le « mal à la société » fait par la déchéance de nationalité. De la responsabilité ? Elle va en invoquer maintenant qu’elle appartient à ce gouvernement qui fait du « mal à la société ». Certes, la nouvelle ministre du Logement n’est pas la seule, dans la nouvelle équipe, à être opposée à la mesure emblématique que François Hollande veut à tout prix faire aboutir - Jean-Marc Ayrault y était autant opposé et Hélène Geoffroy (en charge de la Ville) a voté contre la révision constitutionnelle ! Mais l’exemple en dit long sur le caractère tactique de ce remaniement qui confond celui qui le met en œuvre autant que ceux qui en profitent.

Le retour des Verts révèle plus de contradictions qu’il n’apporte de clarifications. Voilà près de deux ans que le chef de l’État et son premier ministre ont pour maître mot la « cohérence » ; de l’équipe et de l’action. C’est en vertu de cette « cohérence » qu’Arnaud Montebourg puis Christiane Taubira ont été sortis du gouvernement. Il fallait de la « clarté », au nom des deux tournants social-libéral et sécuritaire. Et ces deux tournants n’avaient fait que creuser le fossé avec le parti d’Emmanuelle Cosse. Lequel avait quitté le gouvernement au moment de la nomination de Manuel Valls en 2014. Toujours vigilant, le premier ministre n’avait d’ailleurs cessé de rappeler qu’un retour des écologistes ne pouvait se faire que sur la base d’une adhésion sans faille à l’ensemble de la politique fixée par le couple exécutif.

Or, que s’est-il passé pour justifier cette ouverture ? Une discussion de fond sur la politique à mener ? Un accord programmatique et public ? Des concessions consenties, des compromis acceptés ? Rien, si ce n’est une « consultation » sur Notre-Dame-des-Landes que Jean-Marc Ayrault aura été heureux de découvrir ».


 

Hollande recherchait un symbole. Il l’a eu. Mais ce symbole est bien insuffisant pour parler d’un élargissement politique de l’assise du gouvernement. Il brandit quelques trophées qui ne lui rapporteront pas grand-chose. Si ce n’est l’hommage rendu à la saveur d’un plat de lentilles. Le chef de l’État n’a pas la naïveté de croire que la nomination, presque de guerre lasse, de Jean-Michel Baylet, le rattrapage de son ancien premier ministre ou le débauchage, aussitôt condamné par son propre parti, d’Emmanuelle Cosse suffiront à faire de lui le fédérateur d’une gauche enfin unie et rassemblée.

Le trio Cosse-Placé-Pompili ne lui offre pas le soutien d’Europe-Écologie-Les Verts qui repasse totalement sous la coupe de Cécile Duflot. Il fracture les écolos ; il ne les rallie pas. À l’inverse, l’absence de signal fort en direction de la gauche du PS - hormis l’entrée de Juliette Méadel - ne va pas inciter les « frondeurs » à baisser le ton ; au moment où Arnaud Montebourg revient avec un livre fracassant. François Hollande n’avait pas les moyens de donner un sens réel à ce remaniement. Fallait-il pour autant qu’un président de la Ve République s’adonne à un Meccano rappelant les pratiques de la IVe République ?


 

Guillaume Tabard.

3 ) M. zAyrault, jeunesse et contnuité. 4 ) Michel Sapin, où "la politique nourrit son homme. 5 ) Bay lè du sud ouest, ou l'art des combinaisons. 6 ) Toujours placé, il le serait mieux dans un film de James Bond. 7 )  Sourire de circonstance.
3 ) M. zAyrault, jeunesse et contnuité. 4 ) Michel Sapin, où "la politique nourrit son homme. 5 ) Bay lè du sud ouest, ou l'art des combinaisons. 6 ) Toujours placé, il le serait mieux dans un film de James Bond. 7 )  Sourire de circonstance.
3 ) M. zAyrault, jeunesse et contnuité. 4 ) Michel Sapin, où "la politique nourrit son homme. 5 ) Bay lè du sud ouest, ou l'art des combinaisons. 6 ) Toujours placé, il le serait mieux dans un film de James Bond. 7 )  Sourire de circonstance.
3 ) M. zAyrault, jeunesse et contnuité. 4 ) Michel Sapin, où "la politique nourrit son homme. 5 ) Bay lè du sud ouest, ou l'art des combinaisons. 6 ) Toujours placé, il le serait mieux dans un film de James Bond. 7 )  Sourire de circonstance.

3 ) M. zAyrault, jeunesse et contnuité. 4 ) Michel Sapin, où "la politique nourrit son homme. 5 ) Bay lè du sud ouest, ou l'art des combinaisons. 6 ) Toujours placé, il le serait mieux dans un film de James Bond. 7 ) Sourire de circonstance.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

XAM CIREDERF 12/02/2016 16:25

Eh oui, les nouveaux Secrétaire d'Etat pourront faire appel à ceux qui avaient déjà "traité" de leurs feuille de route, en prenant des lettres de mission parlementaire, telle celle qui avait été donnée à 2 "zamis" par FH pour étudier l'Egalité réelle... Mais au fait à part l'encaissement des primes et autres avantages à la clé de cette lettre de mission, qu'est devenu ce rapport attendu depuis fin Octobre 2015? Comme d'ab, du vent et des paroles verbales et des interviews creux sans suite. Peut être que la réunionaise hissé au gouvernement fera appel à un ancien ministre ou un ancien de l'équipe Sarko, pour remplir les fonctions de dir cab!!!! Quelle fumisterie. Au fait BAY lé du soud ouest aura aussi le choix d'un Chat lus ou arry viste comme dir cab ou autre, il faut préserver les 18 voix nécessaires au PS. Vive gwada qui fourni le plus fort contingent de ministres et S.E. à Valls, après la bretagne.......
Et c'est pas fini, comme dit la pub.....

Dissident 12/02/2016 12:49

Le plus con de tous doit encore être le triste et grotesque Zéro. Cet imbécile ne tiendra pas un demi round contre le ministre des affaires étrangères russe. Mais la soupe a l'air encore plus ou moins buvable dans cette république pestilentielle, c'est sans doute pour cela que tous ces foutriquets socialistes à deux balles se précipitent pour en laper encore un peu avant qu'il ne soit trop tard.

Livia 12/02/2016 10:45

Les ravis qui les voient seront toujours ravis!!! Ils ont vraiment des têtes à claques!