Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Nicolas Sarkozy s'introspecte en vue de....?

Il est difficile pour les Français en cette période où le vivier politique est particulièrement pauvre en candidats d'envergure, de faire un choix pour la prochaine élection présidentielle ( 2017 ).

Il est d'ailleurs très prématuré de le faire alors que la plupart des candidats possibles s'interrogent ( ou font semblant ) sur leur volonté « d'y aller » comme on dit. Sauf Hollande, dont le bilan est le meilleur possible ( selon lui ).

Nicolas Sarkozy qui vient de publier un livre d'introspection politique ( dangereux cela ) est mis à contribution par les médias.

Voici ce qu'n dit Le Figaro.

 

Le Scrutateur.

 

 

Sarkozy : une candidature « pas automatique »

 

Interviewé sur TF1, le président de LR a précisé qu’il verrait dans les prochains mois si sa présence à la primaire est « utile ». 

Charles Jaigu

OPPOSITION Candidat non déclaré, mais candidat dans les faits. Invité de l’émission « 7 à 8 » sur TF1, Nicolas Sarkozy a officiellement lancé son livre La France pour la vie. Sur un ton très intimiste de confessionnal, Nicolas Sarkozy a donné la version en images de son propos très personnel. « Il faut du temps pour être authentique. »

L’ancien président est en tout cas allé un peu plus loin sur un point : sa décision de se présenter aux primaires. Le journaliste Thierry Demaizière lui demande s’il se présentera quoi qu’il arrive, Nicolas Sarkozy n’a pas répondu par l’affirmative. « C’est une question légitime, je me la pose tous les jours, j’ai toujours dit que ce n’était pas automatique », a-t-il avancé. Il a aussitôt ajouté « elle ne se pose pas qu’à moi », en citant Alain Juppé et François Mitterrand. « Est-ce qu’on a encore quelque chose à dire ? », demande-t-il. « Les semaines ou les mois qui viennent donneront la réponse. Je n’irai que si c’est utile, bien sûr », a-t-il ajouté en soulignant qu’il saurait être « lucide ». Mais, aussitôt, il a souligné que l’intérêt des médias pour son livre indiquait « peut-être qu’il y a encore de l’eau qui sort de la source ».

Coup de griffe 

Avec François Hollande, Bruno Le Maire a été le seul à recevoir un coup de griffe. Interrogé sur les propos de l’ancien ministre estimant que Nicolas Sarkozy avait « fait son temps » parce qu’il avait été « battu » en 2012, le patron de l’opposition a ironisé : « A ma connaissance il a été battu à l’élection à la présidence de l’UMP, pas moi… ».

Nicolas Sarkozy a désormais son livre en librairie, comme ses deux principaux rivaux à la primaire, Alain Juppé et François Fillon. Comme eux, il s’apprête à enchaîner les signatures dans les librairies et les visites sur le terrain. Le chef de l’opposition mise sur cette double stratégie pour renverser la tendance négative qui s’installe dans l’opinion : déplacements sans presse et livre choc. « Avec ce texte, il a son passeport pour discuter avec les gens », remarque l’un de ses proches. « C’est mon septième livre et je n’ai jamais mis autant de moi que dans celui-là », a confié Sarkozy au Journal du dimanche, indiquant que ce moment de vérité ouvrait, selon lui, « une nouvelle étape ».

Pour le moment, rien n’indique que cela ait permis d’ouvrir un nouveau chapitre de sa relation avec les Français. Selon un sondage Elabe pour BFMTV diffusé mercredi, les sympathisants de la droite et du centre s’avèrent très critiques à son encontre, même si une courte majorité (52 %, contre 47 %) le regrettent comme chef de l’État. Pour 53 % d’entre eux (contre 37 %) il est « plutôt un handicap pour la droite ». Pour le moment, Sarkozy s’intéresse aux signaux d’encouragement. Son éditeur lui a fait savoir que son livre était déjà « numéro un des ventes sur Amazon » dans toute la France. Même le sondage indiquant que 84 % des Français n’allaient pas acheter le livre suscite une réaction souriante de la part de son entourage : « Ça veut dire qu’il reste quand même quatre millions de Français pour l’acheter. »

Ce mardi il passe donc aux travaux pratiques. Il sera à Strasbourg pour une séance de signatures dans la librairie Kleber, et jeudi l’invité de l’émission de France 5 « C’est à vous » - le jour de son anniversaire.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

castets 26/01/2016 07:31

Bonjour Mr Boulogne,
L'Homme qui serait idéal devrait développer des efforts supérieurs à la somme de toutes les résistances : politiques, historiques, citoyennes, financières, migratoires sans compter les aléas inhérents à la fonction et sans oublier toutes les manoeuvres idéologiques qui cherchent par tous moyens à nous réduire à néant !
Dans le paysage du moment, NS s'est mis en danger par ces aveux ; il semble pourtant le seul à avoir l'énergie nécessaire pour endosser ce manteau de plomb, mais au moins il est lucide, même si je lui reproche de nombreuses carences du passé, aidé par d'impitoyables médias professionnels d'hallali !
Bonne journée, cordialement Cjj

Livia 25/01/2016 00:06

J'ai lu quelques passages de son bouquin dans une revue, il aurait mieux fait de faire à l'époque ce qu'il prescrit entre ces pages! La France peut-être eut été moins mal !