Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Petite pensée matutinale : Il n'y a pas d'amour heureux !

Petite rubrique matinale, qui à partir d'un texte, d'un événement, d’une œuvre d’art, etc, s'efforce de dégager une signification, un effort à faire, une direction à prendre, que l'on partage ou non cette analyse. Il s'agit de butiner, et d'élaborer son propre miel.

 

Le Scrutateur.

 

_____________________________________________________________________________

 

C'est terrible! Il y a quelques mois je conversais avec un ami de gôôôche. Je critiquais la politique du « gouvernement, et celle particulièrement de deux de ses acteurs majeurs, l'Hollande et la Taubira. Rien à faire pour le convaincre. Ma dialectique glissait sur sa comprenette comme un mordant de crabe sur une lisse colonne nickelée. Têtu comme une mule, il me dit pour clore : « tu perds ton temps. J'aime Christiane, et j'aime François Hollande, autant qu'ils s'aiment. Vous autres de la droite vous perdez votre temps à espérer qu'ils se sépareront ».

Je n'insistai pas car il y a dans la « logique » amoureuse un je ne sais quoi qui échappe aux catégories de la raison. Que dire quand à un argument on vous répond «  je ne vous entend pas, car...j'aime! ».

Hélas! Ce matin, je plains mon copain, même si je me réjouis, pour la France, de toutes l'eau dans le gaz qui a coulé désormais entre le garde des sceaux et le « président » à partir de l'affaire que vous savez.

Je l'imagine haletant, murmurant :

 

« Ô rage, ô désespoir!

N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?

Que ne puis-je étouffer la discorde ennemie

Entre mes moites mains (….) ? ».

 

Mais que faire? L'amour est enfant de bohème, il n'a jamais connu de lois. Et mon copain socialo, ( - j'imagine son débat intérieur, cruxifiant, - ) qui en est resté ( en vrai socialo ) à la jolie comptine : https://www.youtube.com/watch?v=SVPJeqLQv3s , aurait dû frayer davantage avec certains cyniques comme Maurice Jeanneret : « son absence lui était devenue parfaitement indispensable ».

C'est moins enjôleur que le romantisme adolescent, mais plus lucide et plus vrai.

Christiane est devenue un obstacle aux manigances de Françoué. Dès lors tout est consommé.

Ou presque. Car Christiane, contre toute apparence, conserve des avocats, dont Manuel Valls, in-con-so-lable d'une rupture programmée qui lui chavire le coeur.

 

En quoi il se trompe, comme tous les membres de cette génération d'énarques, incultes, qui ignorent tout de la sagesse des îles, et notamment ce proverbe malgache : « Quand l'amour se déchire, on ne peut pas en recoudre...les bords ».

Soyons charitables. Plaignons, sinon l'infâme Groland, du moins la fragile Christiane, que l'on entendit, ce matin quittant l'Elysée, à bicyclette, murmurer, évoquant son probable exil: « Dans Cayenne déserte, quel sera mon ennui »? ( au sens fort d'ennui : inexorable spleen! ). Qui l'eut cru?

 

Le Scrutateur.

La troisième image est celle de Valls, in-con-so-lable. "De son coeurs déchiré, fuir la sanglante image".
La troisième image est celle de Valls, in-con-so-lable. "De son coeurs déchiré, fuir la sanglante image".

La troisième image est celle de Valls, in-con-so-lable. "De son coeurs déchiré, fuir la sanglante image".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

la mare aux c...... 29/12/2015 03:18

Aïe! cette fois, son lifting na pas pu pérennisé sa...beauté crépusculaire.
le tremblotin et le nain de jardin ont du souci a se faire. le masque des liftings tombe et les visages flétris apparaissent tels quels dans l'eau miroiteuse de la mare. Quelle infamie!
un vrai souci pour leur agence de communication ! entre la cravate penchée extrème droite et le cheveu exagérément noircie par la teinture il reste le problème des sourires impossibles désormais à rendre angéliques! trop grimaçant et trop tendues par les affres du peu de temps qu'il reste.
mais qu'ont-ils donc fait pour mériter a la fois ce FN et cette "vieillesse (elle aussi) ennemie"? "To be or Not to be? " ou Être ou Paraître? mais quelle importance? les dés sont jetés les jeux sont fait ! soyons indulgent à croire que l'amour de ceux là est éternel. c'est notre voeu de leur fin d'année!

A&A 29/12/2015 01:33

Amour et Argent rime comme les doigts de la main!
sur "l'info du jour" on apprend que votre président si prompt à vous parler de "restrictions budgétaires " gagne sans rien faire
-6000 euros de maire/conseiller général
-député 6800 euros
-conseiller constitutionnel 12000 euros
-cour des comptes 5000 euros.
-et président de la république des meilleures vœux 2016...6000 euros
total 35000 euros sans compter privilèges divers hors comptes.
comment voulez vous qu'elles ne craquent pas?

Ange Padémon 24/12/2015 19:44

Pas si vite ! Il reste encore une chance d'amour heureux à notre chère, à notre très chère, à notre si chère Taubira... Que fait le Scrutateur de notre cher, de notre très cher, de notre si cher Domota, Élie de son prénom ? Évidemment, le risque qu'il se reproduise nous fasse directement verser dans l'Apocalypse, mais je n'en dis pas plus. Taubira et Domota regardant dans la même direction, n'est-ce pas une preuve d'éternité de leur amour qu'ils nous ont donné en 1989 ?

Dissident 24/12/2015 13:54

Elle va se venger, elle est trop méchante et trop humiliée pour ne pas le faire. Hier, c'était surprenant, elle nous apparaissait bouffie, désemparée, hagarde et pour tout dire parfaitement grotesque! Or ridiculiser en public cette vieille succube amazonienne décatie est dangereux pour l'autre ababa présidentiel car la sorcière venimeuse pourrait bien le bouffer.

Xam CIREDERF 24/12/2015 11:26

Mais il faut peut-etre penser que tous se disent qu'il vaut mieux l'avoir à l'intérieur plutôt qu'en électron libre dans ses paniers walwari. En effet elle s'en fout sauf si l'Hollande décide de lui donner ce qu'elle veut!!!! mais que faire de Fafa? Ouf quel dilemme pour eux, mais quel cauchemar pour beaucoup dnt nous.....

Livia 24/12/2015 09:18

Il y a des amours heureux! Mais ces deux-là, c'est un amour contre nature, un amour style : "Je t'aime, moi non plus!"