Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Martinique : Le Contrat de mandature des listes martiniquaises de MM. Yann Monplaisir et Alfred Marie-Jeanne.

La politique est un combat toujours, et parfois, devant certains péril, graves, elle est aussi parfois un effort pour dépasser les querelles idéologiques, qui sont souvent des combats de personnes, dans un intérêt supérieur qui semble être ici celui de la Martinique.

C'est, semble-t-il cet intérêt supérieur qui a prévalu dans l'alliance de deux des principales listes qui concouraient au premier tour de l'élection régionale du 06 décembre dernier, , celle de Yann Monplaisir et celle d'Alfred Marie-Jeanne.

Voici le texte de cet accord.

 

Le Scrutateur.

 

 

GRAN SANBLE POU BA PEYI A AN CHANS

CONTRAT DE MANDATURE

 

http://www.ba-peyi-a-an-chans.fr/#!contrat-de-mandature/u317a

 

Entre les listes :

 

GRAN SANBLE POUR FAIRE RÉUSSIR LA MARTINIQUE

 

et BA PEY-A AN CHANS

 

PREAMBULE

 

Le 24 janvier 2010, plus de 68% des électeurs martiniquais ont fait le choix de « la création d'une Collectivité unique exerçant les compétences dévolues au Département et à la Région tout en demeurant régie par l'article 73 de la Constitution ».

C'est dans ce cadre défini par l'article 73 de la Constitution et sur la base de valeurs communes que les listes GRAN SANBLE POUR FAIRE RÉUSSIR LA MARTINQUE et BA PÉYI-A AN CHANS, conduites respectivement par Alfred MARIE-JEANNE et Yan MONPLAISIR, ont décidé de se rassembler autour d'une ambition collective commune consignée dans le présent CONTRAT DE MANDATURE 2015 -2021.

 

Considérant que, face aux défis économique, social, écologique et démographique que la Martinique doit relever il convient de définir un cadre d'intervention novateur fondé sur le partenariat.

 

Considérant que la gravité de la situation du pays nous impose de grandes mesures d'urgence et la mise en œuvre d'un nouveau modèle de développement.

 

Considérant que le Mal-aménagement du pays, qui a engendré un Mal-développement, nécessite un plan d'aménagement et de développement durable pour réguler la fracture territoriale et le retard de développement des communes du NORD de la Martinique,

 

Considérant dès lors qu'il y a lieu de mettre en place un CONTRAT DE MANDATURE garantissant le_ respect du cadre statutaire, la stabilité et la lisibilité des actions que nous nous engageons à mener, dans l'intérêt supérieur de la Martinique.

 

Les listes GRAN SANBLE POUR FAIRE RÉUSSIR LA MARTINIQUE et BA PEYI-A AN CHANS s'engagent à assurer :

 

Article 1. : Le redressement économique et social de la Martinique à partir de trois

grandes mesures d'urgence permettant : ,

D'assurer la relance économique par une politique de grands chantiers structurants

De mettre en place des mesures d'urgence en faveur des petites et moyennes entreprises

Relancer un Plan de Développement de l'Economie Sociale et Solidaire autour des

associations, des coopératives et des mutuelles.

 

> Article 2. : La mise en place d'un nouveau modèle économique permettant de mobiliser les institutions et les acteurs privés autour d'un contrat de Responsabilité, d'outils communs et de projets territoriaux structurants,

 

> Article 3. : Le Retour à une gestion saine et équilibrée des finances publiques. Cet

impératif budgétaire sera ciblé sur des grandes actions prioritaires pour le pays.

 

> Article 4 : l'élaboration et la mise en œuvre d'une politique ambitieuse de valorisation des talents culturels, sportifs... pour l'épanouissement du plus grand nombre.

 

> Article 5 : L'Engagement mutuel sur le respect de l'identité et de la liberté de convictions de chacun dans les prises de décision.

 

> Article 6. : L'engagement d'une co-gestion de la Collectivité Territoriale de Martinique

avec, notamment, 3 sièges du Conseil Exécutif aux élus(es) issus(es) de la liste BA PÉYI-A AN CHANS, et en évaluant tous les 2 ans les politiques publiques mises en œuvre.

*

> Article 7. : Un Pacte de moralisation de la vie politique, basé sur le respect des Hommes et de la gestion des fonds publics. Cette moralisation se traduira notamment par la mise au vote, dès l'élection, d'une Charte d'Ethique et de Transparence de l'action publique.

 

> Article 8 : Un pacte de stabilité statutaire durant la mandature, la priorité étant donnée au redressement économique et social de la Martinique et au respect de son environnement naturel.

 

CONCLUSION :

 

Au cœur de notre engagement commun pour la Martinique et les Martiniquais, il y a un impératif démocratique garantissant les libertés fondamentales et l'espérance d'une Martinique plus belle, plus prospère et plus solidaire au moment même où tous les voyants sociétaux sont au rouge vif.

Notre contrat de mandature s'inscrit donc au-delà des clivages politiques et idéologiques dans une perspective humaniste où il convient de saisir avec lucidité et détermination, l'opportunité historique qui nous est offerte.

 

Fort-de-France, le 9 décembre 2015

 

GRAN SANBLÉ POUR FAIRE RÉUSSIR la MARTINIQUE BA PÉYI-A AN CHANS

 

Alfred MARIE-JEANNE Yan MONPLAISIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article