Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Le coq et le pigeon ( p'tite fable d'jeun ).
C 'est un jeune de banlieue qui fait la queue devant Pôle Emploi et il peste contre ceux qui sont devant lui :
- "P'tain, y font ieche ces vioques ! Sûr qu'y z'ont déjà le chomdu, pourquoi qu'y veulent bosser ?
Qu'y m'laissent passer d'vant, merde, j'sus prioritaire ! J'sus un jeune sans empoi".
Finalement arrive son tour.  Il est accueilli par une employée souriante :
- "Bonjour monsieur. Asseyez-vous, je vous prie. Que puis-je pour vous ?"
- Ben, j'veux du taf ! quoi."
- Bien. Que savez-vous faire ?
- Woaahhh, plein de trucs ! j'sais pas moi...j'sais ouvrir les portières de bagnole sans clé, rouler les pétards, j'cours vite, j'danse le hip-hop, et tout, tu vois ?
- Oui, bien sûr. Eh bien, voyons voir...
 
j'ai actuellement un poste d'apprenti boulanger.
 
Que diriez-vous de travailler dans la boulangerie ?
- T'es ouf toi. T'as vu ma gueule ?
 
J'ai une chetron à m'lever à 3 heures du mat', moi ?
 
C'est l'heure que j'me couche.
 
- Ah !? Bon alors, dans un garage peut-être...
 
La mécanique, les moteurs, les "bagnoles"...
 
Ouais c'est ça, pour être toujours dégueulasse ?
 
Si j'mets les mains dans l'cambouis c'est pour ma caisse, mais j'vais pas m'saloper pour la caisse des autres, non ?
- Il ne me reste pas grand chose. J'ai bien éboueur. Ca ne parait pas terrible a priori
 
mais vous savez, vous porterez des gants, et puis les horaires sont assez courts et c'est bien payé !
- Non mais t'as vu ça où toi que j'vais vider les merdes des autres ?
 
Déjà que j'descends pas la poubelle pour ma reum ! P'tain ça craint sa race l'ANPE !
 
Z'êtes trop nuls, z'avez qu'des tafs de nazes.
- Oui, je comprends. Bon alors, et c'est bien parce que c'est vous...
 
Vous aimez les VOYAGES et le SEXE ?
- Ah ouais !!! ça je kiffe ! C'est cool, vas-y c'est quoi ?
- Alors voilà... TU RETOURNES AU BLED TE FAIRE ENCULER !

.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article