Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

France : Le bateau ivre !
France : Le bateau ivre !

Il y a à peine plus d'un mois, à la suite des attentats perpétrés au nom de l'islam radical contre la France à Paris, et les 143 morts qui s'ensuivirent, le « chef de guerre » (PSC ) François Hollande réunissait le parlement à Versailles, et à grands coups de menton ( péniblement mussoliniens ) annonçait les « mesures » propres à extirper le mal, parmi lesquelles la déchéance de nationalité pour les « Français » bi-nationaux qui se seraient disqualifiés par des actions terroristes.

Non mais !!!

Et les gogos d'applaudir. La côte du « président » remontait des abysses jusqu'aux 26%, côte la plus basse atteinte par l'ancien président Sarkozy au plus bas de ses propres sondages durant son quinquennat. « Comme la plume au vent, foules sont volaaages... » etc.

Volages comme leur ludion ( jouet des circonstances ), de maître élu en 2012, par des légions de gogos, de poires, de gobe-mouches, de niais ( gniiaaaiis ! ) sur le seul programme du TSS ( Tout Sauf Sarkozy ).

Depuis lors, leur « président » projetait de convoquer à nouveau le Parlement pour inscrire dans le marbre de la Constitution la modification sur la fameuse déchéance de nationalité pour les bi-nationaux en infraction terroriste.

Mais gros mécontentement de la gauche sur ce projet en contradiction, selon eux avec les principes de la République ( un mot utilisé de plus en plus sans qu'on sache encore ce qu'il peut vouloir dire après 3 ans de chianlit hollandiste, et sur le sens duquel il faudra que Le Scrutateur revienne très bientôt ).

Hésitation du Françoué, qui cherche comment concilier la volonté d'une majorité de Français et celle, opposée, de ses spadassins socialos, en tentant de concilier les uns avec les autres, dans le seul but de préserver ses « chances » à l'élection de 2017, c'est-à-dire en les roulant tous la farine.

On entendait dire, un jour qu'il persévérait dans son intention initiale, un autre jour qu'il y renonçait. Hier, c'était la renonciation annoncée, presque officiellement ...en Algérie ( pourquoi en...Algérie? ) par l'égérie Christiane Taubira.

Ce matin, 23 décembre, c'était l'annonce d'une manoeuvre typiquement « françouèse », par cet article du Point que m'adressait un ami à 12 heures ( heure de Guadeloupe, et donc 17h à Paris ) accompagné d'un message narquois : « Hollande, le sioux, piège la droite sur la déchéance de nationalité »

http://bit.ly/1OnnqLG

A la même heure locale, je voyais sur la chaine LCI l'annonce par la Taubira elle-même que le « président », était revenu à sa première intention, celle de la fameuse « déchéance »!

Et dans la foulée je recevais confirmation par ce bref article de Valeurs actuelles ( journal « d'ultra droite » aux yeux de la vieille garde des gniiiaaaaiiis :

 

Nouveau rebondissement : Hollande maintient la déchéance de nationalité

« Jeu trouble et désaveu. Christiane Taubira, ministre de la Justice, avait annoncé hier sur une radio algérienne que l’extension de la déchéance de nationalité pour les binationaux “condamnés pour une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation ou un acte de terrorisme” avait été abandonnée. Mais nouveau coup de théâtre ce matin lors du Conseil des ministres : la proposition de déchoir de la nationalité française les binationaux coupables de faits de terrorisme a bien été intégrée dans le “projet de loi constitutionnelle de protection de la nation”. À l’issue de cette réunion, Manuel Valls a souligné le caractère « hautement symbolique » de cette proposition. Ce nouveau tour de passe-passe du gouvernement made in François Hollande n’a pas convaincu à droite. « Bon alors qui est déchu ? Christiane Taubira ou la nationalité ? », a twitté le député Gérald Darmanin tandis qu’Éric Ciotti exigeait, toujours via twitter, le départ de la garde des Sceaux ».

 

Voici, chers amis du Scrutateur, comment la France est « gouvernée » par la camarilla de la chienlit.

Ce qui est surprenant c'est que le « chef de guerre » pense encore à se présenter aux élection de 2017. Et plus surprenant encore qu'il se trouve des gens pour le soutenir, et même des chefs de « l'opposition » pour envisager une action commune avec lui, ( Bertrand, Raffarin et d'autres ).

Curieux peuple que notre peuple français, le nôtre, oui, si grand, et si contradictoire, léger.

Il va de la grandeur au déclin pour revenir à la grandeur disait le général.... ( nom censuré pour ne pas me faire écharper par des survivants de Vichy ! PSC )

Nous sommes au creux de la vague. Nous allons donc vers un renouveau.

Mais il va falloir se grouiller pour changer le programme météo, passer des frimas de l'hiver aux lumières du printemps, comme aurait dit, autrement ...la comtesse de Ségur.

En attendant, Fwancés, fo nou révéyé nou pour fouté cé moun la sa dewo !

 

Le Scrutateur.

 

PS : Si Christiane Taubira n'est pas « démissionnée » d'office, c'est que le dessin symbolique qui figure parmi les illustrations de l'article, est...vraisemblable.

France : Le bateau ivre !
France : Le bateau ivre !
France : Le bateau ivre !
France : Le bateau ivre !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Livia 23/12/2015 22:02

Comme le souligne Valls, "C'EST PUREMENT SYMBOLIQUE", les terroristes ont encore de beaux jours chez nous!

Paul Tikitak 23/12/2015 20:42

J'me pose la question : c'est le bateau qui est ivre, ou le capitaine ? Et puis j'm'en pose une autre : c'est le capitaine qui est ivre, ou ce sont les abrutis qui lui ont confié la barre ? Hé oui ! Le bateau dit que c'est la capitaine, le capitaine dit que ce sont les électeurs, les électeurs disent que c'est... la République, la République dit que c'est Louis XVI et Louis XVI dit rien puisqu'on lui a coupé la tête. P'têt que si on avait coupé la langue de Hollande... J'en sais rien, moi. J'me fais des questionnements citoyens... J'échange, je partage... Pas avec Strauss-Kahn, ça non ! Mais quand même, ces socialos, c'est des drôles de zozos...