Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1 ) Alain Juppé en proie aux mirages.  2 ) Autre illuminé.
1 ) Alain Juppé en proie aux mirages.  2 ) Autre illuminé.

1 ) Alain Juppé en proie aux mirages. 2 ) Autre illuminé.

Reçu d'un lecteur, ce commentaire, non dépourvu de pertinence hélas! sur des déclarations d'Alain Juppé. ( LS ).

 

 

 

Ainsi il suffirait qu'une poignée "d'islamistes radicaux" - comme on dit - passe aux actes pour que toute la classe intello-médiatico-bavardo-politique se pique de la double appartenance à la lucidité et à l'intelligence. Un genre de chemin de Damas, quoi, alors que nos perroquets de la collaboration, en matière de chemin de Damas, précisément, ont jusqu'à présent montré une obstination dans le déni qui montre parfaitement à quel point ils sont étrangers à toute effusion de l'Esprit.

> Seul infuse leur parti pris borné et nuisible, entremêlé de mensonge tactique. Par calcul, certes, mais par bêtise surtout du fait de leur incapacité à appréhender la moindre relation de cause à effet, sauf quand il s'agit d'escroquer l'opinion publique par des mises en scène aussi malhonnêtes que les objectifs qu'elles desservent.
>
> Sautant sur l'occasion, Juppé fait son intelligent.


>

Cependant, entendre les "responsables" politiques expliquer sans rire que nous sommes en guerre, après l'avoir réfuté avec toute l'autorité de leurs (hautes) fonction et après avoir désigné à l'adresse vindicte "citoyenne" tout guetteur un peu attentif qui aurait signalé la chose, résonne aujourd'hui comme une insulte à la mémoire des morts et au sort des blessés de ce vendredi 13 que les Français ne devraient pas être prêts d'oublier, du moins le croient-ils sous le coup de l'émotion et de l'indignation.
>
> C'est ainsi que certains croient observer un virage chez "nos" sympathiques et charismatiques ténors, qui, comme Rantanplan, ne peuvent dissimuler leur joie d'avoir déterré le bon nonos. Au fil de déclarations qui sont autant de commentaires ou de commentaires qui sont autant de déclarations, il semble même qu'un nuage de lucidité et de courage se soit abattu sur la France, multipliant les virages et multipliant du même coup les mirages, car ce ne sont qu'effets de manche au tribunal de l'opinion, effets de langue en réalité puisqu'il s'agit avant tout de lécher l'opinion dans le sens de son poil hérissé.
>
> "Nos" responsables auront au moins réussi, par le dégoût et par le mépris qu'ils inspirent, le prodige de permettre à bon nombre de leurs "chers compatriotes" de se mettre en paix avec leur conscience, notamment par le regain d'estime de soi qu'ils auront suscité, y compris chez les plus humbles qui ne sont pas forcément les plus bêtes. C'est déjà une grande victoire dans le combat contre l'imposture qui, chez nous, prend des proportions terrifiantes et dont on ne peut même plus rire, compte tenu de la gravité des faits sur lesquels débouche de plus en plus souvent la multiplication des impostures.
>
> Hé oui ! Ce n'est pas pour rien que la gauche se prétend si volontiers plurielle. Et tellement plurielle qu'il n'est pas prouvé que "la droite" n'est pas au moins aussi à gauche que la gauche, y compris dans le déni de l'histoire de France et de l'identité française. "Paris" vaut bien quelques prières en direction de La Mecque, non ? Enfin ! Cela valait jusqu'à vendredi soir..
.


 

Juppé (qui se voit déjà succéder à Hollande aux commandes de la machine infernale) dispense sa science. 

Ainsi, il pense qu'il pense.

Normal, non ? N'est-il pas... « le meilleur d'entre nous » ?

Ainsi Juppé pense. 

Il pense, donc il suit (comme il a toujours suivi), et en confessant découvrir que le feu brûle, il confesse aussi qu'il fallait... penser avant.

Que n'eût-il lu "Les malices de Plic et Ploc" !!!
>

Le meilleur d'entre nous ne comprend qu'après coup. Ou du moins il fait semblant de comprendre.

Or le peuple français a besoin de visionnaires qui anticipent, et non pas de petits galopins qui remettent précipitamment leur pantalon entendant des coups de fusil alors qu'ils étaient en train de s'exécuter dans les bois...


>

http://www.europe1.fr/politique/apres-les-attentats-juppe-revise-son-jugement-sur-bachar-2620569

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article