Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Chantage à la « sextape » : Karim Benzema mis en examen

De Valeurs Actuelles, ce jour. Je n'ajouterai rien à ce que dit l'hebdomadaire, sinon, que Benzema, avec la notoriété qui est devenue la sienne, la fortune qu'il a accumulée, et ses trente ans ( il n'est plus un p'tit jeune, tout de même ) est à l'origine d'un trouble qui affecte le sport, l'équipe de France de football, et ajoute au malaise actuel en France. Regrettable, vraiment.

LS.

 

PS : Notons que le mot « sextape » n'existe pas dans un dictionnaire anglais de référence le Harraps.

Il désigne selon ce que l'on déduit de cette affaire,  une video érotique. La désintégration de la langue française,  "exprimée", par la presse, et toutes les radios TV, accompagne, ou est l'une des causes de la désintégration générale de la société française.

_______________________________________________________________________________

 

Justice. Après une nuit en garde à vue, l’attaquant du Real Madrid a reconnu être intervenu dans le chantage à la sextape contre un autre joueur de l’équipe de France, Mathieu Valbuena. Il a été mis en examen jeudi pour association de malfaiteurs et tentative de chantage.

Les langues se délient dans ce dossier éminemment trouble et complexe. Après avoir été interrogé par les enquêteurs, qui agissent dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour « chantage » et « participation à une association de malfaiteurs », Karim Benzema aurait reconnu être intervenu auprès de Valbuena à la demande d'un ami d'enfance, proche de trois escrocs qui auraient en leur possession une vidéo intime de Mathieu Valbuena. L'attaquant madrilène aurait ainsi déclaré, selon des sources proches du dosser citées par l'AFP, «s'être mis d'accord avec son ami d'enfance sur ce qu'il devait dire pour que son coéquipier sous le maillot bleu négocie exclusivement avec lui». L'attaquant madrilène aurait aussi affirmé qu'il avait «voulu rendre service à son ami» sans penser qu'il portait tort à Valbuena. Le natif de Bron a été mis en examen ce jeudi pour association de malfaiteurs et tentative de chantage avec interdiction d'entre en contact avec Mathieu Valbuena.

Dans le détail, l’attaquant de l’équipe de France était soupçonné d'avoir évoqué ce sujet avec Mathieu Valbuena le 5 octobre, lors d'un rassemblement des Bleus à Clairefontaine. La justice veut donc savoir si cette fameuse entrevue participait « d’un simple conseil amical » ou faisait office de « coup de pression » pour enjoindre l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille à payer l’addition, différentes sources évoquant une somme de 150 000 euros.

Quel rôle pour Benzema ?

Les trois maîtres chanteurs présumés, aujourd'hui écroués, avaient à l'époque contacté un proche du frère de Benzema afin d'utiliser l'attaquant du Real Madrid dans leur entreprise d'extorsion. Ce proche de l'international madrilène arrêté lundi devait lui aussi être présenté à un juge versaillais. Un autre footballeur, Djibril Cissé, avait également été entendu par la justice le mois dernier, avant d’être relâché sans qu’aucune charge ne soit retenue contre lui.

Mathieu Valbuena avait alors publié un message de soutien, sur son compte Facebook, à l’endroit de ce dernier. « Pour ce qui me concerne je n'ai rien à reprocher à Djibril qui s'est conduit en ami, en tentant de m'aider », avait-il écrit.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article