Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Elections régionales Guadeloupe : Cette lettre de M Harry Olivier le confirme, oui il y a bien des alligators aux aguets dans les coulisses de la campagne électorale.

Suite à l'article publié hier soir sur Le Scrutateur ( http://www.lescrutateur.com/2015/10/belle-manif-a-saint-francois-ce-dimanche04-octobre-et-belle-montee-en-souplesse-pour-laurent-bernier.html ) M. Harry Olivier de l'UDI nous envoie ce texte qui confirme les révélations de Jules-Edouard Machefer : Oui, il y a des alligators dangereux dans la politique guadeloupéenne.

 

Le Scrutateur.

 

_____________________________________________________________________________

 

 

DEFENSE DES MILITANTSdu PARTI RADICAL GUADELOUPEet de l’UNION DES DEMOCRATES ET INDEPENDANTS GUADELOUPE (UDI)

 

par Harry OLIVIER Adhérent direct au Parti Radical n° 2015-22050 et d irect à l’UDI n° 2015-7213323, C-à-d à jour de mes cotisations.

 

 

1 – Les Responsables Nationaux des deux Partis politiques ont été trompés

par Christine HOUBLON et Louis MOLINIE.

Les militants m’ont demandé de tout mettre sur la table face à l’insolence développée par ces deux responsables.

Mon soutien aux militants s’appuie sur trois interventions à RCI de Louis MOLINIE les 16 et 25 Septembre 2015 et Christine HOUBLON le 30 Septembre.

Les deux disent qu’ils ont fait le choix de s’allier à CHALUS au motif que Louis MOLINIE aurait interrogé Laurent BERNIER vers mi-juin 2015 qui lui aurait dit qu’il ne serait pascandidat.

Alors ils ont fait comme dans un supermarché ils sont passés dans un autre

rayon et ils ont pris un autre produit Ary CHALUS.

Mais en réalité c’est un complot monté depuis déjà plusieurs mois.

Le 16 avril à 9h48 j’ai eu une conversation téléphonique avec Louis MOLINIE qui a duré près de 30 minutes. En ma qualité de Président de la Fédération UDI, je l’ai appelé afin de savoir son positionnement pour ces élections régionales.

Il m’a répondu qu’il ne participe pas à cette échéance, il garde ses distances car il est déçu de ce qui se passe à la Communauté d’agglomération Sud Basse Terre où sa commune n’a eu aucun soutient et tout le financement a été capté par la ville de Basse-Terre.

 

>> Des extraits du mail de Christine HOUBLON du 16 avril 2015 adressé à Jean Christophe LAGARDE

où elle disait entre autres choses :

……

« A l'UDI Guadeloupe, nous n'avons qu'un seul chef d'édilité, en la personne de Louis MOLINIE, maire de Terre de Haut, qui lui aussi risque de se porter candidat sur la liste conduite par Ary Chalus.

En Guadeloupe, plus qu'ailleurs, les électeurs suivent les consignes de vote de leur maire, à l'UDI Guadeloupe, nous n'aurons aucune chance, d'obtenir des sièges si nous ne faisons pas une alliance, la plus large possible.

« Actuellement, les deux assemblées (conseil général et conseil régional) sont présidées par le PS. On a constaté à l'élection du président du conseil général de mars 2015, que les cinq élus de droite ont voté pour la seule candidate socialiste.

Il est plus que possible que M. Bernier, maire de Saint-François, secrétaire départemental de l'UMP, se retrouve sur la liste de M. Chalus.

Mme Michaux-Chevry pense aussi utile de ne faire qu'une seule liste pour " combattre" la liste PS de M. Lurel.

En effet, la Droite en Guadeloupe est trop affaiblie pour conduire, avec succès, une liste aux

régionales.

Toutes ces raisons me font insister auprès de vous pour une désignation rapide de ma candidature, en qualité de chef de file de l'UDI pour ces élections, afin de commencer au plus tôt les échanges. »

..

Signé

 

Christine HOUBLON

présidente de " FEGUAPAR "

(Fédération Parti Radical Guadeloupe)

Vice-présidente UDI Guadeloupe

Membre du bureau politique UDI

email: karukerakris@gmail.com

Tél.: 06.90.67.72.34/ 06.87.78.88.05

PS. : le président de l'UDI Guadeloupe étant élu depuis peu, comme vous le savez ( 30 janvier 2015), il lui est difficile d'être un véritable " fer

de lance " pour ces élections. De plus, il dit ne pas être candidat à ces élections.

 

Christine HOUBLON veut faire croire que les jeux sont faits avant même la distribution des cartes.

Elle doit savoir qu’on ne change pas les règles en cours du jeu.

En effet en 2003 au référendum sur l’Assemblée Unique, 98 % des élus de tout bord demandaient aux électeurs de voter OUI, or le NON a gagné à 73%, la liberté de pensée avait triomphé.

En 2010 V. LUREL a été élu avec 26% des électeurs (78000 voix/292000 votants) soit moins de 3 personnes sur 10 ont voté pour lui.

30 ans de décentralisation la gauche a géré, l’Eau, les Déchets, le Transport avec un échec final, il faut changer la gouvernance de « Gauche ».

« La folie, la bêtise est de toujours se comporter de la même manière et de s’attendre à un résultat différent » A.EINSTEIN

Le 07 mai, j’ai reçu en copie le mail du National adressé à Louis MOLINIE le désignant Chef de

file.

La vérité est qu’à la mi-juin Laurent BERNIER ne pouvait pas déclarer sa candidature car Marie Luce PENCHARD à la veille des élections départementales 2015 avait dit qu’elle renonçait à ces élections pour se consacrer aux élections régionales. Elle faisait donc acte de candidature à ce moment-là; aussi tant qu’elle ne dit pas le contraire, Laurent BERNIER était tenu de se taire face à l’ancienne ministre appartenant au même Parti. Si à cette date il s’était prononcé c’est le même Louis MOLINIE qui porterait le message à Basse Terre pour créer un conflit.

Ce fut une stratégie des anciennes ministres de Basse Terre de faire courir le temps et de faire connaitre le plus tard possible leur décision de ne pas être tête de liste afin d’empêcher la présence de la Droite à ces élections.

Le mail du 16 avril de Christine HOUBLON cité plus haut est explicite. Les quelques paragraphes signalés plus haut disent tout, donc ce n’est pas la position de Laurent BERNIER à mi-juin qui a fait ces responsables tomber dans la compromission dans un socle de gauche à Baie-Mahault.

C’est justement là le mensonge aux responsables des Partis Nationaux. Ce faisant, ils ont menti, ils ont trompé les militants. Louis MOLINIE ne peut pas parler au nom des militants, il n’a pas la légitimité, il n’est pas à jour de ses cotisations. Les militants ne veulent pas qu’il parle en leur nom.

 

2 – La libération de la démocratie

 

Les 3 interventions de Louis MOLINIE et de Christine HOUBLON sur RCI les 16, 25 et 30 septembre m’ont éclairé et j’ai compris le complot organisé par ces responsables politiques contre les militants de Droite en Guadeloupe.

Merci à vous militants qui depuis avril, après les élections départementales, avez décidé de prendre en main le problème ce qui a permis de faire bouger les lignes de la démocratie.

Le 21 mai s’est tenue une réunion organisée par Laurent BERNIER aux ailes guadeloupéennes à Raizet où était présent Louis MOLINIE et il a entendu la volonté des militants UDI et UMP d’avoir la Droite présente à ces élections.

Le 2 juillet, aux ailes Guadeloupéennes étaient présents Laurent BERNIER, Marie Luce PENCHARD, Harry OLIVIER, Patrick GOB et Sully TACITE, les militants UDI et Les Républicains ont posé la question à MLP « êtes-vous candidate aux régionales ? »

Marie Luce PENCHARD a répondu en trois points:

>> Non je ne suis pas candidate à ces élections;

>> il ne suffit pas de dire qu’on va aux élections mais avec quels moyens et quel

projet ;

>> elle ne pense pas la présence de la Droite soit nécessaire à ces élections.

Les 200 militants présents se sont levés et ont demandé à Laurent BERNIER de prendre l’étendard de la Droite en Guadeloupe.

C’est à ce moment-là que Laurent BERNIER a pu dire qu’il a entendu l’appel des militants et qu’il est attendu à Paris le 15 juillet et il fera connaitre cette volonté aux responsables de Les Républicains. Il est revenu avec un message de son Parti disant qu’il faut une liste de Droite à ces élections.

Laurent BERNIER a fait acte de candidature et a eu l’investiture de son Parti le 15 septembre 2015.

Le complot organisé par les anciennes ministres de droite et le couple infernal Louis MOLINIE et Christine HOUBLON a avorté. Les citoyens, les militants ont retrouvé leur liberté d’expression démocratique.

Laurent BERNIER est candidat et la Fédération UDI Guadeloupe a fait connaitre au Président Jean Christophe LAGARDE par lettre du 12 septembre son soutien à Laurent BERNIER conformément aux accords nationaux entre Les Républicains et l’UDI qui disaient « Listes communes UDI/Républicains dans toutes les régions. »

La Fédération UDI Guadeloupe soutien Laurent BERNIER.

 

Extrait du mail de CH du 29 avril 2015 :

« Ce qui se conçoit bien, s'énonce clairement et les électeurs Guadeloupéens sont à même de comprendre les fonctions clairement définies.

Notre région, même mono-départementale, a droit au même traitement que les autres.

A ce rythme, bientôt tu pourrais aussi penser que la désignation d'un délégué départemental ne se justifie pas non plus. Cela m'inquiète! »

 

Christine HOUBLON devrait ce 30/9 sur RCI se tenir à ce qu’elle disait le 29/4 dans son mail cité ci-dessus. Respecter les accords nationaux.

 

3 – La politique de la terre brulée

 

Le 27 avril, le Bureau Départemental de la Fédération UDI Guadeloupe s’est réuni afin de faire connaitre au National son avis sur les candidatures présentées par les militants aux élections régionales de 2015.

La candidature de tête de liste de l’UDI de Christine HOUBLON n’a pas été validée par le BD.

Depuis cette date, elle est entrée en guerre contre la Fédération. Elle a décidé de détruire la Fédération UDI Guadeloupe. Elle pratique la politique de la terre brulée.

Elle voulait être Présidente de FEGUAPAR, décider pour la Fédération UDI, être chef de file de l’UDI, tête de liste de l’UDI, elle voulait tout régenter.

Elle voulait décider pour les militants mais pour son intérêt personnel.

Les militants ont demandé d’arrêter ce désordre et en Bureau Départemental du 22 mai elle a été sortie du Bureau exécutif mais toujours membre du BD. Tous les comptes rendus des réunions sont transmis au National.

Dans son intervention sur RCI le 30 septembre Christine HOUBLON a fait savoir que le Président de la Fédération Harry OLIVIER a été suspendu comme l’avait indiqué Louis MOLINIE le 16/9 sur RCI.

Elle a même annoncé que j’allais être convoqué en conseil de discipline à Paris. Je ne suis pas informé par les auteurs. Ce qui signifie qu’elle est au coeur de l’action contre la Fédération UDI Guadeloupe.

Il convient de préciser, après la demande des militants le 2 juillet d’avoir Laurent BERNIER tête de liste avec le soutien du Président de la Fédération UDI Guadeloupe, le 14 juillet j’ai reçu un mail avec une lettre en PJ m’informant que j’étais suspendu à titre conservatoire.

J’ai demandé au National de me communiquer les éléments du dossier sur lesquels il

s’appuie pour m’interpeller.

A la date d’aujourd’hui je n’ai rien reçu du National. Mon droit de défense a été bafoué.

Par contre j’ai eu un appel téléphonique du National me disant « Président il nous est difficile de vous écrire pour vous dire que c’est Christine HOUBLON qui a porter

plainte contre vous…. »

Cela se confirme quand on entend la précision des informations qu’elle a donné sur RCI le 30/9 dans l’émission sans langue de bois.

Oui j’ai adressé une lettre de démission au Président Jean Christophe LAGARDE lui faisant connaitre mon désaccord sur la position du National de soutenir la compromission avec Ary CHALUS en contradiction des accords nationaux.

Je reste en attente de la réponse du Président Jean Christophe LAGARDE.

Les militants demandent le retrait de Christine HOUBLON et de Louis MOLINIE de l’UDI car ils sont des négations pour le Parti par leur mensonge indigne.

 

Harry OLIVIER

Président de la Fédération UDI Guadeloupe

Pour la Défense des Droits des Militants

@ : harry.olivier@wanadoo.fr

Port. 0690 565 120

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article