Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Ces remarques s'adressent aussi aux lecteurs du Scrutateur.

J'ai adressé ces remarques hier soir, à mes amis facebook, du Scrutateur, qui sont certes beaucoup moins nombreux à suivre quotidiennement les parutions de notre blog. Si je les publie ici, c'est que sur un point vous pouvez améliorer la densité de notre effort d'information et de formation à la lutte pour le combat culturel et politique que je mène. Je m'adresse évidemment à ceux d'entre vous qui participez à notre vision des choses.

Par exemple, la fréquentation quotidienne du Scrutateur est quatre fois supérieure au chiffre des abonnés. La fréquentation quotidienne est en moyenne de 600 visiteurs uniques ( c'est-à-dire que n'est compté qu'une fois le lecteur qui serait venu plusieurs fois sur le blog durant la même journée ). La plus forte fréquentation en un jour a été, au jour d'aujourd'hui, de 21000 visiteurs

Je suggère à chacun d'entre vous de s'abonner au Scrutateur ( c'est gratuit ).

La démarche est simple. Il suffit de rechercher sur la page d'accueil le petit rectangle « s'abonner) et de suivre la démarche très rapide et simple qui vous est indiquée.

Dès lors vous recevrez dans votre boite aux lettres chaque article que vous lirez ou non, selon votre humeur, et le temps dont vous disposez, mais vous serez certain de ne manquer aucune des publications. Vous pouvez aussi adresser les articles qui ont intéressé, aux membres de votre carnet d'adresses qui pourraient y être sensibles.

 

LS.

 

 

Edouard Boulogne

12 h ·


 


 

Humble question à mes amis facebook.

Chers amis, vous êtes à ce jour 1070 à mon compteur. La plupart d'entre vous m'ont fait l'honneur de cette marque d'amitié : faire partie de cette liste, et je vous en remercie vivement. D'autant que vous n'êtes pas tous de mon bord politique, philosophique religieux. J'en ai été, les concernant - ces frères éloignés comme disent les catholiques des protestants, et réciproquement, - doublement honoré. Or, ce soir du 30 octobre, je constate, mais ce n'est pas la première fois, que l'article suivant ( Morano : En quel sens le jeune Ganesh Pédurand n'a que partiellement raison.
http://www.lescrutateur.com/…/morano-en-quel-sens-le-jeune-… ) , que l'article suivant donc mis en ligne aujourd'hui à 14 heures, n'a été, apparemment lu que par M. Ressimer, qui a bien voulu le partager, en l'assortissant d'un commentaire, d'ailleurs bienveillant ( bien qu'il ne soit pas, assez souvent de mon bord politique ). Point de « like » autre, point de commentaires, ( favorables ou non ), et surtout aucun partage.
Je m'en étonne.
Cet article comme la plupart de ceux qui paraissent sur le blog du Scrutateur parle d'un sujet d'actualité, qui fait le buzz, comme on dit. Il est contestable, peut-être, comme toute oeuvre humaine, certes. Mais il est argumenté, comme tout ce que je fais, même si j'y mêle parfois un peu de polémique, qui est au texte ce que le piment est à un bon court-bouillon.
Or rien. Rien. Pas un signe comme quoi on l'a lu.
Que certains ne veuillent pas en faire état pour des raisons idéologiques, je comprends. Mais vous êtes nombreux, je le sais, à partager mes convictions ( je ne parle pas de mon...engagement ).
Savez-vous que je consacre en moyenne sept heures de mes journées à lire des articles, des dossiers, que certains d'entre vous d'ailleurs m'envoient sur ma boite email, ou par la voix privée de facebook pour « fabriquer » le Scrutateur. ( Je ne parle pas des livres que je lis, pour en parler et écrire, sur des médias de métropole et de mon propre blog, car je n'entends pas oublier ma vocation de philosophe qu'il faut nourrir et entretenir ).
Nul ne me l'a demandé, diront certains, sans doute peu nombreux, car ce ne serait ni poli, ni amical.
Je le fais. Et sur Le Scrutateur, la fréquentation est honorable. Il m'est arrivé de recevoir 21000 ( vingt et un mille ) visiteurs en une journée. Ce pourrait être mieux, mais c'est honorable. Ce pourrait être mieux, avec de l'ide. La vôtre par exemple!
Sur facebook les résultats sont plus modestes, ce pour quoi je vous adresse ces lignes, qui ont l'air de quémander, ce qui n'est pas du tout mon genre, mais la clarté exige de moi ce sacrifice.
Mais je m'interroge : ce peu de réactivité de mes amis, comment l'expliquer?
Est-ce un signe de désintérêt pour l'information sérieuse, et pour la réflexion politique ( je ne parle pas de la réactivité compulsive qui consiste à dire, sans argumenter, tout le mal qu'on pense des gens qu'on n'aime pas, alors qu'on peut ne point haïr du tout quelqu'un, ( même la « fraise des bois » dont parla un jour M. Laurent Fabius ), tout en le combattant, mais par des raisonnements et arguments ).
Dans ce cas il ne faudrait pas se plaindre demain, si l'avenir qui se prépare ne nous convient pas.
Chers amis, si vous comprenez ma préoccupation, nul doute que vous réagirez en accomplissant quelques clics élémentaires. Pensez qu'un article que j'ai mis deux ou trois heures à composer, il dépend de vous l'ayant lu, de deux clics pour les partager avec vos amis, qui, s'ils en font autant démultiplient et justifient l'effort que j'ai fait, et militent dans le sens des idées que nous prétendons aimer.
Ai-je déjà été trop long? Je sais que l'époque est à l'activisme, plus qu'à la réflexion.
Suis-un peu grognon, père fouettard en vous adressant ces remarques somme toute bienveillantes et justes?
Hélas! Si je suis un peu philosophe ( ou essayant de l'être ) je suis aussi assez militant. Ce mot vient du latin « miles », le soldat. Et je m'apparente dès lors aussi, au Burrhus de la pièce de Racine « ce soldat qui sait mal farder le vérité ».
Je m'en excuse.

E.Boulogne.

Photo de Edouard Boulogne.

J’aime   Commenter   Partager

Sylvie Barthelemy Je n'ai pas vu votre article sur mon mur d'actualité,alors je m'inscrirai au fil

Je n’aime plus · Répondre · 3 · 11 h

Jean Philippe Brizard

Jean Philippe Brizard Désole mon cher de faire parti de ceux là , je m excuse de cette négligence mais elle ne désavoue certainement pas la grande qualité de ton blog
Amicalement

Je n’aime plus · Répondre · 3 · 11 h

Françoise Succab

Françoise Succab Je n ai pas cet article sur mon mur...

J’aime · Répondre · 1 · 11 h

Yannis Alagapin

Yannis Alagapin Cet n'arrive n'est pas apparu sur mon mur. C'est aussi simple que cela. Bien-sûr je ne clique pas systématiquement sur like ni ne suis en permanence sur Facebook. Donc je ne vois pas tout non plus. Je te lis toujours avec attention bien que pas toujours d'accord mais c'est bien comme cela. Â bientôt mon cher ami-collègue.

Je n’aime plus · Répondre · 1 · 10 h

Edouard Boulogne

Edouard Boulogne Il est incorporé à cet appel sous forme de lien. Mais il est vrai qu'il est meilleur de s'abonner au Scrutateur ( c'est gratuit ) en allant à l'onglet " s'abonner " en accomplisant les quelques indications très simples.

J’aime · Répondre · 1 · 10 h

Edouard Boulogne

Edouard Boulogne Le commentaire ci-dessus s'adressait à Mme Françoise Succab, mais ausi à tous ceux qui le veulent.

J’aime · Répondre · 1 · 10 h

Yannis Alagapin

Yannis Alagapin Une semaine â Florence m'a un peu coupé de l'an 2015.

J’aime · Répondre · 10 h

Patrick Bourrillon

Patrick Bourrillon Oser prétendre que la France n'a été un pays de race blanche que jusqu'au milieu du XXème siècle comme le Sénégal peut être considéré comme un pays de race noire, est une aberration et dénote une profonde méconnaissance de la réalité des composantes ...Voir plus

J’aime · Répondre · 1 · 10 h · Modifié

Edouard Boulogne

Edouard Boulogne Composantes ethniques n'équivaut pas à races, cher Patrick. Mais ce que tu dis dans le 2 ème paragraphe de ton commentaire est exact, avec un bémol, : la Nouvelle Calédonie ne fait pas partie de l'ancienne France.

J’aime · Répondre · 10 h

Voir plus de réponses

Yannis Alagapin

Yannis Alagapin Je lirai Ganesh avec attention. C'est un élève que je suis depuis qu'il a 10 ans et que j'apprécie depuis la première minute où il a été dans ma classe. Il m'a fait une réflexion un jour de cours sur l'histoire des nombres où j'ai compris à quel point il était déjà en sixième très en avance. Il avait tout compris du sens du cours pour l'avenir de notre humanité dans l'univers.

Je n’aime plus · Répondre · 2 · 10 h

Jean Max

Jean Max Lu ...

J’aime · Répondre · 2 · 10 h

Henri Paole

Henri Paole "Audi, vive, tace si vis vivere in pace". Bien heureusement vous n'êtes pas de ceux là. "La vie, c'est un embêtement, poursuivit Zorba, la mort, non. Vivre sais tu ce que ça veut dire? Défaire sa ceinture et chercher la bagarre.". Bravo !

J’aime · Répondre · 1 · 7 h

Mireille Herrmann

Mireille Herrmann que d 'ingratitude !!

J’aime · Répondre · 3 h

Edouard Boulogne

Edouard Boulogne Mes "reproches"qui sont plutôt des exhortations, ne s'adressaient pas à tous, et bien sûr pas à vous Mireille Hermann. PSC.

J’aime · Répondre · 2 h

Voir plus de réponses

Michel Corbin

Michel Corbin Cher ami

J’aime · Répondre · 2 h

Michel Corbin

Michel Corbin Je n'ai pas vu ton papier sur mon mur ! Je viens d'en prendre connaissance

J’aime · Répondre · 2 h

Therese Sargenton

Therese Sargenton Idem, je ne l'ai pas vu. Merci encore pr ces lectures qui nous sont précieuses

J’aime · Répondre · 1 h

Jean S. Sahaï

Jean S. Sahaï L'homme à la pipe et les dés pipés ! Voici un chapelet de hardiesses : http://www.echolaliste.com/x20.htm

Je n’aime plus · Répondre · 1 · 1 h · Modifié

Edouard Boulogne

Edouard Boulogne Mais qui sont ces "deux" mon cher Jean.

J’aime · Répondre · 2 min

Christian-Alain Modeste

Christian-Alain Modeste Mon cher Edouard, notre amittié, tu le sais, date de plusieurs dizaines d'années et, même si, aujourd'hui, nous ne partageons pas toutes les mêmes idées, notre vieille amitié et ma longue carrière de journaliste font que je suis ouvert à toute information de valeur pouvant intéresser notre monde ... Pour te dire que j'accepte volontiers que tu fasses ma Page fb être destinataire de tes publications. Excellente journée et bon week end ...

Je n’aime plus · Répondre · 1 · 7 min

Edouard Boulogne

 

 

 

 

Edouard Boulogne Merci Christian. Des divergences, parfois, même importantes ,sont secondaires, quand le rapport des partenaires "s'enracine dans la substance". C'est du St-Exupéry n'est-ce pas !

Photo de Edouard Boulogne.

J’aime · Répondre · 3 min

Edouard Boulogne

Écrire un commentaire...

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ch.Etzol 01/11/2015 00:11

Même si la raison n'est au diapason, la Charité prend la relève pour continuer d'espérer vivre en communion. En cette veille de fête de la Toussaint, ce ne sont pas les plus connues des béatitudes qui inspirent, ce soir, la prière, mais une invitation dans l'Evangile de Saint Mathieu :
" A qui te demande de faire mille pas avec lui, fais-en deux mille avec lui" Mt 5, 41