Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1 ) Le Conseil Régional de la Guadeloupe.
1 ) Le Conseil Régional de la Guadeloupe.

1 ) Le Conseil Régional de la Guadeloupe.

( Voici une rubrique du Scrutateur, qui doit vous intéresser. Elle ne fait pas double emploi avec les commentaires d'articles. Ceux-ci, en augmentation lente, mais constante, est faite de vos réactions aux articles.

« La voix des lecteurs » vous donne la parole, la possibilité d'enrichir notre blog de vos idées, réflexions, poèmes, réactions propres à l'actualité en général.

Bien entendu je ne publierai que ce qui ne s'en prend pas, éventuellement, aux personnes, au-dessous de la ceinture comme on dit

Les articles signés seront plus particulièrement bien venus. Mais il y a, je le sais d'excellentes raisons, qui ne relèvent pas de la couardise, mais plutôt de ce qu'on appelle le devoir de réserve, à l'anonymat, ou au pseudonyme. Ces articles seront pris en compte. Mais il faudra, que je puisse identifier les expéditeurs de façon précise. Ma discrétion à leur égard étant assurée.

Maintenant, chers lecteurs, à vous de jouer.

 

Edouard Boulogne) .

 

PS : Les propos de lecteurs, n'expriment pas toujours le point de vue du Scrutateur. Ils s'expriment librement. Le Scrutateur n'intervient que pour écarter les attaques qui viseraient des hommes et des femmes, de façon insultante, «  au-dessous de la ceinture » comme on dit.

 

_______________________________________________________________________________

 

LES ENJEUX DES PROCHAINES REGIONALES

 

Certains ont pu être surpris que Laurent BERNIER ait obtenu l’investiture de son Parti –LES REPUBLICAINS- pour conduire une liste aux régionales de 2015, mais pas moi.

 

Les dissensions qui ont animé l’UMP sous l’ère de COPE et du Triumvirat des anciens Premiers Ministres membres de ce Parti, ne pouvaient pas laisser indifférents tous ceux qui ont la fibre et la sensibilité républicaine, autre que celles de cette gauche qui nous gouverne, et donc les conduire à la réflexion pour des prises de décisions.

 

L’élection de Nicolas SARKOZY en tant que Président de l’UMP, redonnait espoir à tous.

 

Nicolas SARKOZY, avec ses qualités et ses défauts –mais qui n’en a pas – a voulu  reprendre le Parti en mains, lui redonner une notoriété et le conduire à renouer avec les succès électoraux.

 

C’est ce qui a été reconnu après les municipales et les départementales respectivement en Mars 2014 et en Mars 2015. Même si les media ont cherché à sous estimer son action de rassembleur en cette circonstance.

 

De ces épisodes qui ont fait les bonnes feuilles de tous les media, il est aussi né le nouveau Parti LES REPUBLICAINS, avec ses statuts et son organigramme.

 

Les adhérents ont voté, les décisions ont été prises et LR est alors en ordre de marche.

 

La prochaine échéance à laquelle LR convie ses adhérents, et toute la population française en âge de voter,  est le renouvellement des REGIONS, suivant les dispositions de la loi du 15 Janvier 2015.

Certes en dehors du tableau récapitulatif, il n’a jamais été question dans les discussions parlementaires que des « 13 Régions », formule que les membres du gouvernement ont tous repris, en oubliant de parler des deux REGIONS de l’Outre-mer, que sont La GUADELOUPE et la REUNION.

 

Le silence des parlementaires de la Guadeloupe a été assourdissant lors de ce vote, mais qu’importe, nous sommes dans le droit commun et donc la loi ne saurait en aucun cas nous être refusée et aucune modification ni aucune ordonnance ne saurait nous être opposée sur ce point.  

 

Ainsi donc, la GUADELOUPE va élire les 6 et 13 décembre 2015 les 41 conseillers régionaux, sur la liste des 43 candidats attribués au département GUADELOUPE.

 

De nouvelles missions, de nouvelles compétences, de nouvelles responsabilités, c’est bien à cela que devront s’atteler les 41 élus à compter du 01 janvier 2016, en application de la loi NOTRE, pour faire vivre le développement économique de la Guadeloupe.

 

Mais quoi de plus logique que LES REPUBLICAINS, forts de la feuille de route que le PARTI a proposé à toutes ses Fédérations, veuillent , en Guadeloupe aussi, reprendre à la gauche démonétisée, ces REGIONS qui doivent redonner à la vie économique française un nouveau souffle et une nouvelle dynamique ?

 

C’est bien à cela que Laurent BERNIER a convié ses amis adhérents et sympathisants en leur proposant de s’aligner sur la ligne de départ dans le couloir qui est dévolu à ces électeurs déçus et à la recherche de ce renouveau, pour sprinter en tête et devancer démocratiquement les autres concurrents et être sur le podium à l’arrivée.

 

Quoi de plus normal que de décider, pour changer ce qui ne va pas, qu'il faille prendre la décision de se positionner comme acteur pour que les choses changent dans le sens voulu par une vraie majorité représentant la population guadeloupéenne ?  

 

Pourquoi vouloir n’être que l’appoint, le figurant muet et marginalisé qui durant une mandature ne sera jamais en mesure de peser sur les décisions ni non plus imposer ses objectifs ?

 

Aussi, il est permis de saluer le courage de Laurent BERNIER, qui a opté pour la force d’agir et le courage de faire. Sans aucun doute il a déjà préparé ses équipes et sera dans cette course, et de fond et de vitesse, un des leaders pour figurer comme on le pense sur le podium et assurer pendant 6 ans la relève à laquelle une large majorité aspire.

 

Sans doute aussi, il a, conjoncturellement, un cailloux dans ses bagages.

 

Je fais allusion au fait pour lui d’avoir consenti s'assumer la gouvernance du SIEAEG pour tenter de résoudre le douloureux dossier de de la distribution de l’Eau, et d’avoir donc hérité de ce qu’était -et est encore- cette nébuleuse, n'a pas été pour lui la marque d'un démagogue à la recherche de suffrages faciles à obtenir par la démagogie de certains ( et de certaines ).

La popularité facile, recherchée pour plaire aux sondeurs en service commandé, et propriété des candidats habitués du costume 3 pièces, et des photos « grand genre » ou des « selfies populaires » ou encore des discours creux sur les perrons de sites bien connus n'est pas le genre du Maire de Saint-François.

 

Surement pas. Par contre les mains dans le cambouis, la capacité de déléguer et de prévoir, le souci de faire régner l’équité et la prise de décisions courageuses, honnêtes et efficientes, valent mieux que le classement du meilleur sourire ou du plus grand nombre poignées de mains serrées dans la journée.

 

C’est donc avec lucidité, réalisme et sans chauvinisme, que j’embraye sur une volonté de faire campagne pour que cette liste de droite et du centre progresse dans la population, rejoigne la volonté de la majorité des femmes et des hommes qui veulent un changement démocratique en Guadeloupe.

Cette liste  saura porter sans complexes et sans haine ni rancœurs le drapeau si beau que beaucoup nous envie, symbole de LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE, qui est notre devise républicaine.

 

Alors tous pour UN et UNE SEULE liste pour tous , et nous gagnerons le 6 décembre 2015.

 

Xam CIREDE-R.F.


 

Tribune des lecteurs : Enjeux des prochaines régionales, par Xam CIRED-R.F.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article